Les écoles non mixtes : pour ou contre?

Il se dit beaucoup de choses sur les avantages et les inconvénients d’envoyer son enfant dans une école non mixte. Les journalistes et la communauté scientifique participent au débat, et ce, depuis des décennies. Nous ne prétendons pas apporter de réponse définitive à la question, mais vous trouverez ici quelques pistes pour vous aider à y réfléchir.

1270220-bilan-american-psychological-association-appuie

Séparer le vrai du faux
Dans les dernières années, un auteur américain, Leonard Sax, est devenu célèbre en avançant que des différences physiologiques importantes existaient entre les sexes au niveau de l’apprentissage. Or, comme on l’apprend dans un article de fond d’un mensuel américain, l’argument selon lequel les cerveaux des filles et des garçons sont suffisamment différents pour justifier leur séparation en milieu scolaire est fallacieux. En effet, l’article rapporte qu’un groupe de psychologues et de neuropsychologues ont sévèrement critiqué cette thèse, affirmant qu’elle ne s’appuyait pas sur des faits vérifiés scientifiquement.

Les différences cognitives sont peut-être insignifiantes, mais d’autres experts considèrent tout de même que séparer les sexes a ses avantages. Certains y voient même la solution pour régler le problème du manque de motivation des garçons à l’école. Pour ces experts, il s’agit plus d’une question de climat d’apprentissage, voire de culture d’apprentissage, que de différences cognitives. Entre autres, les garçons seraient plus à l’aise sans les filles parce qu’ils  n’auraient pas à apprendre dans un environnement qui les contraint à rester calmes et à lever la main quand ils ne comprennent pas. En gros, les garçons auraient plus d’énergie à dépenser et l’école régulière ne serait pas adéquate pour la canaliser.

Des études sur les relations et le risque
Voici maintenant deux découvertes intéressantes, mais n’ayant aucun rapport entre elles! Une étude réalisée en 2009 démontre que les garçons qui sont allés dans des écoles non mixtes auront plus de difficulté à établir une relation avec une fille à long terme. En effet, n’ayant pas entretenu de contact prolongé avec elles durant l’adolescence, ces garçons auraient plus de difficulté à « comprendre » l’autre sexe, ce qui résulterait en un taux plus élevé de divorces et de séparations la quarantaine venue.

Une autre étude, celle-ci réalisée en 2012, révèle  que, surprise, les filles ayant fréquenté des écoles non mixtes ont un goût plus prononcé pour le risque que celles ayant fréquenté des établissements réguliers ET que les garçons issus des écoles non mixtes! Une conclusion frappante, c’est le moins qu’on puisse dire, compte tenu du fait que la croyance populaire veut que ce soit les hommes qui osent plus. L’étude mesure l’appétit pour le risque en proposant aux sujets de choisir entre un investissement en argent sûr et un autre plus risqué, mais ayant des bénéfices potentiellement plus élevés. La prise de risque est un atout essentiel pour celles qui voudront éventuellement se faufiler dans le monde des affaires afin d’en finir avec ce fameux plafond de verre.

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

Des pistes pour retenir tout ou presque

On prend plaisir à comprendre un phénomène naturel, à découvrir comment fonctionne notre cerveau, mais le « par cœur », lui, constitue la plupart du temps une corvée. Voici quelques pistes pour que l’apprentissage des terminaisons, des tables de multiplication et cie devienne plus facile et agréable.

blur-child-close-up-256468

Se raconter des histoires avec la mnémotechnique
Mne-mo-tech-ni-que. Pas facile à prononcer. Et pourtant, c’est le nom d’une technique censée nous faciliter la vie! Trouvez l’erreur… Les trucs mnémotechniques sont des procédés d’association mentale pour nous permettre de mieux retenir les choses que l’on doit apprendre. En d’autres termes, on associe chacun des items à apprendre avec quelque chose qui nous est familier.

Bien souvent, la mnémotechnique nous mène à construire des acronymes; on le fait pour le nom des planètes du système solaire par exemple. La beauté de la mnémotechnique, c’est qu’elle sert pour à peu près tout. Prenons les voyelles de l’alphabet : A, E, I, O, U, Y. On peut s’amuser à raconter une courte histoire pour les retenir. Il Y A des Oiseaux En Uruguay. Facile non? Bon, peut-être que le plus petit ignore l’existence de l’Uruguay…mais ça c’est une autre histoire. Usez de votre créativité. Ça rend la période des leçons ludique en plus! Se raconter des histoires avec ce que l’on a à apprendre est une excellente idée dans bien des cas. Ça donne un « sens » à de la matière qui ne nous interpelle pas.

Mais que fait-on avec les tables de multiplication et les terminaisons?
On peut essayer de trouver des constantes entre les produits (ou les quotients) de façon à ce qu’ils ne constituent pas une série de nombres abstraite. Par ailleurs, il existe de nombreux trucs que peuvent donner les enseignants à vos enfants si ces derniers ont des problèmes particuliers. Demandez-leur!

La même chose est vraie pour les terminaisons des verbes. On identifie, par exemple, que la première et la deuxième personne du pluriel des verbes à l’indicatif présent ont des terminaisons plus longues. On les « regroupe » donc en pairs. La mnémotechnique a autant de limites que l’imagination, c’est-à-dire aucune!

Et pour les noms?
Pour certains élèves plus timides, il peut être plus facile d’entrer en contact avec les autres s’ils retiennent leur nom. La solution la plus simple pour eux? Associer des caractéristiques physiques saillantes de chacune des personnes à leur prénom dans un premier temps. Puis, consolider l’association des deux en répétant plusieurs fois la caractéristique suivie du nom (Sacha/beau sourire/Sacha/beau sourire…).

En terminant, on doit souligner que la mnémotechnique, ce n’est pas des trucs farfelus qui fonctionnent une fois sur trois. La science a validé empiriquement l’efficacité de la mnémotechnique auprès d’une foule de sujets. La mnémotechnique peut même aider les personnes âgées dont la mémoire fait défaut. Fait intéressant, elle était même utilisée par les troubadours au Moyen-âge. Alors, y’a-t-il encore des sceptiques? Si oui, tentez de mémoriser le nom des planètes du système solaire sans mnémotechnique, juste pour voir…

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

Deux documents à lire absolument

Persévérer dans l’égalité : guide sur l’égalité filles-garçons et la persévérance scolaire

Le projet Persévérer dans l’égalité est porté par deux organisations : le Réseau réussite Montréal et Complice — Persévérance scolaire Gaspésie-Les Îles. Ce guide est destiné entre autres aux intervenants scolaires.

Pourquoi un tel guide ? Parce que la prise en compte de réalités sociales différentes chez les filles et les garçons peut vous aider à mieux comprendre le phénomène du décrochage scolaire, à y répondre efficacement et à réduire les inégalités.

Cet ouvrage comprend 9 fiches thématiques :

  • Déconstruire les idées reçues : le décrochage scolaire des filles et des garçons ;
  • Filles-garçons et décrochage scolaire ;
  • Stéréotypes sexuels et persévérance scolaire ;
  • Filles-garçons et activités parascolaires ;
  • Développement, santé et sexualité chez les filles et les garçons ;
  • Sexe, formations et professions ;
  • Analyse différenciez selon les sexes ;
  • Ressources (outils et activités clé en main) ;
  • Des exemples de bons coups.

Il propose aussi une série d’ateliers qui vous aideront à améliorer vos pratiques et à intégrer l’égalité filles-garçons dans vos activités et projets en persévérance scolaire.

 

Recommandation professionnelle : mieux réagir à l’intimidation entre les élèves

L’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a approuvé cette recommandation professionnelle afin d’appuyer ses membres dans leurs efforts quotidiens visant à instaurer un climat scolaire sécuritaire, inclusif et tolérant qui aide tous les élèves à réaliser leur plein potentiel.

Après avoir campé le sujet (définition de l’intimidation, statistiques et effets sur les victimes), les auteurs abordent le contexte pédagogique de la problématique, de même que les normes de déontologie de la profession enseignante.

Les deux dernières parties du document vous toucheront particulièrement puisqu’on y présente des gestes concrets pour prévenir l’intimidation et y réagir, de même qu’un cadre d’autoréflexion pour aborder le sujet. On vous propose une série de questions à vous poser en quatre temps : détecter, intervenir, signaler et réfléchir.

Bonne lecture et bonne réflexion !

person-2244036_1280

Publié dans Trucs pour enseignants - directions | Laisser un commentaire
admin

Comment aider son enfant dyslexique

Caroline est la maman de Lili, 8 ans, qui vient de recevoir un diagnostic de dyslexie. Elle est convaincue que tout se passera bien à l’école puisque Lili sera très bien entourée par son professeur et un orthopédagogue. Mais à la maison, que faire? Elle se sent totalement démunie. Voyons voir de quelle façon elle peut accompagner sa fille sur le chemin de la réussite.

20160205-130757-g

COMPRENDRE ET DÉDRAMATISER
Commencez par vous informer sur le sujet. Vous constaterez rapidement que la dyslexie, ce n’est pas une partie de plaisir, loin de là, mais ce n’est pas la fin du monde non plus. Soyez sans crainte: votre enfant pourra bien réussir à l’école et dans la vie. Mais cela lui demandera plus d’effort que pour la majorité des enfants.

RÉCONFORTER
Votre enfant sera sûrement triste de constater que les autres apprennent à lire et à écrire beaucoup plus vite que lui. Il n’échappera peut-être pas aux moqueries de certains camarades, la nature humaine étant ce qu’elle est. Ainsi, votre rôle sera de consoler votre enfant, mais surtout de le rassurer. Il n’est pas plus stupide qu’un autre; il a seulement un petit tiroir qui coince. En somme, vous devez l’aider à se «blinder» pour faire face à sa réalité.

PATIENTER, PATIENTER ET PATIENTER
De la patience, vous en aurez besoin, et ce, pendant de nombreuses années. Votre enfant sera dyslexique toute sa vie. Par contre (et heureusement), avec l’âge, il assumera mieux ses difficultés et trouvera plus facilement des méthodes pour compenser.

AIDER (SANS TOUT FAIRE À SA PLACE)
Quand vient le temps des devoirs et leçons, votre aide devient essentielle. Voici comment vous pouvez l’aider de façon concrète:

• Lui faciliter la tâches en lui faisant des résumés, des tableaux avec des couleurs et des fiches simplifiées;
• Lui lire en partie des textes trop longs;
• L’aider à s’organiser;
• Lire et relire ce qu’il doit apprendre, car il est incapable de le faire seul;
• Séparer une grosse tâche en plusieurs petites tâches;
• Respecter sa fatigue et prendre des pauses au besoin;
• Éliminer toute forme de distraction.
Vous êtes à bout de souffle? Faire appel à un tuteur pourrait vous donner un soir ou deux de répit dans la semaine.

CULTIVER LE PLAISIR
Pour progresser, un enfant dyslexique doit déployer beaucoup d’effort. Si l’apprentissage se fait dans le plaisir, il trouvera l’énergie et la motivation nécessaires. Pour lui donner le goût de lire, vous pouvez :

• Acheter des livres qu’il a lui-même choisis selon ses intérêts;
• Mettre à sa disposition plusieurs types d’écrits : livres, revues, bandes dessinées, journaux, etc.;
• Lire en alternance;
• L’abonner à la bibliothèque;
• Lire et faire une recette ou une expérience scientifique;
• Jouer à des jeux de lettres comme le bonhomme pendu, le Boggle, Scatégories ou le Scrabble.
En terminant, savez-vous ce qu’ont en commun Albert Einstein, John F. Kennedy, Beethoven, Robin Williams, Bill Gates et Agatha Christie? Ils étaient tous dyslexiques. Rassurant, n’est-ce pas?

Pour en savoir plus:
Institut des troubles d’apprentissage
Association canadienne de dyslexie
Le tiroir coincé, par Anne-Marie Montarnal, Édition Tom Pousse.
Dyslexie et autres maux d’école: quand et comment intervenir, par Marie-Claude Béliveau, collection du CHU Sainte-Justine pour les parents

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

10 activités de concentration, de patience et de persévérance

Concentration, patience et persévérance: des aptitudes essentielles à développer jeune. Pourquoi? Parce qu’elles sont toutes nécessaires pour résoudre des difficultés, atteindre ses objectifs et franchir des obstacles. Si elles sont innées chez certains, ce n’est pas le cas de tous.

10 activités de concentration, de patience et de persévérance

 

Heureusement, on peut les acquérir par le jeu. C’est pourquoi nous vous présentons 10 activités à réaliser seul ou en famille qui permettront à petits et grands de développer leur concentration, leur patience et leur persévérance.

1.LES ÉCHECS
Une fois les règles du jeu comprises, le plaisir commence. Ils nécessitent beaucoup de concentration et de persévérance. Eh oui! C’est long avant d’être bon. Mais leurs bienfaits vont bien au-delà. Les échecs permettent également de développer son esprit logique et sa capacité d’anticipation.

2.LE SCRABBLE
Se focaliser sur ses lettres, choisir le mot le plus payant, attendre LA lettre manquante: voilà ce que nous enseigne le Scrabble. En plus, il permet d’enrichir son vocabulaire et d’améliorer son orthographe.

3.LES LEGO
Les Lego sont une véritable mine d’or pour la dextérité, l’imagination et la créativité de votre enfant. En plus, ils mettent à l’épreuve sa patience et sa concentration.

4.ÉQUILIBRIO
60 structures verticales à construire à partir de formes de tous genres. Les premières sont faciles, mais plus on avance, plus c’est difficile. Équilibrio: un jeu qui nécessite dextérité, ingéniosité et persévérance.

5.LES MOTS CROISÉS
Un moyen ludique pour exercer sa concentration, progresser en français et travailler sa mémoire.

6.SUDOKU
Pratiquer régulièrement le Sudoku accroît la concentration et améliore la mémoire.

7.CASSE-TÊTE
Qu’il soit en 2D ou 3D, le casse-tête aide à développer les aptitudes spatiales. Et plus on vieillit, plus il y a de morceaux à assembler. La patience est donc de mise.

8.RUBIK’S CUBE
Les vertus de ce jeu pour le développement de la mémoire et de la fonction logique n’est plus à démontrer. S’entraîner à battre son propre record demande beaucoup de persévérance.

9.CHERCHE ET TROUVE
Ces livres où on doit retrouver Charlie, le marteau de Thor ou un Minion qui mange une banane sont excellents pour la concentration. On en trouve pour tous les goûts en librairie.

10.JARDINAGE
Acheter les graines, préparer les semis, planter les semis dans la terre, arroser régulièrement et enfin récolter le fruit de notre labeur. Il y a de quoi aiguiser la patience. En prime: des légumes frais et beaucoup de fierté!

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

Comment développer son intérêt pour les maths?

Si les mathématiques occupent une place si importante dans l’enseignement, c’est parce qu’elles nous sont utiles toute notre vie durant: faire un budget, évaluer la durée d’un trajet, calculer des proportions, etc.

Comment développer son intérêt pour les maths?

Si tout le monde pouvait avoir la bosse des maths, ce serait si simple! Malheureusement, ce n’est pas le cas. C’est pourquoi nous vous présentons des trucs pour aider votre enfant à développer son intérêt pour cette matière prépondérante.

1. AVOIR DU PLAISIR À APPRENDRE
Inutile de mettre la pression sur votre enfant: vos seules attentes devraient être relatives aux efforts qu’il déploie. La meilleure façon d’apprendre, c’est dans le plaisir…et non dans la peur d’échouer un examen ou de décevoir des parents.

2. APPRENDRE PAR LE JEU
Jouer, il n’y a rien de tel pour apprendre. Il existe une panoplie d’applications et de jeux en ligne. Ainsi, votre enfant s’amuse à l’ordinateur ou sur la tablette et apprend sans s’en rendre compte.

SLICE FRACTIONS
(Disponible sur iPad et Android)
Un sympathique mammouth se promène de tableau en tableau, bloqué dans sa progression par des blocs de glace. Ainsi, l’enfant fait progressivement l’apprentissage des fractions.

NETMATHS
Plus de 1200 activités sont offertes pour les jeunes du primaire et du secondaire sur le site de Netmaths. Toutes les notions sont couvertes. Il s’agit de choisir.

ALLÔ PROF
La réputation d’Allô prof n’est plus à faire. Il suffit de créer un compte personnalisé (gratuit). Lorsque les données personnelles de l’enfant sont entrées, le site lui propose des exercices et des modules de récapitulation de la matière. Il peut aussi, au besoin, appeler un tuteur spécialisé, du lundi au jeudi, de 17h à 20h.
De nombreux jeux de société peuvent aider votre enfant à développer son esprit mathématique :

  • Make 7 (7 ans et plus): Pour gagner, les pions numérotés doivent faire 7 au total, peu importe la direction (horizontale, verticale, diagonale).
  • Quoridor (5 ans et plus): Votre but: atteindre le premier la ligne opposée. Votre problème: l’adversaire pose des barrières pour vous ralentir… mais vous faites de même!
  • Monopoly (8 ans et plus): Est-ce vraiment nécessaire de vous décrire ce jeu?
  • Lobo 77 (7 ans et plus): Chacun reçoit 3 jetons puis 5 cartes d’une certaine valeur. À chaque tour, vous ajoutez une carte sur la pile, annoncez le nouveau total des cartes empilées, puis vous piochez. Si le total annoncé est un doublé (11, 22, 33…), vous perdez un jeton. Et s’il dépasse 77, la manche est terminée. Le dernier à posséder encore des jetons à la fin de la partie remporte la victoire.
  • Mille sabords (8 ans et plus): Glissez-vous dans la peau d’un vieux loup de mer et organisez des parties de dés endiablées. À l’aide des cartes Pirate, défiez la chance et vos adversaires pour réaliser des combinaisons de dés et marquer un maximum de points.

3. TOUTES LES RAISONS SONT BONNES POUR FAIRE DES MATHS
Des mathématiques, on en fait tous les jours sans s’en rapercevoir. Il suffit de saisir toutes les occasions pour les inclure de façon ludique dans notre vie: lire l’heure, compter les sous dans sa tirelire, couper la tarte en pointe, etc.

4. COMPRENDRE D’OÙ VIENNENT LES BLOCAGES
Si votre enfant éprouve de la difficulté en maths, il faut comprendre pourquoi. C’était votre bête noire à l’école? Il se pourrait que vous lui ayez, sans le vouloir, transmis votre propre hantise de cette matière. Au besoin, n’hésitez pas à faire appel à un tuteur ou à un orthopédagogue.

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

Garder son ado motivé jusqu’à la fin de l’année

La neige fond petit à petit, les journées allongent, mais… l’école est loin d’être terminée. Très bientôt, les jeunes auront beaucoup plus envie de jouer dehors que d’avoir le nez dans leurs livres. En tant que parent, comment pouvez-vous aider votre ado à garder sa motivation jusqu’en juin?

Garder son ado motivé jusqu'à la fin de l'année

DÉMOTIVATION PASSAGÈRE OU CHRONIQUE
Le manque de motivation de votre jeune est-il en lien avec l’arrivée des beaux jours ou s’est installé depuis un certain temps? Si tel est le cas, inutile de vous transformer en motivateur, rien n’y changera. Profitez plutôt de l’été pour comprendre les raisons de sa démotivation et mettre en place des stratégies pour septembre prochain.

PLUS DE LATITUDE
Par défaut, un ado s’oppose à toute forme de contrôle parental. Vous devez donc user de stratégies pour arriver à vos fins.

L’une de ces stratégies consiste à faire preuve de latitude. Après tout, l’important, c’est que votre jeune fasse ses devoirs et étudie pour obtenir de bonnes notes à ses examens. Pourquoi ne pas lâcher un peu de lest? Faire ses devoirs avant ou après souper, réviser ses participes passés à l’aide d’un jeu éducatif en ligne plutôt que faire des exercices traditionnels sur papier, étudier confortablement sur le patio au lieu de s’enfermer dans sa chambre: voilà qui saura satisfaire son besoin de liberté et d’autonomie.

PARCE QU’À DEUX, C’EST MIEUX
Les amis occupent une place prépondérante dans la vie de votre ado. Proposez-lui d’étudier avec ses amis, que ce soit à la maison, au téléphone ou par Skype. Rappelez-vous: tous les moyens sont bons pour qu’il garde sa motivation. Il vous suffira d’assurer une supervision subtile afin d’éviter les dérapages.

À BAS LA PROCRASTINATION
Toutes les raisons sont bonnes pour remettre à plus tard l’étude de son prochain examen. À la fois cause et conséquence du manque de motivation, la procrastination nuit grandement à la réussite scolaire. Pour l’aider à vaincre cette mauvaise habitude, invitez-le à faire la liste de tous ses devoirs et examens à venir et à les placer en ordre de priorité. Puis, demandez-lui d’évaluer le temps qu’il devra consacrer à chaque tâche et d’y ajouter 50 %. Pourquoi? Parce qu’on a souvent tendance à sous-estimer le temps nécessaire. Mieux vaut prévoir plus de temps que moins.

DE L’ÉCHEC À LA RÉUSSITE
Jusqu’à présent, votre grand échoue en français et en chimie? Rien ne sert de paniquer: il est encore temps de remonter la pente, puisque les examens les plus importants de l’année restent à venir. Pour ce faire:
1. Établissez avec votre ado des objectifs clairs et réalistes à atteindre.

2. Mettez en place des stratégies pour atteindre les objectifs fixés. En voici quelques-unes:
• Travailler à la bibliothèque les midis où il n’a pas d’activités parascolaires;
• Transcrire ses notes de cours ou écrire des fiches qui résument les points principaux de la matière;
• Lire ses notes à voix haute;
• Rédiger un questions/réponses et vous demander de lui poser des questions.

Vos notions de mathématiques sont trop loin dans votre mémoire ou vous n’avez jamais été bon en chimie? Engager un tuteur peut être une solution. De plus, votre ado peut communiquer gratuitement avec un enseignant d’Allô prof du lundi au jeudi, de 17 h à 20 h.

Et maintenant, go, go, go, on ne lâche pas!

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

5 documentaires à voir en famille

Passer des heures et des heures devant la télé tous les jours? Jamais. Mais il n’y a rien de mal à l’écouter avec modération, surtout si c’est pour enrichir nos connaissances. Voici donc 5 suggestions de documentaires à écouter en famille pour agrémenter les journées glaciales d’hiver.

20160129-114745-g

1. PLANÈTE TERRE – COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VUE (5 DVD)
Planète Terre est une expérience télévisuelle à vous couper le souffle: événements rares, lieux de tournage incroyables et moments privilégiés avec les créatures les plus aimées, les plus sauvages et les plus insaisissables de notre planète. Des montagnes les plus élevées aux rivières les plus profondes, on vous fait visiter des lieux jusqu’à maintenant cachés.
Ce documentaire est le meilleur portrait de notre planète à ce jour. Sa réalisation, qui s’est échelonnée sur 5 ans, a nécessité 2000 jours de travail sur le terrain et la participation de 40 caméramans qui ont saisi des images depuis 200 lieux de tournage.

2. LA PLANÈTE BLEUE (4 DVD)
Dans cette série documentaire, les images nous envoient sous l’eau grâce à des caméras fondues dans l’environnement. Vous y découvrirez l’histoire naturelle de notre planète océane, de ses littoraux plus familiers jusqu’aux mystères de ses mers les plus profondes.

3. COSMOS: UNE ODYSSÉE À TRAVERS L’UNIVERS (13 ÉPISODES)
Animée par l’astrophysicien de renom Neil DeGrasse Tyson, cette série documentaire donne vie à des histoires encore jamais racontées et vous transportera dans de nouveaux mondes qui agrandiront votre vision du cosmos. De complexes concepts scientifiques y sont expliqués avec une clarté étonnante.Ainsi, vous découvrirez de nouveaux mondes qui gravitent autour du Soleil, retracerez les origines par des étoiles lointaines et voyagerez à travers l’univers pour une vision du cosmos à grande échelle.

4. LA MARCHE DES DINOSAURES
Il y a 70 millions d’années au Pôle Nord régnait un climat extrême où les étés tropicaux laissaient place aux hivers glaciaux. Sous les aurores boréales, les dinosaures des terres nordiques devaient faire un choix: affronter l’hiver en espérant survivre ou bien migrer vers le sud à la recherche de soleil et de nourriture. Suivez-les dans leur périple.

5. PLANÈTE CORPS
Le corps humain est le théâtre d’une vie sauvage insoupçonnée. Partez à la rencontre des milliards de minuscules créatures qui prospèrent, s’affrontent, se nourrissent et se reproduisent sur notre peau ou à l’intérieur de notre corps.

UN PETIT BONUS: POUR ADOS SEULEMENT!

6. APOCALYPSE, LA SECONDE GUERRE MONDIALE (6 ÉPISODES)
Apocalypse raconte la Seconde Guerre mondiale à travers le regard de ceux qui l’ont vécue: les soldats sur les champs de bataille, les civils en fuite, les grands chefs… Stratégie militaire et témoignages du quotidien se marient à merveille.
Bon cinéma!

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

Enfant stressé? 4 trucs pour l’aider

Le stress n’est pas l’apanage des adultes pris dans le tourbillon métro-boulot-dodo. Eh oui! Les enfants aussi peuvent être stressés. Mais contrairement à nous, ils ont moins de moyens de défense et plus de difficulté à verbaliser ce qu’ils ressentent.

20160122-144525-g

LES SIGNES DE STRESS
Les signes de stress varient d’une personne à l’autre. C’est pourquoi il est important de savoir les détecter pour aider son enfant:
• Problèmes de sommeil ou cauchemars;
• Maux de ventre ou de tête, nausée;
• Perte d’appétit… même pour ses mets préférés;
• Irritabilité, sautes d’humeur, agressivité;
• Changements de comportement: retour à des comportements antérieurs (sucer son pouce, faire pipi au lit) ou perte d’intérêt pour ses activités favorites;
• Isolement.

COMMENT AIDER VOTRE ENFANT
En tant que parent, vous pouvez (et devez) aider votre enfant à gérer son stress. Voici 4 trucs:

 1. COMMUNIQUEZ
Prenez le temps d’écouter votre jeune; demandez-lui de vous parler de ses inquiétudes. Aidez-le à trouver des solutions. De plus, portez attention aux messages que vous lui envoyez, même inconsciemment. Un «Tu peux faire mieux.» peut être traduit par votre enfant par: «Tu as échoué, tu n’es pas bon.»

2. VALORISEZ LES EFFORTS PLUS QUE LES RÉSULTATS
L’amour que vous portez à votre enfant ne dépend aucunement de ses résultats scolaires. Il est essentiel de le rassurer à ce sujet. Expliquez-lui que ce qui est important, ce sont les efforts qu’il déploie. Encouragez-le à toujours donner le meilleur de lui-même.

3. PRÉCONISEZ DE SAINES HABITUDES DE VIE
C’est prouvé, l’activité physique aide à évacuer le stress et à mieux gérer ses émotions. Faites de l’exercice ensemble, que ce soit aller promener le chien, jouer au ballon ou aller au parc. Peu importe l’activité, l’essentiel, c’est de bouger!
Offrez à votre enfant une alimentation équilibrée qui l’aidera à stabiliser ses émotions. Assurez-vous qu’il dorme bien: de bonnes nuits de sommeil favorisent le calme et la bonne humeur.

4. ADOPTEZ ET RESPECTEZ UNE ROUTINE
La routine, c’est sécurisant. Un enfant qui suit un horaire fixe, du lever au coucher, se sent en sécurité. Vous, vous n’aurez plus (ou beaucoup moins) à lui répéter: «Dépêche de faire ci, on va être en retard à ça.» et lui cessera de se sentir sans cesse bousculer.
Mettre en place une routine de travail stable aide aussi à réduire les sources de stress: faire les devoirs toujours à la même heure dans un endroit spécialement aménagé à cet effet le rassurera.

En terminant, rappelez-vous que votre rôle est de soutenir votre enfant. Évitez à tout prix de le surprotéger… même si c’est difficile et que ça vous crève le cœur parfois de le voir souffrir. Votre enfant doit être exposé à des agents stressants afin d’apprendre à les gérer seul. Faites-lui savoir que vous serez toujours présent pour l’aider s’il a besoin de vous.

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

7 sites Web à connaître absolument

Apprendre devrait être un plaisir et non une corvée. Pour ce faire, on vous présente 7 sites Web incontournables.

7 sites Web à connaître absolument

J’ACCORDE
J’accorde est une application qui contient plus de 2500 exercices sur les participes passés et les homophones, les bêtes noires de bien des élèves. La belle présentation graphique et les nombreuses fonctions contribuent à rendre l’apprentissage amusant. Disponible sur Apple et Android.

BUREAU DE LA TRADUCTION
Le Bureau de la traduction du gouvernement du Canada offre plusieurs outils d’aide à la rédaction qui permettront à votre jeune d’enrichir ses textes. ConjugArt permet d’obtenir la conjugaison de près de 8000 verbes français. Le Dictionnaire des cooccurrences est un outil précieux qui vous suggère des adjectifs qualificatifs et des verbes qui conviennent à un nom. Avec le Rouleau des prépositions, vous trouvez facilement la préposition qui convient à l’adjectif, au verbe ou à l’adverbe que vous voulez utiliser.

NETMATHS
Netmaths, c’est un outil de référence québécois en mathématiques pour les élèves du primaire et du secondaire. Il propose plus de 1200 activités en ligne pour réviser les notions de mathématiques.

LES DÉBROUILLARDS
Le site Les Débrouillards s’adresse aux jeunes scientifiques de 9 à 14 ans. Quiz, expériences et articles en tout genre font le bonheur des jeunes (et moins jeunes) curieux depuis plusieurs années. Pour les plus petits, vous trouverez la version destinée aux 6 à 9 ans sur le site Les Explorateurs.

STAR WALK
Dès 5 ans, votre astronome en herbe peut découvrir les étoiles, les constellations, les planètes et les phases de la Lune grâce à cette application. Peu importe où vous vous trouvez, grâce à la visualisation 3D de la Terre dans Star Walk, vous pouvez faire tourner le globe avec votre doigt et changer le lieu d’observation comme vous le souhaitez. Disponible sur Apple et Android.

ALLÔ PROF
La réputation d’Allô prof n’est plus à faire. On y retrouve une banque de jeux et d’exercices en ligne pour tous les niveaux du primaire et du secondaire. Mathématiques, français, anglais, histoire, géographie… aucune matière n’est mise de côté. Votre jeune a une question? Il peut appeler gratuitement un professeur, du lundi au jeudi, de 17 h à 20 h.

INSTITUT DES TROUBLES D’APPRENTISSAGE
Le site de l’Institut des troubles d’apprentissage est une mine d’information sur le sujet. Définition des principaux troubles d’apprentissage, diagnostic, plan d’intervention, aides technologiques: rien n’est laissé au hasard. Ce site vous outillera pour bien accompagner votre enfant qui doit composer avec un trouble d’apprentissage.

Publié dans Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin