Savez-vous garder l’attention des élèves?

adhd_child-300x300Plus qu’un défi, captiver l’attention de vos élèves peut devenir un véritable cauchemar!  Vous avez changé vos séquences d’apprentissage, vous avez modifié les exercices pratiques, vous avez intégré les technologies à vos méthodes d’enseignement… Que faire de plus?

Cette problématique intéresse massivement les chercheurs, autant en éducation qu’en neurosciences. Avec l’augmentation du nombre d’élèves qui souffrent d’un déficit de l’attention, il faut trouver de nouvelles méthodes et pratiques pour les solliciter et surtout pour s’assurer de consolider les apprentissages. Plusieurs facteurs entrent évidemment en ligne de compte : la motivation, l’entourage, le moment dans la journée, etc. Pourtant, ces résultats de recherche permettent de mieux s’adapter à ses élèves.

Nous ne vous apprendrons rien en affirmant que les nouvelles technologies jouent beaucoup dans ces changements. Or, selon Christophe Boujon et Sandrine Poupet, il semblerait que cette équation serait trop simple. Ils proposent ainsi plusieurs pistes intéressantes pour tenter de nouvelles méthodes pédagogiques.

  • Selon ces deux auteurs, il serait nécessaire de concentrer les apprentissages de matin, l’attention des élèves n’étant pas uniforme pendant toute la journée.
  • Aussi, il faudrait s’efforcer de trouver un équilibre entre deux formes d’attention : l’attention exogène, liée à la perception, et l’attention endogène, liée à la concentration.  Les activités qui sollicitent la concentration et la mémoire seraient plus efficaces si elles étaient réalisées le matin, alors que celles qui requièrent une attention plus visuelle devraient être effectuées en fin de matinée ou en après-midi pour en retirer le plus de bienfaits.
  • De plus, l’attention des élèves serait plus grande si l’enseignant fait appel aux fonctions exécutives de l’enfant, c’est-à-dire si l’enfant utilise des stratégies d’exécution d’une tâche.

images

Maintenant, reprenez votre souffle! Bien sûr, tout cela n’est pas une tâche facile. En soi, le métier d’enseignant est d’ailleurs un travail qui demande une grande énergie. Pour déployer toutes ces stratégies, n’hésitez pas à faire appel à vos collègues et à vous inspirez de diverses références.

Vous voulez aller plus loin? Le numéro « Donner l’envie d’apprendre » de L’Essentiel. Cerveau & Psycho vous intéressera sans doute!
Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Lectures sur l’éducation: quatre magazines et revues pour vous!

pomme

Parent, professeur, directeur, tuteur : peu importe votre rôle, vous avez sans aucun doute besoin d’inspiration, autant pour des suggestions de lectures ou d’activités que pour être à jour en ce qui concerne le milieu de l’éducation. Nous avons sélectionné pour vous quatre magazines et revues qui pourront vous guider. Bonne lecture!

Lurelu

La revue Lurelu est une véritable référence en littérature de jeunesse. Publiée depuis 1978, elle regroupe des critiques, des résumés et des suggestions d’activités pédagogiques toutes consacrées à la littérature pour la jeunesse. Cette revue s’adresse à un large public, des commissions scolaires aux bibliothécaires en passant par les enseignants, les éducatrices et les parents. Comme elle rassemble des articles variés, notamment des dossiers thématiques et des entrevues, elle saura plaire à tout type de lecteur.

Curium

Ce magazine s’adresse aux jeunes entre 14 et 17 ans et concerne les sciences, la technologie et la société. Même si Curium cible les adolescents, vous pourrez y trouver de l’inspiration pour aborder plusieurs sujets d’actualité avec vos enfants et/ou vos élèves. De plus, ils pourront s’initier à des enjeux de société grâce aux dossiers et reportages sur des sujets divers. Pour les jeunes qui n’aiment pas lire des œuvres de fiction, il s’agit d’une très belle proposition pour enrichir leur vocabulaire autant que leur culture générale. Pour vous, en tant qu’éducateur ou parent, le magazine est une option intéressante pour mieux comprendre comment rejoindre les adolescents au quotidien!

Vivre le primaire

davis-county-library-gives-away-magazines-25628

L’Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire publie quatre
fois par année le magazine Vivre le primaire. Il s’adresse principalement aux enseignants, aux établissements scolaires ou aux commissions scolaires. Le magazine s’intéresse à plusieurs sujets liés, vous l’aurez deviné, à l’éducation de niveau primaire. Chaque numéro propose également un dossier spécial, en plus de la section « Langues », de celle des « Mathématique » et de chroniques. Vivre le primaire est très spécialisé et peut ainsi être d’une valeur considérable en pédagogie.

Éducation et francophonie: revue scientifique virtuelle

De son côté, l’Association canadienne d’éducation de langue française propose deux numéros annuels qui ont pour but de diffuser des résultats de recherche en éducation. Bien que cela puisse vous paraître inaccessible, cette revue peut toucher des thèmes qui s’adressent à tous, autant parents que professionnels de l’éducation. Par exemple, le numéro d’avril 2015 abordera l’inclusion des élèves en situation de handicap au cégep et à l’université. Aussi, comme il s’agit d’une revue entièrement en ligne, il est très facile d’y avoir accès. Les différents articles peuvent définitivement enrichir votre compréhension et développer votre regard sur le monde de l’éducation, que vous en soyez près ou loin.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

La culture générale : comment la définir, comment l’apprendre?

quiz-culture-generale-insoliteEn quelle année a été fondée la ville de Montréal? Qui a écrit L’Éducation sentimentale? Quelle est la capitale de la Nouvelle-Zélande? À quoi cela sert, direz-vous, de répondre à ces questions… En quoi cela pourrait un jour vous être utile, mis à part si vous jouez à un jeu de société? C’est en écho au questionnaire proposé par CROP-La Presse (et le score moyen de 42% obtenu par les Québécois) que nous avons voulu réfléchir à ce que représente la culture générale, notamment au sein des écoles.

On pourrait définir la culture générale comme un ensemble de connaissances qui ne sont pas spécifiques à un domaine, mais qui renvoie à une vision globale de différents savoirs. Mais encore faut-il savoir qui détermine ce que représente cet ensemble… Là est le nœud de la question. Pourquoi devrait-on être cultivé si l’on ne sait pas la définir? Il n’en reste pas moins que la société actuelle accorde une grande importance à la culture générale et il faudrait donc, a priori, enseigner ces savoirs dans les classes, afin de former les citoyens de demain!

Or, qu’est-ce que les professeurs devraient enseigner? De manière générale, il s’agirait de déterminer quels sont les repères culturels qu’ils considèrent important pour leurs élèves. Ils doivent aussi prendre en considération que ce bagage devrait comporter des connaissances de tous les domaines : histoire, mathématiques, beaux-arts, littérature, etc.assiette_culturelle200

Normand Baillargeon, philosophe de l’éducation bien connu, s’est d’ailleurs penché sur cette question dans son livre Liliane au lycée – Est-il indispensable d’être cultivé? Selon l’auteur, acquérir une culture générale, bien qu’elle ne soit jamais exhaustive, permet aux gens d’enrichir leur connaissance du monde et de ce fait, d’aiguiller leur sens critique. Il s’agit donc de beaucoup plus que de répondre à des questions au jeu Cranium! Avoir une culture générale, peu importe comment elle est acquise et ce qu’elle comporte, devrait nous rendre meilleurs.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Témoignage du mois de novembre

Novembre 2014

Voici un beau témoignage d’un des premiers tuteurs de Succès Scolaire, qui demeure maintenant en Colombie-Britannique!

Je peux dire d’emblée que j’ai toujours été très satisfait de mes collaborations avec Succès Scolaire. Du tout début jusqu’à la toute fin, tous les outils ont étés mis en place afin de faciliter de vrais contacts entre moi et mes élèves.

Après avoir déménagé à Vancouver pour poursuivre un doctorat en Physiologie, j’ai continué à faire du tutorat en mathématique. Ma recherche fut présentée à Cologne, Pékin, Barcelone, Hawaii, et Paris. Elle fut aussi publiée dans diverses médias. J’ai reçu différentes bourses d’étude, et plus récemment un bourse dont le but est de me permettre de promouvoir les contacts scientifiques entre les différents départements et faculté de l’université.

Travailler au sein d’une PME telle que Succès Scolaire m’a définitivement démontré la réalité (du meilleur au plus difficile) de se lancer en affaire, et m’inspire à en faire de même. Mes années d’expérience comme tuteur me permettent de rencontrer élèves, parents, et autres en étant confiant de l’aide que je peux leur apporter.

Alexandre Laurin

 

Publié dans Témoignage d'un ancien tuteur, Témoignages du mois | Laisser un commentaire
admin

Élèves québécois d’origine chinoise : performance ou isolement?

Nous avons remarqué que plusieurs des élèves qui utilisent les services de Succès Scolaire sont d’origine chinoise, sans toutefois nous questionner sur leur culture, qui valorise grandement l’éducation. C’est pourquoi un article de Martin LaSalle dans le Journal Forum de l’Université de Montréal nous a vivement intéressés.

L’article recense une thèse de doctorat de Ming Sun, qui s’est interrogée sur l’influence de l’école, de la famille et des ressources communautaires ethniques sur l’intégration socioscolaire des élèves québécois d’origine chinoise. L’on pourrait croire que comme les élèves d’origine chinoise sont très performants et réussissent bien (plus particulièrement en mathématiques et en sciences), ils sont heureux et vivent bien dans leur environnement scolaire. Or, les recherches de Mme Sun démontrent que plusieurs d’entre eux éprouvent de la difficulté à s’intégrer à la culture québécoise. Chez plusieurs familles, plus particulièrement les familles immigrées de Chine, la pression exercée sur les enfants est telle qu’ils ont peu de place pour des activités sociales et restent imprégnés dans cette culture de l’« ultraperformance », notamment puisqu’ils fréquentent les écoles du samedi pour faire du rattrapage dans diverses matières. Ils se voient donc malheureusement isolés de leurs compatriotes québécois.

Cette thèse rejoint un article publié par Catherine Handfield, de La Presse, qui parle du « boom des élèves chinois dans les écoles privées ». Cela n’est pas étonnant puisqu’ils misent sur la meilleure éducation possible, dispensée, selon eux, dans les collèges privés réputés. Cet article apporte un fait intéressant : cette importance accordée à l’éducation fait partie des traditions chinoises depuis des milliers d’années! Cette tradition relève de certains préceptes comme une totale conviction en l’effort et un optimisme tourné vers l’avenir. Peut-être que la clé de leur succès pourrait amener la communauté chinoise et montréalaise à de meilleurs échanges culturels!

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

La classe inversée : un nouveau modèle pédagogique

On qualifie le modèle de « classe inversée » de véritable révolution. De quoi il s’agit exactement? Et bien pour le dire simplement, on inverse les rôles et les étapes! Au lieu de recevoir un enseignement magistral et peu d’exercices pratiques, l’étudiant visionne des vidéos à la maison, avant le cours, et puis fait des travaux pratiques au retour en classe. Cela permet à l’enseignant de personnaliser l’aide qu’il donne à ses étudiants et également plus de temps pour élaborer des projets intéressants. Plusieurs enseignants utilisent désormais cette méthode et ont remarqué une importante hausse de la motivation de leurs élèves. En délaissant le vieux modèle de la simple transmission de connaissances, les enseignants qui adoptent la classe inversée y verront plein d’avantages, tout aussi pertinents les uns que les autres.

classe-inversee

Pourquoi ne pas s’intéresser à un cas réel? Jean Doré, enseignant de français au secondaire dans une polyvalente des Laurentides, a testé le modèle de classe inversée avec 90 élèves de 3e et 4e secondaire en français. Il a choisi de tester ce modèle en analyse grammaticale, en publiant des vidéos sur You Tube. Comme l’expérience n’a pas été assez longue, il a été difficile de voir des résultats concerts. Or, M. Doré pense que s’il avait persisté, il aurait vu une incidence très positive. Il croit par ailleurs qu’il s’agit d’une méthode très accessible pour les enseignants qui ont de la facilité avec la technologie. De son côté, il renouvellera définitivement l’expérience puisqu’il croit qu’il est important d’offrir cette possibilité aux élèves d’apprendre autrement.

De nos jours, la technologie est de plus en plus facile à utiliser. Même si vous n’êtes qu’un néophyte, certains développeurs s’efforcent de créer des outils simples et efficaces qui vous permettent d’accéder à une nouvelle forme d’enseignement. Par exemple, le site www.versal.com est très accessible (mais seulement disponible en anglais) et vous permet de créer de magnifiques capsules interactives. Aussi, le site www.classeinversee.com regorge d’informations utiles et d’outils pratiques pour les enseignants. N’oubliez pas que la société d’aujourd’hui évolue avec la technologie au quotidien… et les élèves encore plus! Renouvelez vos méthodes pédagogiques pour rejoindre le plus d’étudiants possibles.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

La lecture chez les enfants : pourquoi pas un livre sans images?

S’il s’agit d’un sujet maintes fois étudié et discuté, il reste que le livre publié par BJ Novak chamboule les idées reçues sur la lecture pour les enfants. Cet homme, initialement acteur, a écrit A book with no pictures, que l’on peut traduire littéralement par « Un livre sans images ». Étrange, direz-vous. Détrompez-vous : visionnez cette vidéo de la réaction d’enfants à la lecture du livre par son auteur et vous serez étonné.

C’est après le visionnement de cette vidéo, qui nous a bien fait rire, que nous nous sommes demandé : comment aborder la lecture avec les enfants sans que cela leur paraisse ennuyant? Comment leur faire comprendre tout l’univers qu’il y a derrière ces drôles de lettres imprimées sur des feuilles? Évidemment, le livre de BJ Novak est un excellent point de départ, mais malheureusement, il n’est pas encore traduit en français. Or, rien ne vous empêche d’en créer un vous-même sur le même principe! Il vous faut simplement jouer avec votre ton et les expressions de votre visage. Vous pouvez même l’écrire avec votre enfant ou lui demander d’en écrire un et lui en faire la lecture ensuite. Aussi, ils auront inévitablement, un jour, à lire des livres sans images, notamment dans le cadre scolaire… autant s’y mettre tout de suite!

Nous sommes bien sûr convaincus de ne pas avoir à vous convaincre des bienfaits de la lecture avec votre enfant. Toutefois, un petit rappel pourrait être utile : vous passerez de bons moments avec lui, il apprendra beaucoup de leçons de la vie, il découvrira de nouveaux mots et de nouvelles émotions, et quoi d’autre! Évidemment, cela ne garantit pas un passeport pour le pays des lecteurs insatiables… Or, à l’adolescence, une panoplie de romans ou de bandes-dessinées sauront les convaincre de passer quelques heures le nez dans un bouquin. Le site www.lirado.com propose maintes œuvres pour les ados entre 12 et 18 ans. La revue Lurelu est entièrement consacrée à la littérature jeunesse et vous pourrez aussi y dénicher de belles suggestions. Une fête approche? C’est le moment d’offrir un bon livre à votre enfant… de préférence sans images!

 

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Changer l’éducation: la Khan Academy

Khan Academy s’est donné une mission ambitieuse: changer l’éducation. Cette organisation à but non lucratif veut rendre l’éducation accessible à tous. Pour ce faire, elle offre un contenu pédagogique en ligne gratuit aux étudiants, parents, professeurs ou tout individu qui souhaite accéder à un savoir. 
download

Khan Academy est la première plateforme d’apprentissage en ligne. En se créant un compte, l’utilisateur accède à des vidéos, à des exercices interactifs et à beaucoup d’autres outils permettant un suivi personnalisé. La plateforme propose un contenu varié, mais les portions sur les mathématiques et la physique sont véritablement complètes. La version française de Khan Academy contient moins de vidéos que son penchant anglophone, mais les utilisateurs francophones y trouveront tout de même leur compte. Évidemment, ces cours ne pourraient remplacer un véritable enseignant ou un tuteur. Khan Academy se présente plutôt comme un accompagnement pour les élèves qui auraient certaines difficultés ou qui souhaiteraient s’améliorer. Comment motiver les étudiants qui utilisent Khan Academy? Par des statistiques et des badges, qu’ils obtiennent par un système de pointage calculé en fonction des heures passées à la Khan Academy. Quant aux statistiques, elles permettent bien sûr à l’étudiant de suivre son progrès et de juger de l’atteinte de ses buts et objectifs.

C’est en ce sens que Succès Scolaire a suivi la courbe de l’éducation en ligne. Nous croyons fermement que nos services de tutorat en ligne peuvent être une option très enrichissante pour les élèves qui s’y investissent. Si certains pédagogues restent sceptiques quant à l’enseignement virtuel, la très grande majorité y voit un avantage, puisqu’ils peuvent ensuite se concentrer, en classe, sur l’approfondissement et la pratique.

Internet peut véritablement démocratiser l’éducation et permettre à des milliers de gens d’avoir accès à la réussite académique. Nous vous invitons à visionner la conférence de Salman Khan, fondateur de la Khan Academy, en suivant ce lien. Inspirons-nous de cet homme pour changer l’éducation de demain!

salmankhan-portrai_2351827c

Salman Khan, fondateur de la Khan Academy
Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Chronique du mois: 5 livres sur la pédagogie à vous procurer dès maintenant!

Pourquoi ne pas enrichir vos démarches et stratégies pédagogiques grâce à quelques lectures rapides? Vous ne pouvez qu’en bénéficiez. Qui d’entre vous refuserait d’être un meilleur tuteur ou une meilleure tutrice?

Petit guide pédagogique d’Ulric Aylwin

Ulric Aylwin est bien connu du milieu pédagogique. Ce petit guide d’une centaine de pages aborde plusieurs questions qui touchent les enseignants, mais qui peuvent très bien s’appliquer à votre rôle de tuteur, comme « Comment aider les élèves à se motiver? » ou encore « De quelles idées stressantes doit-on se méfier? ».  Cette lecture est rapide, mais ô combien efficace!

Le tutorat : une solution pour les élèves à risque? d’Alain Baudrit

Alain Baudrit propose une réflexion sur le tutorat qui mérite d’être explorée. Il aborde plusieurs questions essentielles sur votre rôle. Cette lecture pourrait vous aider à porter un regard différent sur le tutorat. Pour vous donner envie, vous pouvez lire un résumé et critique ici.

Légendes pédagogiques : l’autodéfense intellectuelle en éducation de Normand Baillargeon

Cet essai de Normand Baillargeon, bien connu dans le monde de l’éducation au Québec, vous invite à vous défaire des idées que vous avez sur des préceptes bien connu de la pédagogie. L’ouvrage s’efforce de déconstruire quatorze légendes pédagogiques telles que : « Êtes-vous plus cerveau gauche ou cerveau droit? » ou « Utilisez-vous, comme tout le monde, uniquement 10% de votre cerveau? ». La lecture de cet essai est accessible et permet d’avoir une belle réflexion sur la pédagogie.

Apprendre et enseigner la technologie : regards multiples, sous la direction de Patrice Potvin, Martin Riopel, Patrick Charland et Frédéric Fournier

23 pédagogues d Québec se sont réunis pour fournir leurs idées sur la pédagogie de la technologie, c’est-à-dire comment enseigner en cette ère hypertechnologique. Vous y trouverez plusieurs idées originales misant sur l’utilisation des diverses technologies, du primaire à l’universitaire. Cette lecture vous inspirera à construire de nouvelles activités avec vos élèves!

Enseigner la littérature au secondaire et au collégial : une démarche stratégique de Jacques Lecavalier et Suzanne Richard

Donner le goût de la lecture à certains de vos élèves peut être une lourde tâche. Aussi, vous pouvez être un peu embêtés lorsqu’ils vous posent certaines questions, ce qui est tout-à-fait normal. Avec le livre de Lecavalier et Richard, vous découvrirez une nouvelle façon d’aborder les œuvres littéraires, soit avec la démarche stratégique d’enseignement de la littérature. Cette démarche consiste en quatre phases : la préparation à la lecture, la lecture, l’analyse et l’interprétation, ainsi que la validation .Nous vous laissons découvrir ce que cela implique à travers la lecture de l’ouvrage!

Publié dans Trucs pour tuteurs | Laisser un commentaire
admin

Témoignage du mois d’octobre

Octobre 2014

Ma fille Stéphanie m’a informée qu’elle se sentait capable de continuer son cheminement scolaire sans tuteur.

Nous mettrons donc fin à ses rencontres avec Succès scolaire. Nous tenons toutes les deux à remercier profondément Gabrielle pour son soutien et son encadrement, qui ont réussi à remettre Stéphanie sur les rails!

Je crois que le 95 % obtenu en français a gonflé Stéphanie à bloc! Mais il est possible qu’elle ait à nouveau besoin de Succès Scolaire dans le futur. C’est pourquoi je garde la porte ouverte pour d’éventuelles rencontres : suivi mensuel, fameux cours de maths, etc.

Encore une fois merci, pour ma fille et tous les jeunes que vous raccrochez à leurs études!

Lise L., mère d’une fille brillante qui a simplement de la difficulté à fonctionner dans une classe

Publié dans Témoignages du mois | Laisser un commentaire
admin