Pour une rencontre parent-prof réussie!

Qui dit nouvelle année scolaire dit nouveaux élèves. Et bientôt, ce sont les parents que vous rencontrerez. Votre objectif premier : leur communiquer des informations complémentaires au bulletin. Avouons-le, des chiffres alignés en colonnes, ça ne dit pas tout!

Pour la majorité d’entre vous, chers professeurs, ces rencontres sont stressantes. Vous pouvez anticiper une rencontre désastreuse ou un de vos collègues vous a peut-être raconté la fois où il s’est fait traiter comme du poisson pourri. Heureusement, les rencontres cauchemardesques sont peu fréquentes. Voici quelques trucs afin de minimiser les risques qu’une telle situation arrive.

  1. Faites-vous confiance

Plusieurs parents chercheront à vous tester…surtout si vous débutez. N’ayez pas peur de vous affirmer avec assurance.

  1. Soyez bien préparés

Vous avez un horaire chargé, les parents aussi. Donc, ni vous ni eux avez de temps à perdre. Assurez-vous d’être prêts afin de répondre à leurs attentes :

  • Revoyez le dossier scolaire de tous vos élèves (plus difficile pour l’enseignant au secondaire qui peut en avoir plus d’une centaine);
  • Ayez en main quelques exemples de travaux réalisés; cela vous permettra de documenter vos observations;
  • Sachez à l’avance l’information que vous voulez transmettre aux parents;
  • Soyez concis : ne partagez que l’information pertinente.
  1. Montrez-vous sous votre meilleur jour

Les enfants vous en ont fait voir de toutes les couleurs? Votre petit dernier a hurlé une partie de la nuit parce qu’il perce une dent? Vous avez attendu deux heures chez le dentiste? Il ne faut pas que ça paraisse. Présentez-vous au parent avec le sourire et soyez à l’écoute. C’est la meilleure façon de le mettre à l’aise.

  1. Respectez votre horaire (pour les enseignants du primaire)

Chaque rencontre dure généralement 15 minutes. Si un parent demande plus de temps, prenez plutôt un autre rendez-vous avez lui. Expliquez-lui que vous avez un horaire à respecter et que vous ne voulez pas faire attendre tous les autres parents après lui.

  1. Écoutez, écoutez, puis écoutez encore

Encouragez les parents à vous parler, puis écoutez ce qu’ils ont à dire, ce qui ne signifie en aucun cas leur donner le droit de vous sermonner.

  1. Annoncez une mauvaise nouvelle avec douceur

Annoncer à un parent que quelque chose ne va pas avec son enfant, ce n’est jamais plaisant. Vous le savez que ce sera pénible pour lui. C’est pourquoi vous devez tout faire pour le rassurer. La clé : soyez en mode solution et collaboration :

  • Encouragez-le en mettant de l’avant les éléments positifs : l’enfant est sociable, respecte les consignes, pose des questions, etc.;
  • Dites-lui que vous êtes son allié et que vous ne cherchez que le bien de son enfant;
  • Assurez-vous qu’il comprend les enjeux;
  • Fixez ensemble les objectifs à atteindre;
  • Convenez ensemble d’un plan d’action;
  • Référez-le à un professionnel (orthopédagogue, psychologue, etc.), au besoin;
  • Organisez, si nécessaire, un autre rendez-vous pour poursuivre la discussion.

Enfin, pour favoriser un climat de collaboration avec un parent, il est essentiel de mettre l’accent sur le positif et de l’assurer que vous travaillez à aider son enfant à s’améliorer et à se développer.

1, 2, 3, respirez… Vous êtes prêts au marathon de rencontres qui vous attend.

Ce contenu a été publié dans Nouvelles, Trucs pour enseignants - directions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.