Trop de devoirs?

tro

Le 13 novembre

Alors que les bulletins de la première étape sont arrivés ou arrivent à grands pas dans plusieurs écoles secondaires du Québec, certains jeunes auront à se demander s’ils ont fournit suffisament d’efforts depuis le début de l’année. Faire les devoirs et les leçons sur une base quotidienne demande une discipline qui n’est pas donnée à tous les enfants du monde. Du moins c’est la réaction que les parents ont lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous.  Mais une petite visite en Corée du Sud ou à New York pourrait leur faire voir les choses différemment…

Karl Taro Greenfeld a eu une drôle d’idée. Ce père vivant à New York a décidé de faire tous les devoirs de sa fille de 13 ans pendant une semaine pour vérifier si elle avait raison de dire qu’elle était surmenée. Dans le compte-rendu palpitant qu’il fait de ses aventures, Greenfeld se rend à l’évidence: la charge de travail de sa fille est trop importante. Dans cet article, il est question de la relation entre la charge de travail et les résultats. Selon certains spécialistes, il n’y aurait aucun lien à faire entre les deux!

Dans la prochaine édition du magazine L’Actualité, on parle des étudiants sud-coréens qui étudient sans relâche pour leur examen d’entrée à l’université. Semble-t-il que le système scolaire sud-coréen serait le plus exigeant au monde. Sous la pression de parents qui veulent le meilleur pour leurs enfants, les écoles ouvrent leurs portes de plus en plus tard le soir.

L’expérience de l’école La Passerelle à Asbestos contraste avec les exemples précédents, et elle risque de faire la joie des enfants. La direction a décidé a pris la décision audacieuse de réduire la quantité de devoirs à faire à la maison. Et ça fonctionne! Vraiment. Quand on se compare, on se console, dit l’adage. À vous vous de vous faire une opinion!


admin
Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.