À découvrir ce mois-ci

Lalilo : Quand l’intelligence artificielle s’invite chez les plus petits
Lalilo, c’est une plateforme web unique qui utilise l’intelligence artificielle afin de permettre l’apprentissage de la lecture sur mesure. Ainsi, l’élève avance à son rythme et travaille selon les besoins particuliers que l’outil numérique a ciblés. Lalilo fournit également aux enseignants la progression individualisée des élèves en détaillant les composantes spécifiques réussies et à revoir. Un merveilleux « assistant »… gratuit !
Lire l’article de l’École branchée.

 

Des groupes de discussion pour développer en classe les habiletés de communication des élèves
Une enseignante de la Caroline du Nord propose plusieurs stratégies pour que les discussions en classe soient gagnantes. Pour une discussion en petit groupe, elle propose l’échange d’idées et la discussion tournante, alors que pour une discussion à laquelle participent tous les élèves d’une même classe, elle suggère le séminaire, le sommet et le débat. Mettre en place ces stratégies permet d’améliorer l’environnement social de la classe et de favoriser le développement des habiletés de communication des élèves. De la 3e année à la fin du secondaire.
Lire l’article du Réseau d’information pour la réussite scolaire (RIRE).

 

Vu sur le web
On adore Trois filles et l’enseignement autrement. Dans cette vidéo, elles vous présentent leurs trouvailles du Dollarama pour travailler les fractions. Elles vous partagent également des idées d’activités à réaliser pour travailler les trois dimensions, c’est-à-dire la collection, la surface et la mesure.

Every kid needs a champion : Rita Pierson, enseignante depuis 40 ans, a déjà entendu une collègue dire qu’elle n’était pas payée pour aimer les enfants. Ce à quoi elle a répondu : « Les enfants n’apprennent pas des personnes qu’ils n’aiment pas. » Elle invite les acteurs de l’éducation à croire en leurs élèves et à connecter sincèrement avec eux, tant sur le plan humain que personnel.
Visionner la TED conférence. En anglais, transcrit en français

 

À aimer sans modération
Zapiens — communication scientifique : Zapiens, c’est la science pas trop sage, mais combien intéressante ! La science expliquée avec un zeste de créativité. Zapiens, c’est une boîte de communication scientifique dont la mission est simple : rehausser la culture scientifique des Québécois, que ce soit les enfants ou les adultes.
Site web
Facebook

Les Petits Pois lisent tout : Une équipe de lecteurs vous propose des suggestions de lecture pour les jeunes du primaire.
Site web
Facebook

 

À lire
Journal d’une nouvelle enseignante : de l’université à la salle de classe, d’Eryka Desrosiers. Enseignante au primaire et au secondaire, l’auteure est passionnée par l’éducation. Elle a écrit ce livre pour les nouveaux enseignants qui font face à des difficultés spécifiques ou qui cherchent des réponses à leurs questions. Elle le présente ainsi :

« Ce n’est pas facile d’entrer dans le milieu éducatif, de nous sentir bien, à la hauteur, d’avoir assez confiance en nous pour croire en notre bon travail et d’arriver enfin à y trouver notre place tout en restant fidèles à nos convictions, nos valeurs et nos intérêts personnels.

L’idée d’écrire un livre sur l’enseignement m’est venue pendant ma deuxième année de travail dans le milieu. À ce moment, j’étais certaine de ne pas être seule dans mon monde de remise en question. Je savais aussi que mes désirs, mes questionnements, mes frustrations et mes déceptions ne venaient probablement pas seulement de moi ou de mes débuts dans cette carrière. »

©Stockvault

©Stockvault

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Découvrez Roland Dama

Originaire de la Côte d’Ivoire, Roland Dama s’est établi, en novembre 2017, d’abord à Montréal, puis à Sudbury en Ontario. Faites connaissance avec lui.

Roland Dama

Roland, parle-nous de ton parcours scolaire.
J’ai effectué mes études en Côte d’Ivoire. Mes diplômes équivalent à un baccalauréat en économie et à une maîtrise en gestion et administration des entreprises. Au départ, j’étais supposé m’inscrire à HEC Montréal, à un diplôme d’études supérieures spécialisées. Cependant, mes projets ont changé depuis…

Que s’est-il passé ?
Lorsque je suis arrivé à Montréal, j’ai eu l’opportunité d’être sélectionné par Succès Scolaire en qualité de tuteur. J’ai littéralement eu la piqûre pour l’enseignement au fil de mon expérience ! Je me suis donc retrouvé devant un choix difficile : rester au Québec et étudier pendant 4 ans pour obtenir mon diplôme d’enseignant ou migrer vers l’Ontario pour ne retourner que 2 ans sur les bancs d’école. J’ai finalement opté pour l’Université Laurentienne, une université francophone à Sudbury, en Ontario. Mais j’avoue que mon choix a été assez douloureux, car j’ai un coup de cœur particulier pour le Québec.

Est-ce que tu continues d’être tuteur même si tu n’habites plus Montréal ?
Bien sûr ! Lorsque j’habitais Montréal, non seulement je me déplaçais au domicile des élèves mais je faisais également le tutorat en ligne. Depuis que je suis déménagé en Ontario le 2 juillet, les séances de tutorat ont lieu uniquement en ligne.

J’enseigne aux élèves de la 5e année au 3e secondaire, principalement les mathématiques, mais aussi les sciences et technologies, le français et l’histoire.

L’histoire du Québec et du Canada : ça doit être tout un défi quand on ne vient pas d’ici ?
Tout à fait ! Mais c’est un défi qui me passionne particulièrement. J’en découvre tous les jours sur votre richesse historique. Cela renforce grandement ma culture personnelle.

Que préfères-tu du métier de tuteur ?
Le sentiment d’apporter quelque chose aux jeunes pour leur autonomisation, le sentiment de contribuer à leur épanouissement intellectuel et social… ça n’a pas de prix. De plus, c’est très plaisant de voir le bonheur que ressentent les parents quand ils constatent la progression de leur enfant. C’est un retour auquel j’accorde beaucoup d’intérêt. Cela en a toujours été ainsi même lorsque j’exerçais le tutorat en Côte d’Ivoire.

Être tuteur ou enseignant en Côte d’Ivoire et au Canada, c’est la même chose ?
Même si le but demeure le même, c’est-à-dire de former les jeunes pour les rendre autonomes dans la société, il y a tout de même des différences marquantes. La principale, c’est la technologie. Ici, les institutions sont à la fine pointe de la technologie : tableau blanc interactif, cours de programmation, utilisation de tablettes pour apprendre des notions en tous genres…

Même son de cloche du côté de l’ergonomie des classes. En Côte d’Ivoire, l’enseignement magistral domine. L’enseignant explique la matière, puis les élèves doivent restituer ce qu’ils ont appris. Par ailleurs, on ne tient pas toujours compte des besoins particuliers de certains élèves. Au Canada, des chercheurs travaillent en permanence sur l’éducation et l’apprentissage. L’école est au cœur des besoins de la société. Les classes flexibles, par exemple, favorisent le respect du rythme et des capacités des enfants. Beaucoup d’efforts sont réalisés en Côte d’Ivoire, mais on n’a pas encore atteint le même niveau qu’ici.

Un dernier mot en terminant ?
Avec plaisir ! On entend peu parler d’elle, mais l’équipe administrative de Succès Scolaire réalise un travail colossal. Dès mon arrivée, on m’a encadré afin de me donner tous les outils nécessaires pour faciliter mon travail. Comment communiquer avec les parents ? Comment se déroule la première séance de tutorat avec un élève ? Comment réagir dans telle ou telle situation ? Toute une équipe est déployée autour des tuteurs afin d’offrir le meilleur service qui soit aux jeunes et aux parents. On ne voit pas ces travailleurs de l’ombre, mais ils sont essentiels.

Publié dans Portrait des tuteurs | Laisser un commentaire
admin

Article de mentor : Le sens de lecture et opérations algébriques

Lors de nombreuses séances de tutorat, j’ai pu constaté qu’une certaine confusion persiste autour du sens de lecture des équations algébriques. Prendre un moment pour expliquer les nuances qui peuvent sembler contradictoires peut s’avérer utile afin d’assurer le bon cheminement de vos élèves.

Il existe effectivement plusieurs points à préciser. On dit souvent qu’une équation se lit de gauche à droite, mais ce n’est malheureusement pas toujours aussi simple. En effet, certaines opérations se lisent de gauche à droite, comme la soustraction (3-2). D’autres, comme la distribution d’un exposant, peuvent se faire en sens inverse de la droite vers la gauche: (xy)2 =x2y2. Même pour l’exposant, il existe parfois un équivalent en lecture de gauche à droite, comme l’utilisation de la racine: (√x = x1/2).

D’autres opérations se lisent de gauche à droite sur papier mais possèdent théoriquement une double interprétation, comme l’addition qui est une opération commutative: 3+2 donne le même résultat que 2+3. Pour compliquer le tout, la soustraction (non-commutative) est équivalente à l’addition (commutative) de l’inverse additif: 3+ (-2) est équivalent à (-2)+3.

De plus, lors de la simplification d’une chaîne d’opérations ou d’une expression algébrique, on propose habituellement à l’élève de suivre l’ordre de priorité des opérations, de sorte que l’élève peut approcher l’expression par une analyse par sections autour des parenthèses.

Finalement, le symbole logique d’égalité pose ses propres difficultés. Il peut être perçu comme une opération 2+3 = 5 (cette perception peut être associée à l’opération de peser = sur la calculatrice). On voit souvent une erreur d’écriture en lien avec cette vision procédurale du symbole d’égalité. Par exemple, un élève peut écrire que l’air du cercle de rayon 3 vaut 3×3 = 9 x π = 28.27. Lors de cette erreur courante, la valeur π va multiplier 9 pour aller donner la réponse finale qui va suivre le second symbole = même si l’élève ne veut pas dire que 3×3 = 28.27, (ce qui serait la lecture correcte de cette écriture, par transitivité de l’égalité). Dans ce cas, le symbole est utilisé presque comme une opération et lu de gauche à droite.

En fait, le symbole d’égalité, sans être une opération, est aussi ‘commutatif’: x+2 = 3x +5 est équivalent à 3x +5 = x +2. Chaque côté de l’équation possède ensuite toutes les nuances du sens de lecture expliquées préalablement.

L’apprentissage de l’écriture mathématique peut s’avérer complexe lorsqu’on en observe les nuances, il est donc normal qu’une certaine confusion peut persister chez vos élèves.

Vous avez des questions ou besoin d’accompagnement dans votre rôle de tuteur en mathématiques? N’hésitez pas à me contacter via le portail (section Ressources).

Félix Lambert, tuteur et mentor chez Succès Scolaire

Publié dans Trucs pour tuteurs | Laisser un commentaire
admin

Les fameux devoirs sont-ils encore utiles?

Le 26 octobre dernier, Isabelle Maréchal recevait Benoit Archambault, président de Succès Scolaire, pour parler de l’utilité des devoirs.
Réécoutez l’entrevue ici.

98,5_FM

Publié dans Presse | Laisser un commentaire
admin

Découvrez Peggy Antoine, tutrice fascinée et fascinante

Peggy Antoine, tutrice chez Succès Scolaire depuis bientôt 9 ans, cumule près de 8 600 heures de tutorat ! Incroyable, n’est-ce pas ! C’est avec plaisir que nous vous présentons cette jeune femme dévouée comme on en rencontre peu.

Peggy antoine

Peggy, parle-nous de ton parcours.
J’ai su que je voulais être chimiste très jeune. J’étais toute petite lorsque ma mère m’a initiée aux sciences, à la politique et à l’économie. Alors que j’avais seulement 4 ans, elle m’a invitée à écouter l’émission Découverte avec elle. J’étais fascinée par l’introduction de l’émission. Je ne connaissais pas la signification du mot chimie, mais je savais que je voulais porter un sarrau, travailler dans un laboratoire et réaliser des expériences.

Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que j’ai obtenu mon baccalauréat en chimie de l’Université de Montréal. Par la suite, j’ai travaillé plusieurs années comme chimiste pharmaceutique. J’adorais les sciences (et je les adore encore), mais je me sentais comme une ermite. Mon besoin de socialiser était trop fort.

C’est pourquoi j’ai bifurqué et que j’entreprends maintenant une maîtrise en éducation, de l’Université du Québec à Montréal, afin d’enseigner les sciences au secondaire.

Comment Succès Scolaire est-il entré dans ta vie ?
C’est un ami qui m’a fait découvrir le tutorat et, par ricochet, Succès Scolaire. Je suis donc embarquée dans l’aventure il y a près de 9 ans. Chaque année, j’accompagne environ 25 jeunes du secondaire et du cégep. Je leur enseigne les sciences en général, les mathématiques, la biologie et l’histoire. Nos rencontres se déroulent au centre d’apprentissage de Succès Scolaire situé dans le quartier Côte-des-Neiges ou à l’école de l’élève, lorsqu’elle est près de ma résidence.

Que préfères-tu dans ton travail ?
Le côté personnalisé, sans aucun doute. Pour moi, être tutrice, c’est beaucoup plus qu’enseigner. Je suis attentive et à l’écoute du jeune afin de le comprendre et de l’amener à s’extérioriser.

Bien sûr, c’est essentiel que je sois au courant de ses difficultés scolaires et de ses particularités (trouble obsessionnel compulsif, trouble du spectre de l’autisme, TDA/H, trouble d’apprentissage, etc.). Mais c’est aussi important qu’une relation de confiance s’établisse entre nous afin qu’il soit capable de me parler de ce qu’il vit avec sa famille, ses amis ou ses enseignants.

Si un ado vient de se chicaner avec ses parents, il ne sera pas dans un bon état d’esprit pour apprendre. Je le fais donc verbaliser afin qu’il canalise ensuite son énergie sur la matière à voir.

Bien souvent, un jeune ne comprendra pas en classe pour une raison x, y ou z. Puis, lorsque je lui explique cette même notion, mais d’une autre façon que son enseignant, le déclic se produit. Voir la lumière jaillir sur un visage, que c’est beau !

J’aime aussi amener les ados à comprendre qu’ils sont capables d’apprendre et qu’ils possèdent un incroyable potentiel. Petit à petit, séance après séance, je les aide à augmenter leur estime de soi et à avoir davantage confiance en eux.

Les jeunes, c’est mon énergie, mon carburant. Ils me fascinent.

Publié dans Nouvelles, Portrait des tuteurs | Laisser un commentaire
admin

À découvrir ce mois-ci

Évaluer autrement pour évoluer librement

Découvrez dans cette vidéo des stratégies pour développer l’autonomie chez les élèves ayant des troubles d’apprentissage. On y aborde les 5c – créativité, curiosité, courage, collaboration, convaincre.

Une entrevue de Stéphanie Dionne, directrice du développement de l’École branchée, avec Catherine Michaud, enseignante de mathématiques dans le programme Voie d’avenir du Collège Saint-Bernard.

Sortez des sentiers battus avec les CréaCamps!
Les CréaCamps sont des journées de formation continue organisées par l’École branchée pour les enseignants du primaire et du secondaire. Elles leur permettent de découvrir ou d’approfondir des sujets créatifs ou des approches innovantes, dans le but de réinvestir en classe.

Prochaines dates à surveiller :

  • 1er novembre, à Montréal;
  • 23 novembre, à Shannon (en anglais);
  • 7 décembre, à Cabano dans le Bas-Saint-Laurent;
  • 15 février 2019, à Lévis;
  • 12 avril 2019, à Québec.

La phonétique et l’apprentissage de la lecture
La compréhension du vocabulaire et de la syntaxe est primordiale en lecture. Toutefois, il s’avère que la phonétique l’est tout autant. De nombreuses études scientifiques démontrent que la méthode appelée phonétique synthétique systématique, qui consiste à enseigner la correspondance lettre-son, puis à complexifier progressivement les mélanges de sons, est très efficace. Jennifer Buckingham, chercheure australienne spécialisée en enseignement de la lecture a publié un article sur le sujet.

L’humour comme stratégie de résilience et de gestion de classe
Saviez-vous que l’humour en classe permet de favoriser le développement d’une complicité entre l’enseignant et ses élèves qui procure un état de bien-être et de confiance mutuelle? Découvrez le point de vue de Jérôme St-Amand, professeur adjoint en psychologie de l’éducation à l’Université du Québec en Outaouais.

Développer la compétence culturelle chez les enseignants : mission impossible?
Comme enseignants, quand doit-on commencer à détenir des compétences culturelles? Dans quelle mesure ces compétences sont-elles universelles? Comment peut-on acquérir des compétences authentiques? L’auteure, Émilie Deschênes, répond à ces questions dans cet article fort bien illustré. Madame Deschênes est chercheure postdoctorale à HEC Montréal, chargée d’enseignement à l’Université de Sherbrooke et consultante experte auprès des Autochtones.

Les maths au service du basketball
Le basketball est un jeu d’improvisation, de contact et de reconnaissance spatiotemporelle. Rajiv Maheswaran et ses collègues ont analysé les mouvements derrière certains jeux-clés afin d’aider les entraîneurs et les joueurs à combiner leur intuition et les résultats de leur analyse. Quand vos élèves vous diront que « les maths, ça ne sert à rien », vous pourrez leur prouver le contraire grâce à cette application concrète. Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À surveiller sur le web
MieuxEnseigner offre une plateforme de partage qui vous permet d’acheter ou de vendre du matériel didactique et pédagogique. Du préscolaire au collégial, du français aux mathématiques en passant par les sciences et l’éducation physique, cette plateforme est une mine d’inspiration.
Site web
Page Facebook

Enseigner.inspirer, c’est une page Facebook créée par Julie Fontaine, enseignante au primaire, dans laquelle elle partage sans prétention ses idées et découvertes.
Page Facebook

Crédit: Stockvault

Crédit: Stockvault

Publié dans Trucs pour enseignants - directions | Laisser un commentaire
admin

À découvrir ce mois-ci

L’équipe de Succès Scolaire vous a concocté un petit spécial « Rentrée »…

 

J’apprends à méditer : avec les petits cailloux du bonheur
De Thich Nhât Hanh et Charlotte Des Ligneries, Edito, 2018.

Une initiation ludique et poétique à la pleine conscience et ses bienfaits, à travers la méditation des galets. Par le biais d’exercices liés aux quatre galets représentant les quatre qualités humaines, l’enfant apprend la spontanéité, la stabilité, le calme et la liberté. La méditation des galets initie l’enfant aux bienfaits de la méditation en lui permettant de soulager son stress, d’augmenter sa concentration et l’aider à faire face à des émotions difficiles.

Notre rédactrice Web l’utilise depuis quelques semaines avec son fils de 6 ans et c’est un succès! À tester dans vos classes pour que règnent le calme et l’harmonie.

 

Un outil pour analyser et améliorer les récréations au primaire
Voici un article fort intéressant paru sur le site du Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE). On y mentionne que des études suggèrent que l’environnement dans lequel les élèves passent leur récréation influence entre autres leur développement, leur contrôle émotionnel ainsi que leur capacité à développer des liens sociaux. Les travaux de plusieurs chercheurs ont mené à la création d’un outil scientifiquement fiable qui permet au personnel scolaire d’analyser et d’améliorer l’environnement de récréation.
Lire l’article complet et accéder à l’outil d’évaluation.

 

Découvertes Web

 

Avis aux enseignants du 3e cycle du primaire
Quelques semaines après la rentrée, bien des élèves seront préoccupés par leur examen d’admission au secondaire. Voici donc quelques ouvrages qui pourront les aider à bien se préparer :

  • L’examen d’admission au secondaire 4e éd., par Diane Boileau et Karina Raymond, Caractère, 2014.
    Ce coffret préparera les enfants aux tests objectifs à passer pour l’entrée dans les collèges et les rassurera en leur offrant une expérience similaire à celle qu’ils vivront lors d’un véritable examen d’admission.
  • Réussir l’examen d’entrée au secondaire 4e éd., par Pierrette Tranquille et Françoise Tchou, Didier, 2010.
    Ce livre s’adresse aux parents soucieux de préparer leur enfant à l’examen d’entrée en première secondaire à l’école privée et dans les écoles offrant le programme d’éducation internationale. Outre de nombreux conseils pour les parents, il comprend des exercices pour se préparer, une révision des connaissances essentielles par matière et un examen modèle.
    Pour aller un peu plus loin, les auteures proposent d’autres exercices en ligne (français, mathématique, culture générale, habiletés logiques).

 

En terminant, nous vous laissons sur une citation de Maya Angelou, une poétesse, écrivaine, actrice et militante américaine qui s’est éteinte en 2014 à l’âge 86 ans.

J’ai appris que les gens vont oublier ce que vous avez dit, les gens vont oublier ce que vous avez fait, mais les gens n’oublieront jamais comment vous les avez fait se sentir.

Rentrée scolaire

Publié dans Trucs pour enseignants - directions | Laisser un commentaire
admin

Découvrez Julien Michalk, tuteur et entrepreneur

Tuteur depuis avril 2018 chez Succès Scolaire, Julien Michalk détient une feuille de route impressionnante pour un jeune homme de 27 ans.

photolinkedin

Julien, comment Succès Scolaire est-il entré dans ta vie ?
Je travaille à temps plein dans mon entreprise, Ufrost, depuis que j’ai obtenu mon baccalauréat en génie industriel de l’École polytechnique de Montréal, en 2017. Et comme dans la majorité des entreprises en démarrage, on paie ses collaborateurs et ses fournisseurs avant de s’octroyer un salaire. Bref, j’étais à la recherche d’un emploi à temps partiel qui offrait une belle flexibilité. C’est alors que j’ai croisé un ami de longue date dans le métro et qui m’a parlé de Succès Scolaire.

Donc, depuis le printemps dernier, j’accompagne des jeunes du primaire, du secondaire et du collégial dans toutes les matières : français, anglais, mathématique, chimie…

Quelle est ta plus grande source de satisfaction dans ce travail ?
Jusqu’à présent, j’ai rencontré plusieurs élèves démotivés. Je les comprends : faire du rattrapage ou suivre un cours l’été, on a déjà vu plus plaisant ! Pour susciter leur intérêt, j’établis souvent des liens entre la matière et ce qui les entoure, la vie au quotidien. Quand je vois l’étincelle s’allumer, je me dis « mission accomplie ».

De plus, j’aime bien apprendre à connaître le jeune devant moi puisque cela me permet de personnaliser mon enseignement. Par exemple, j’aidais en science une élève qui aimait la lecture et s’intéressait à Léonard de Vinci. Je lui ai appris qu’en plus d’être un peintre hors du commun, cet artiste était aussi un grand scientifique et un inventeur. Il n’en fallait pas plus pour que je capte son attention et qu’elle commence à s’intéresser à la science.

 

Quel est le principal défi dans ce métier ?
C’est de m’adapter à chaque élève, à chaque situation. Entre une séance de tutorat dans une petite salle de travail d’un cégep et une autre dans la cuisine avec un enfant de 8 ans, le petit frère qui court autour de la table et le chat qui saute sur tes genoux… il y a tout un monde !

Avant d’arriver la première fois chez un élève, je connais son besoin (rattrapage en français, par exemple). Mais parfois, le parent n’a pas tout dit, que ce soit intentionnel ou non, dans le formulaire d’inscription qu’il doit remplir. Si je me rends compte que l’enfant maîtrise les règles de grammaire, mais qu’il commet des erreurs parce qu’il va trop vite, je vais devoir en parler aux parents avec tact. En fait, je devrai plutôt axer nos séances de tutorat sur l’importance de prendre son temps et donner des stratégies de révision au jeune.

 

Revenons un peu sur ton entreprise, Ufrost. Qu’est-ce que c’est, au juste ?
Ufrost, c’est la première machine au monde à être capable de geler rapidement n’importe quelle substance. Par exemple, elle gèle l’eau en 15 à 30 secondes et l’alcool de plus de 40 % en moins de 90 secondes. C’est une avancée importante en restauration. En effet, les chefs ont l’habitude de créer avec le chaud. Maintenant, ils peuvent le faire avec le froid. Dans un sashimi, on peut donc remplacer le riz par un sorbet saké-wasabi-gingembre. Assez innovateur !

Avez-vous déjà essayé de faire geler de la vodka ou de la téquila au congélateur? Impossible. Ufrost révolutionnera également le monde de la mixologie puisqu’elle rend la chose possible. La preuve : le gagnant du Made with love, un concours canadien de mixologues, a utilisé le Ufrost.

Je détiens un brevet ainsi la marque de commerce pour le Canada, les États-Unis et l’Europe. J’ai aussi vendu plusieurs machines à Los Angeles et à Londres. C’est donc une entreprise en pleine émergence !

DSC_5750

Tu parles français, anglais et espagnol, en plus d’apprendre l’italien et l’arabe. Qu’est-ce qui te passionne dans les langues ?
Je suis un passionné de culture et de bouffe. L’apprentissage des langues s’inscrit dans la même lignée. Peu importe le contexte, mais particulièrement en vente, lorsque ton interlocuteur te comprend, tu touches sa tête. Mais lorsque tu parles sa langue, même si ce n’est que les salutations d’usage, tu touches son cœur. Alors il sera beaucoup plus ouvert à la discussion, à la négociation.

Sur ces sages paroles… merci beaucoup Julien de ta générosité !

 

Publié dans Portrait des tuteurs | Laisser un commentaire
admin

Offre d’emploi – RESPONSABLE DE LA DOTATION

Succès Scolaire, qui fête ses 12 ans, est une entreprise jeune et dynamique qui offre des services d’éducation spécialisée à domicile, dans ses centres ou directement dans les établissements scolaires, partout au Québec.

Nous comptons déjà sur près de 1000 tuteurs et tutrices, et nous cherchons un.e super collègue qui veut contribuer à agrandir notre famille davantage! Si un emploi en recrutement au sein d’une entreprise vibrante t’intéresse, voici les détails.

Durant ta journée de travail, tu devras:

  • Mettre en oeuvre des stratégies originales pour recruter des tuteurs et tutrices
  • Recevoir et analyser des candidatures variées
  • Travailler en équipe pour analyser les besoins de chaque secteur géographique desservi
  • Recevoir les candidat.e.s en entrevue et les évaluer par des simulations
  • Créer et entretenir des partenariats solides pour générer des candidatures intéressantes
  • Contribuer au développement de l’entreprise en apportant tes idées
  • Participer à des comités selon tes forces et compétences: communication, marketing, traduction, révision, rédaction, etc.

Notre responsable du recrutement de rêve:

  • A accompli des études universitaires en ressources humaines, gestion ou domaine pertinent
  • Fait preuve de polyvalence et d’initiative
  • A un bon sens de l’organisation et des priorités
  • Est dynamique et autonome
  • A un français écrit et parlé impeccable, et a un bon niveau en anglais
  • Démontre un excellent jugement est capable d’appuyer ses idées
  • Possède un certain talent d’acteur/d’actrice (tu auras à jouer le rôle d’un.e élève en difficulté lors des simulations avec les candidat.e.s)
  • Est dégourdi.e face à la technologie
  • Est disponible à temps plein dès le mois d’octobre

L’ambiance de rêve qu’on offre, c’est:

  • Une équipe en or, qui valorise le plaisir au travail et est toujours prête à aider
  • Une formation stimulante et continue
  • Un espace de travail lumineux et vivifiant, au cœur du dynamique Mile-Ex
  • Un quotidien rythmé, loin de la routine
  • Un horaire de travail flexible, dont tu tiens les rênes (35 à 40 heures hebdo)
  • Des cafés, thés, lattés et fruits gratuits pour mettre du soleil dans ta journée
  • Un lounge et des hamacs pour les pauses bien méritées
  • Des journées de teambuilding, des activités mensuelles et des sorties en équipe
  • Les outils qu’il te faut pour faire rayonner ta carrière
  • Un taux horaire entre 16$ et 19$ à l’entrée

Nos bureaux sont situés à quelques minutes de la station Parc (stationnement possible).

Nous attendons ton CV et une lettre de motivation au emploi@successcolaire.ca. Nous remercions chaleureusement toutes les personnes intéressées et contacterons celles dont la candidature est retenue.

Blank spot2

Publié dans Offres d'emploi | Laisser un commentaire
admin

Coordonnateurs/trices de tutorat recherché.es (2 postes à temps plein!)

Succès Scolaire, qui fête ses 12 ans, est une entreprise jeune et dynamique qui offre des services d’éducation spécialisée à domicile, dans ses centres ou directement dans les établissements scolaires, partout au Québec.

Nous cherchons deux super collègues pour agrandir la famille. Chaque coordo a une équipe de tuteurs et tutrices à sa charge.

Tes tâches comprennent, entre autres:

  • Trouver le meilleur tuteur ou la meilleure tutrice pour chaque élève
  • Accueillir, accompagner et guider les tuteurs et tutrices
  • Coordonner et optimiser les horaires
  • Conseiller les familles
  • Accompagner tout ce beau monde au quotidien (gestion de conflits, intervention, conseils);
  • Contribuer au développement de l’entreprise en apportant tes idées
  • Participer à des comités selon tes forces et compétences: communication, marketing, traduction, révision, rédaction, etc.

Notre coordo de rêve:

  • Possède au moins un an d’expérience dans le service à la clientèle
  • A un bon sens de l’initiative et est autonome dans ses tâches
  • Travaille en équipe dans la bonne humeur
  • Est très à l’aise en français et à l’aise en anglais (intermédiaire)
  • Met sa créativité et ses idées à profit
  • Démontre sa polyvalence en gérant plusieurs tâches à la fois
  • Possède au minimum un DEC dans un domaine pertinent

L’ambiance de rêve qu’on offre, c’est:

  • Une équipe en or, qui valorise le plaisir au travail et est toujours prête à aider
  • Une formation stimulante et continue
  • Un espace de travail lumineux et vivifiant, au cœur du dynamique Mile-Ex
  • Un quotidien rythmé, loin de la routine
  • Un horaire de travail flexible, dont tu tiens les rênes (35 à 40 heures hebdo)
  • Des cafés, thés, lattés et fruits gratuits pour mettre du soleil dans ta journée
  • Un lounge et des hamacs pour les pauses bien méritées
  • Des journées de teambuilding, des activités mensuelles et des sorties en équipe
  • Les outils qu’il te faut pour faire rayonner ta carrière

Nos bureaux sont situés à quelques minutes de la station Parc (stationnement possible).

On attend ton CV et une lettre de motivation au emploi@successcolaire.ca. Nous remercions chaleureusement toutes les personnes intéressées et recontacterons celles dont la candidature est retenue.

 

Blank spot2

Publié dans Offres d'emploi | Laisser un commentaire
admin