INTRODUCTION

 

Votre précieux guide 2020 pour l'aide aux devoirs

Comment améliorer les séances de devoirs? Ce guide détient tous les précieux conseils que vous devez connaître pour vous aider à rendre les périodes de devoirs plus agréables. L'aide aux devoirs est notre spécialité, laissez-nous vous aider!

shutterstock_1473560744 (1)

CHAPITRE 1

Pourquoi les devoirs sont souvent difficiles?

 

Votre précieux guide 2019 pour l'aide aux devoirs

shutterstock_298621328 (1)

Plusieurs familles nous partagent que les devoirs tournent souvent au cauchemar au sein de leur foyer. Pourtant, cette tâche quotidienne ne devrait pas représenter un défi insurmontable pour qui que ce soit! Si vous vivez certaines difficultés liées aux devoirs à la maison, vous serez intéressé par ce qui suit...

Plusieurs facteurs contribuent à ce que les devoirs se transforment en confrontation et ce, séance après séance. Mais… Bonne nouvelle! Il est tout à fait possible de les éviter! Prenons d’abord conscience de quelques raison qui rendent les devoirs difficiles pour pouvoir ensuite reprendre le contrôle.

Fins de journée teintées par la fatigue

Parents et étudiants rentrez chaque jour épuisés par le stress vécu. Vos enfants ne comprennent pas que de s’opposer chaque soir à leurs devoirs stresse énormément leurs parents. De votre côté, vous les parents ne réalisez pas que vos enfants sont déjà saturés de connaissances et en manque de concentration après leur journée passée à l’école.

Nous avons tous pu observer que les petits comme les grands sont beaucoup plus réactifs aux irritants une fois le soir venu. Les parents deviennent beaucoup trop sérieux, rigides et strictes par soucis de garder le contrôle sur ce moment de devoirs qu’ils appréhendent quotidiennement. Ne vous en faites pas, vous découvrirez plus loin dans notre guide le secret pour vous aider à rendre les périodes de devoirs plus agréables et plus dynamiques!

Une routine instable ou trop rigide

L’instabilité dans la routine des devoirs ouvre la porte aux contestations de l’élève. Lorsqu’il est entendu entre les membres de la famille que les séances de devoirs auront lieu à un moment spécifique pour une durée prédéterminée, il est plus ardu de s’y opposer une fois le moment venu.

Bien qu’une stabilité dans les séances d’étude soit préférable, vos journées quotidiennes sont rarement équivalentes en terme de stress et de fatigue. Il est possible que votre enfant se montre incapable de se concentrer après seulement 15 minutes même si la séance prévue était plutôt d’une heure. Insister auprès d’un élève au cerveau surchargé n’aidera certainement en rien la complétion de ses devoirs!

Un manque de communication

Il est courant que l’élève se retrouve profondément empêtré sous une montagne de devoirs, de travaux et de leçons. Souvent, il n’ose pas demander de l’aide pour apprendre à mieux s’organiser. 

Quel parent n’a jamais été placé devant un échec scolaire sans avoir été mis au courant des difficultés vécues? Il est également commun d’être pris au dépourvu par un volcan, un pont, une affiche ou encore un costume à créer la nuit précédant l’événement scolaire si important! Sentiment de déjà vu?

Lointaine époque des études

La majorité des parents ne possèdent pas de formation en pédagogie. Certes, il n’est pas nécessaire d’être un enseignant pour pouvoir bien accompagner son enfant, mais certains parents rencontrent d’immenses défis devant les méthodes pédagogiques utilisées aujourd’hui.

Même si les parents ont été de brillants étudiants, les notions apprises à l’époque se retrouvent souvent bien loin dans leur mémoire et sont présentées différemment aujourd’hui. Les démarches méthodologiques et de résolution de problème utilisées par l’enseignant ne sont souvent pas celles qui ont été apprises par le parent.


Aucune famille ne devrait vivre les devoirs comme une corvée qui crée quotidiennement des tensions négatives entre ses membres. Parents et élèves sont en droit d’espérer des périodes de devoirs plus harmonieuses. 

Découvrez maintenant dans le Chapitre 2 - Quoi faire pour mieux encadrer la période des devoirs, car oui, il y a plusieurs solutions que vous pouvez mettre en place dans votre quotidien.


 

CHAPITRE 2

Quoi faire pour mieux encadrer la période des devoirs?

 

Votre précieux guide 2019 pour l'aide aux devoirs

shutterstock_785897209 (1)

Lorsque les devoirs tournent au cauchemar, il est bien difficile de conserver son calme! Est-il possible de préserver l’harmonie pendant les séances de devoirs? Nous en sommes convaincus! Voici plusieurs astuces et pistes de réflexion pour mieux encadrer la périodes des devoirs.

Moments privilégiés dédiés aux devoirs

Certaines familles choisissent de compléter les devoirs et les leçons en matinée alors que tout le monde est plus frais et dispo, mais tous n’ont pas ce temps libre matinal! Si vous devez absolument compléter les devoirs en rentrant à la maison, permettez-vous un temps d’arrêt pour bouger et se ravitailler. Tous avons besoin de se défouler et de faire le plein d’énergie après une longue journée avant de se remettre au travail.

Vous savez, les devoirs et les leçons, ne doivent pas être obligatoirement complétés à la maison. Pourquoi ne pas réviser les leçons sur les trajets de voiture dans la bonne humeur? Abattre le plus de travail possible à l’école pendant les cours est également une bonne façon d’alléger le travail à la maison! Les étudiants les plus disciplinés arrivent même à progresser dans leurs tâches pendant leurs temps de pause ou bien en attendant l’autobus. Le secret est d’imaginer les moments agréables libres de devoirs qui seront vécus une fois à la maison!

Une routine qui sait s’adapter

L’établissement d’une routine ferme, mais flexible, permet à l’élève de prévoir ce qui viendra et de s’y préparer. Pour favoriser le développement d’une autonomie dans la prise de bonnes habitudes, nous vous suggérons de détailler vos routines par écrit de façon à pouvoir les afficher. Ainsi, votre cadre d’organisation sera clairement établi et il vous sera plus facile de le respecter. Rendez cette affiche positive, évolutive et collaborative de façon à ce qu’elle devienne un outil d’organisation central à toute la famille!

Votre routine devra tenir compte des différents éléments de votre réalité familiale : 

  • Horaire des parents;
  • Activités parascolaires des jeunes;
  • Responsabilités quotidiennes;
  • Périodes les plus favorables pour la concentration; 
  • Ressources externes disponibles (grand-parents, tuteur, voisins, amis). 

Une fois la routine établie, il vous faudra tout de même savoir vous adapter au besoin.

La concentration n’est plus au rendez-vous? Ce n’est pas grave. Prenez une petite pause active de 5 minutes. La solution réside peut-être dans la prise d’une collation : le cerveau a toujours besoin d’énergie pour se concentrer. Vous constatez que malgré la pause, les apprentissages sont toujours très difficiles? Profitez-en pour apprendre que nous n’avons pas à être constamment à notre 110% et que c’est acceptable ainsi. Demain sera un meilleur jour. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez identifier la source du problème et y remédier avec l’aide d’un professionnel de l’éducation.

Apprendre la planification

Si nos étudiants ont bien une lacune, c’est certainement la planification et l’organisation de leur travail. Rares sont les élèves qui ont eu l’opportunité de faire l’apprentissage de ces compétences si précieuses. Pour arriver à des séances d’études contrôlées, voir même agréables, il faut impérativement apprendre à organiser les tâches dans le temps. C’est un enseignement crucial qui suivra les étudiants tout au long de leur vie!

Vous pouvez commencer par établir la liste de tous les devoirs et des travaux à effectuer en plus des matières à réviser pour les évaluations à venir. Vous pourrez ensuite évaluer le temps à consacrer à chaque activité et créer un échéancier en tenant compte du reste de votre planification familiale. Grâce à ce processus systématique, les étudiants gagnent rapidement en autonomie et seront bientôt en mesure d’effectuer seuls leurs planification.

Ne pas hésiter à demander de l'aide

Trop souvent, les parents et les étudiants hésitent longuement avant de demander une aide qui les soulagerait des difficultés liées aux devoirs. Il est possible que les améliorations tardent à venir même après avoir tenté différentes idées pour aider au déroulement de la période des devoirs. 

Devant cette situation, il faut oser faire appel à un professionnel. Un geste qui apportera une aide externe pour les devoirs vous soulagera d’un stress qui peut s’avérer très envahissant.

Nous vous proposons maintenant d’en apprendre davantage sur la création de l’espace idéal pour l’étude ou le travail à la maison.

CHAPITRE 3

Comment créer un environnement propice aux devoirs?

 

Votre précieux guide 2019 pour l'aide aux devoirs

shutterstock_700351510 (1)

Il est bien connu que l’environnement influence grandement le comportement des individus. Il peut paraître évident qu’un espace adéquat doit être aménagé pour faire aider à la réalisation des devoirs. Toutefois, la réalité est que tous n’accordent pas la même importance à ce facteur clé de la réussite. Tout d’abord, il est important de savoir que les besoins des élèves diffèrent selon leur âge et leur degré d’autonomie.

Au primaire

Pour les jeunes du primaire, il est souvent préférable que la période des devoirs se déroule non loin de la personne en charge de la supervision. À cet âge, les enfants sont à la recherche de plus d’encadrement et bénéficient grandement de supervision au moment d’étudier. Voici quelques éléments à considérer pour le coin devoirs idéal des jeunes élèves :

La table de cuisine, un parfait bureau d’étude

L’utilisation de la table de cuisine pour les devoirs permet de jumeler efficacement la préparation du souper à la supervision. Cela représente un gain de temps précieux pour la famille! En général, nos salles à manger disposent déjà d’une luminosité adéquate et d’un espace dégagé exempt de distractions néfastes. Il est également plus facile de consulter l’agenda, la grammaire, le besherelle et le cahier d’exercice tous à la fois à l’aide d’une grande surface.

L’importance du calme

Il est indispensable d’instaurer une atmosphère de quiétude pour aider aux devoirs. Cela représente déjà un défi de réviser sans stimuli dérangeants, alors que dire s’il y a beaucoup de va-et-vient dans l’espace devoirs? Parfois, un coin parfaitement calme ne peut être trouvé dans une maison bien animée. Ainsi, il s’avère souvent plus simple d’établir une règle de tranquillité à suivre par tous le temps des périodes d’étude.

Une organisation efficace

Pour être pleinement fonctionnel rapidement au moment des devoirs, il s’avère salutaire de dédier un tiroir ou un panier pour les effets scolaires nécessaires (cahiers, crayons, papiers, calculatrice, outils de géométrie, etc.). Ainsi, terminé les excuses telles que : ‘J’ai perdu mon efface…’ ou encore ‘J’ai laissé ma règle à l’école…’. En plus de cet avantage, l’action de trouver et de ranger les effets scolaires se fera en criant ciseaux!

Au secondaire

Les élèves plus âgés ont quant à eux besoin d’un peu plus d’intimité pour se sentir à l’aise. En acquérant davantage de maturité, les jeunes recherchent autonomie et indépendance. Aménager leur propre coin d’étude devient alors le meilleur choix. Voici quelques lignes directrices pour aménager le coin devoirs idéal pour un élève plus âgé :

Se procurer un véritable support d’étude

Un bureau à tiroirs, un pupitre ou une table de travail représentent des meubles parfaits pour aider aux devoirs! S’installer sur son lit ou sur un sofa ne permettra pas à l’élève de rester concentré bien longtemps sur sa tâche. De plus, la surface d’étude doit être assez grande pour permettre l’utilisation simultanée de plusieurs cahiers de notes et livres.

Prévoir un éclairage adéquat

Lire sous une faible luminosité fatigue plus rapidement les yeux et peu s’avérer dommageable pour la vision à plus long terme. Si possible, l’espace d’étude devrait être aménagé près d’une fenêtre et une lampe de bureau viendrait compléter l’éclairage pour les longues soirées de travaux. Une pièce plus claire permettra également à l’étudiant de maximiser son état d’éveil.

Maintenir le cadre avec doigté

Avec l’arrivée de l’adolescence, les jeunes sont en pleine quête d’indépendance. Il est nécessaire de respecter cette étape, mais essentiel d’arriver à maintenir un encadrement plus discret. Les jeunes ont particulièrement besoin de références pour établir leurs limites : l’heure des devoirs, leur durée et tout particulièrement, la gestion des distractions.

Supporter le contrôle des distractions

Vous savez, certains adultes doivent s’isoler dans des pièces sans technologie ou encore mettre leur téléphone sous cadenas pour arriver à bout de leurs tâches! Considérant cela, on peut dire que toutes les méthodes sont bonnes pour réussir à se concentrer et atteindre ses objectifs! 

Parmi plusieurs idées, une qui est très d’actualité est de prioriser les ouvrages de référence (dictionnaires, grammaires, besherelle, etc.) en version papier plutôt que numérique. Ces livres risquent beaucoup moins de détourner l’attention de l’élève vers d’innombrables pages web. 


En investissant les efforts nécessaires à la création d’un environnement propice à l’étude, ce ne sont pas uniquement les devoirs qui seront facilités. Avoir un espace approprié pour faire ses devoirs, où il est agréable d’étudier permet aux jeunes d’apprendre à valoriser ces moments académiques

S’investir dans l’aménagement de son environnement et en optimiser la fonctionnalité est un apprentissage à développer. Les répercussions des bonnes habitudes instaurées dès un jeune âge se répercuteront sur le cheminement scolaire des élèves, mais également dans toutes les autres sphères de leur vie.

CHAPITRE 4

Existe-t-il un secret pour rendre les devoirs plus agréables?

 

Votre précieux guide 2019 pour l'aide aux devoirs

shutterstock_1370907269 (1)

Pour plusieurs familles, plus l’année scolaire avance, plus la période des devoirs et des leçons devient monotone et ennuyante. Et si on la dynamisait un peu ?

Avez-vous déjà remarqué que nous apprenions plus facilement dans le plaisir? Ce n’est pas que plus agréable, le cerveau retiendrait mieux les apprentissages lorsqu’ils sont réalisés en s’amusant. 

Il n’y a rien de mieux qu’un petit brin de folie pour transformer un exercice ordinaire en une activité extraordinaire. Il parait que le rire se montre comme un excellent bouclier aux conflits qui peuvent émerger des devoirs…

Voici plusieurs idées pour vous aider à intégrer le plaisir aux devoirs :

Varier les méthodes d’apprentissage

Transcrire ses tables de calculs ou épeler ses mots de vocabulaire jour après jour devient vite lassant. En variant les méthodes, on peut échapper à la monotonie. Plusieurs méthodes d’étude peuvent être alternées, par exemple : 

  • Faire la transcription des mots de vocabulaire en utilisant du papier ou des crayons de couleur ;
  • Épeler les mots à retenir à haute voix;
  • Créer un jeu d’association entre les mots et leur définition;
  • Utiliser l’outil en ligne d’Allô prof qui vous permet de créer votre propre liste de vocabulaire qui vous sera récitée.

Mettez-vous en action

Alors que certains élèves ont besoin de calme, d’autres doivent bouger pour bien réfléchir et mémoriser. Il est inutile d’investir ses énergies à rester sagement assis sur une chaise. 

Il est permis, et même bénéfique, de réciter les leçons en dansant sur le rythme de sa chanson préférée, en faisant des redressements assis, en se tenant en équilibre sur un ballon d’exercice ou même en marchant sur le bout des pieds! Manipuler une balle anti-stress ou jouer avec un ballon en étudiant peut-également s’avérer être la clé pour certains.

Explorez les jeux de sociétés

Le jeu de Scrabble est parfait pour apprendre les mots de vocabulaire tandis que le Yahtzee l’est pour les tables de multiplication. Ce ne sont que deux exemples parmi des centaines existants!

Faites appel aux ressources en ligne

Il existe une panoplie d’applications et de jeux en ligne pour mieux comprendre et réviser.
En voici quelques-uns :

Créez des supports visuels

Sortez papiers ainsi que crayons de couleur pour organiser et présenter les notions à retenir par cœur d’une façon plus visuelle! La mémorisation sera simplifiée grâce à une présentation visuelle plus stimulante.

Tentez l’étude collaborative avec des collègues

Cette méthode de travail change de la routine en plus de favoriser l’entraide. Bien entendu, il vous faudra demeurer vigilant pour éviter les dérapages sociaux prolongés! Une bonne stratégie à cet effet serait de nommer un gardien du temps ou des objectifs.


Vous avez essayé toutes ces astuces et rien n’y fait? Pourquoi ne pas bénéficier des services d’un tuteur ? Souvent, au grand dam des parents, les étudiants adoptent une meilleure attitude, posent plus de questions et sont plus ouverts aux suggestions avec un tiers qu’avec un parent. Parfois, malgré tous les efforts des parents et des étudiants, seule une personne externe à la famille s’avérera être le secret bien gardé pour changer du tout au tout la dynamique des devoirs.

CHAPITRE 5

La motivation : clé de l'exécution des devoirs?

 

Votre précieux guide 2019 pour l'aide aux devoirs

shutterstock_1536920795 (1)

Tout comme les grands, les plus jeunes connaissent des périodes de démotivation. C’est tout à fait normal (particulièrement pour les devoirs)! Il nous faut donc être attentif, compréhensif, créatif et fin stratège afin d’aider les étudiants à cheminer sereinement. Découvrez quelques trucs pour agir de façon concrète sur la motivation des étudiants.

Établir une saine routine de devoirs

En cultivant cette bonne habitude dès la première année, l’élève sera plus enclin à conserver cette pratique tout au long de sa scolarité. Établir une routine stable, à l’abri des distractions dans un environnement favorable aux études est absolument essentiel au maintien de la motivation.

Établir une saine routine de devoirs

Les jeunes forgent leur opinion à partir de celle des adultes qui les entourent. Ainsi, il est préférable de mettre l’accent sur le partage d’expériences positives. Nous devons mettre de l’avant les enseignants qui ont su nous insuffler la passion plutôt que ceux qui en étaient dénués.

Promouvoir une vision positive de l’éducation

Les jeunes forgent leur opinion à partir de celle des adultes qui les entourent. Ainsi, il est préférable de mettre l’accent sur le partage d’expériences positives. Nous devons mettre de l’avant les enseignants qui ont su nous insuffler la passion plutôt que ceux qui en étaient dénués.

Un jeune qui entend constamment que ses parents détestaient l’école, que l’éducation ne leur a rien apporté, risque de faire siennes ces convictions négatives.

S’intéresser au vécu scolaire

Prendre le temps de poser certaines questions aux jeunes que nous côtoyons leur permet de mieux comprendre la valeur de l’éducation et de leurs efforts à nos yeux. Voici quelques exemples de questions à poser : 

  • Comment se passent les cours?
  • Quel cours préfères-tu? Pourquoi?
  • Qu’est-ce que tu as appris aujourd’hui?
  • Comment vont tes amis?

Apprendre hors de l’école

Ce ne sont pas que les enseignants de l’école qui détiennent le savoir de l’apprentissage. Toutes les occasions sont bonnes pour apprendre et enseigner.

Voici quelques exemples de la vie quotidienne :

  • Vous allez magasiner? Faites un détour dans une librairie ou une bibliothèque pour dénicher un livre sur un sujet d’intérêt;
  • Profitez de vos sorties pour apprendre, que ce soit une promenade en forêt, la visite d’un musée ou une balade dans un quartier historique;
  • Jouez à des jeux de société en famille ou entre amis;
  • Écoutez des documentaires sur des sujets qui vous passionnent.

Mettre les efforts en valeur

La plupart des étudiants sont déjà bien au fait de leurs difficultés. Leur rappeler plutôt que d’avoir un discours axé sur les solutions, risque plutôt de miner leur estime de soi. Ce qui manque aux élèves en difficulté, c’est plutôt le levier pour surmonter leurs défis. 

En soulignant les bons résultats, mais également les progrès de l’élève, aussi petits soient-ils, cela démontre la confiance et la fierté ressentie. Les jeunes étudiants ont besoin d’une reconnaissance externe pour bien cheminer et progresser vers leurs objectifs.

Il ne faut pas considérer la montagne à surmonter dans son entièreté, mais plutôt en voir chacune des petites réussites comme un nouvel échelon de franchi. Après tout, il n’y a pas de montagne, seulement des paliers que l’on gravit, un après l’autre. De ce point de vue, c’est d’autant plus satisfaisant une fois arrivé en haut de voir tout le chemin parcouru!

Découvrir et chérir la différence

Chaque élève apprend à son rythme et rares sont ceux qui excellent dans toutes les matières. C’est pourquoi il faut s’abstenir de se comparer à sa fratrie ou à ses compagnons de classe.

Il sera plutôt bénéfique d’aider l’élève à élaborer sa propre méthode d’apprentissage. Que ce soit conscient ou non, chaque étudiant développe ses petits trucs à lui pour retenir la matière et bien souvent, c’est par association. Faire des liens entre les éléments est la meilleure manière qu’a le cerveau pour emmagasiner l’information et la mémoriser. 

Il est important pour un étudiant de prendre le temps de découvrir quelle est sa méthode d’apprentissage de prédilection pour l’appliquer dans les différentes matières. Savoir aborder ses leçons selon son style d’apprentissage apporte une efficacité bien motivante! 

Et si la motivation n’était plus au rendez-vous?

La motivation est essentielle à la réussite scolaire et à la bonne conduite des séances de devoirs. Lorsqu’une baisse d’intérêt est ressentie, il faut prendre la chose au sérieux

Pour comprendre la raison soutenant la démotivation de l’élève, essayez de découvrir s’il s’entend bien avec ses professeurs, s’il a des amis, s’il entend mal ou s’il ne voit pas correctement au tableau, s’il s’ennuie… Les raisons sont innombrables

Au besoin, communiquez avec un enseignant ou un tuteur : un professionnel de l’éducation saura toujours vous aider.

CHAPITRE 6

Des ressources supplémentaires pour l'aide aux devoirs

 

Votre précieux guide 2019 pour l'aide aux devoirs

shutterstock_1113506387
Send this to a friend