La veille d’un examen : quoi faire et ne pas faire

 

veille dun examenScreenshot

 

La période d’examens arrive à grands pas, amenant avec elle son lot de stress. Que doit-on faire la veille d’un examen ? Que faut-il éviter ?

UNE RÉVISION SOMMAIRE

Il est préférable d’étudier petit à petit, sur plusieurs semaines. Ainsi, la veille d’un examen, inutile de s’acharner sur des notions connues : une révision sommaire des concepts qui vous posent problème suffit.

UNE JOURNÉE SANS CAMARADES DE CLASSE

Évitez de voir vos camarades de classe. Vous ne pourriez pas vous empêcher de parler de l’examen à venir, ce qui vous plongerait dans une ambiance stressante.

UNE SOIRÉE DÉTENTE

Se plonger dans un roman, écouter un film ou de la musique, aller manger une crème molle… voilà autant d’activités qui vous feront plaisir et vous détendront. Pratiquer un sport représente aussi une bonne idée. Toutefois, dosez bien votre intensité, car vous serez incapable de vous concentrer si vous avez mal partout.

LE MATÉRIEL NÉCESSAIRE PRÊT

Fouiller la maison de fond en comble pour trouver sa calculatrice cinq minutes avant de prendre l’autobus, c’est un stress inutile. Pour éviter une telle situation, préparez plutôt votre sac la veille : crayon, efface, stylo, surligneur, matériel autorisé, etc., sans oublier une bouteille d’eau et une collation pour apaiser une éventuelle fringale. Apportez également des mouchoirs : rien n’est plus énervant qu’entendre renifler pendant qu’on essaie de se réfléchir.

UNE BONNE NUIT DE SOMMEIL

Pour réussir un examen, il faut souvent rester concentré pendant plusieurs heures. Or, le manque de sommeil nuit grandement à la concentration. C’est pourquoi étudier jusque tard dans la nuit est une mauvaise idée. À la place, couchez-vous tôt pour être en pleine forme.

Avant de tomber dans les bras de Morphée, assurez-vous que votre réveil est bien réglé avec un peu d’avance pour pouvoir prendre votre temps le lendemain matin.

Si vous avez de la difficulté à vous endormir, la respiration abdominale agit comme un excellent antistress. Respirez lentement et profondément par le nez en gonflant le ventre, gardez votre souffle pendant quelques secondes, puis expirez doucement par la bouche en rentrant le ventre.

Et maintenant, courage! Dans quelques semaines, les examens seront derrière vous.


admin
Ce contenu a été publié dans Nouvelles, Trucs pour parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.