Devoirs et leçons avec un enfant TDA/H : guide de survie des parents

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est un peu comme un « coloc indésirable » pour un enfant. Il doit apprendre à vivre avec… et vous aussi. On vous propose quelques trucs pour transformer la bataille quotidienne des devoirs et leçons en un moment d’apprentissage plaisant.

TDAH-image

Établir une routine
Même si vous détestez la routine, votre enfant, lui, en a grandement besoin. Elle est sécurisante et vous évitera bien des disputes interminables.

  1. Bon moment. Votre enfant est plus concentré le matin, au retour de l’école ou après le souper? Faites le test, puis choisissez le meilleur moment. Bien sûr, il faut tenir compte des contraintes entourant votre horaire de travail.
  2. Période de défoulement. Tous les enfants ont besoin de bouger avant de faire leurs devoirs, surtout les petites tornades. Peu importe l’activité, l’important est de bouger environ 15 minutes. Bye-bye stress, bonjour concentration!
  3. Exit distraction. On ferme la télévision et l’ordinateur, on éloigne le téléphone intelligent, on envoie le petit frère jouer un peu plus loin : pour se concentrer, votre enfant a besoin de calme.

Réfléchir en bougeant
Alors que la plupart des gens réussissent à se concentrer sur une chose à la fois, l’enfant hyperactif a souvent besoin d’être doublement stimulé. Par exemple, vous pouvez lui proposer de lire un texte en pressant une balle antistress ou de faire son devoir de géographie en maintenant son équilibre sur un ballon d’exercice. Il veut réviser son cours d’histoire en faisant des redressements assis. Si ça fonctionne, pourquoi pas?

Bien planifier
Votre enfant a besoin de motivation et de nouveauté pour capter son attention. C’est pourquoi il est préférable de fractionner une grande tâche en plusieurs petites. Beaucoup moins décourageant!
Comme sa concentration est inversement proportionnelle au temps qu’il passe assis, il est préférable de commencer par la matière qu’il aime le moins ou l’activité la plus compliquée. On garde le dessert pour la fin.

Avoir du plaisir
Apprendre en s’amusant, c’est possible. C’est même plus que souhaitable!

  • Pour apprendre les mots de vocabulaire : écrire avec des crayons de couleur, utiliser les lettres de votre jeu de Scrabble, jouer au bonhomme pendu, utiliser l’exercice en ligne d’Allô prof;
  • Pour apprendre à additionner, à soustraire, à multiplier et à diviser : utiliser des macaronis crus ou des carottes miniatures, jouer au Trésor du pirate Boom ou à Météormath;
  • Pour étudier avant un examen : concevoir une carte mentale des notions vues dans un cours, créer un jeu-questionnaire.

Il n’y a aucune limite. Il suffit de laisser aller votre créativité.

Enfin, le plus important, c’est que votre enfant ne ressente jamais que la période des devoirs et leçons est une corvée pour vous. Plus vous démontrerez de l’intérêt envers l’école et les efforts qu’il déploie pour réussir, plus il sera motivé.

 


admin
Ce contenu a été publié dans Trucs pour parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.