Plagiat

C’est un problème qu’on essaie d’ignorer, ou dont on ne suspecte pas l’ampleur. Bien des parents seraient surpris d’apprendre combien le plagiat est répandu dans les salles de classes…et à la maison. On le sait, la tentation de plagier n’a jamais été aussi forte depuis que des sites permettant d’acheter des travaux scolaires ont fait leur apparition sur Internet. En connaître un peu plus sur le phénomène peut nous aider à savoir comment réagir si c’est notre enfant qui est trouvé coupable.

plagiat Screenshot

Un problème d’une ampleur sous-estimée

Malgré qu’il entraîne un sentiment de culpabilité et qu’il comporte des risques, le plagiat continue d’être le choix d’un nombre surprenant d’élèves du primaire et du secondaire. Une étude américaine révèle que 51% des adolescents de 17 ans et moins croient que le plagiat est nécessaire pour avoir du succès à l’école (1). Toujours aux États-Unis, entre 75% et 98% des étudiants à l’université admettent avoir plagié à l’école secondaire (2). Autant dire que ce ne sont pas que les élèves « délinquants » qui doivent être pointés du doigt. Bien des raisons mènent au plagiat. Faute d’avoir eu suffisamment de temps pour se préparer, l’élève peut avoir peur de décevoir ses parents et prend les moyens pour arriver à ses fins. Il peut même éprouver un certain sentiment de satisfaction à contourner les règles sans se faire prendre, ce que des chercheurs appellent le high du tricheur.

Comment prévenir le plagiat? Comment réagir au plagiat?

Vaut mieux confronter la question plutôt que de se répéter que notre enfant, lui, ne plagiera jamais. Il faut lui rappeler que les bons résultats obtenus sans efforts ne veulent rien dire. Le plagiat ne lui permet pas de comprendre la matière plus difficile, ce qui fait qu’il risque de se retrouver avec le même problème lors d’une évaluation ultérieure. Comparé aux bénéfices que procurent le plagiat (une seule bonne note à une évaluation) les conséquences de se faire prendre sont autrement plus importantes. La réputation de l’élève qui triche en prend un coup énorme. Une fois posé, l’acte est irréparable et endommage la relation qu’a l’élève avec ses enseignants.

Si votre enfant est trouvé coupable, discuter des raisons qui l’ont poussé à plagier peut mener à mettre le doigt sur un autre problème plus important. Par exemple, votre enfant a-t-il plagié parce qu’il a un horaire surchargé et qu’il n’arrive pas à faire tous ses devoirs? Ou encore, le fait-il parce qu’il est trop préoccupé par ses résultats et qu’il ne se sent pas à la hauteur à l’école? Dans tous les cas, il est important de lui rappeler qu’une mauvaise note, ce n’est pas la fin du monde. Avoir des difficultés à l’école, ça peut arriver. Et quand ça arrive, on se roule les manches et on trouve des solutions.

 

(1) http://momitforward.com/cheating-school-important-lessons

 (2) Josephson Institute of Ethics. 2009. « A Study of Values and Behavior Concerning Integruty: The Impact of Age, Cynicism and High School Character ».

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le!
Send this to a friend