Orthopédagogues recherchés!

Pourquoi choisir Succès Scolaire?

Succès Scolaire est une entreprise jeune et dynamique qui offre des services d’éducation spécialisée depuis près de dix ans partout au Québec.

Réputée pour ses services en éducation, l’équipe de Succès Scolaire s’efforce de trouver les meilleurs professionnels pour servir ses clients, que ce soit à domicile, dans son centre ou directement dans les établissements scolaires.

Succès Scolaire cherche présentement à élargir son équipe de professionnels en orthopédagogie. Que ce soit à temps plein ou temps partiel, notre équipe gère une variété de contrats à combler pour la prochaine année scolaire, et ce, dans la grande région métropolitaine.

Profil recherché

  • Msc en orthopédagogie en cours ou complétée;
  • Bilinguisme: un atout;
  • Expérience de travail (ou de bénévolat) avec des enfants de moins de 18 ans;
  • Horaire variable (temps plein ou temps partiel);
  • Membre en règle de votre association ou ordre professionnel et avoir une assurance professionnelle comme travailleur autonome.

Capacités requises

  • Utiliser les outils nécessaires pour identifier les besoins de l’élève dans son domaine d’intervention;
  • Identifier et cibler l’approche, les méthodes, les outils et stratégies efficaces permettant de répondre aux besoins particuliers de l’élève;
  • Établir et maintenir de bonnes relations avec les parents, les tuteurs et autres intervenants dans l’intérêt de l’élève;
  • Faire preuve d’organisation dans son travail et appliquer les procédures administratives dans les délais et de manière efficace;
  • Faire preuve de professionnalisme et respecter les règles associées à sa profession.

Prochaine étape

Déposez votre candidature par courriel professionnel@successcolaire.ca. Au plaisir de faire votre connaissance!

Veuillez noter que seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contactés.

 

Publié dans Offres d'emploi | Laisser un commentaire
admin

5 trucs pour faire grandir le REEE de votre enfant

Collaboration spéciale

Vous avez ouvert un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour votre enfant, félicitations ! Cet outil d’épargne est tout spécialement conçu pour économiser en prévision des études postsecondaires et il est le seul à vous permettre de profiter des subventions gouvernementales qui peuvent atteindre 12 800 $* par enfant.

Maintenant, voici quelques trucs qui peuvent vous aider à faire grandir son REEE.

1-    Déposer des sous chaque mois

La meilleure façon de faire croître le REEE de votre enfant est de vous donner une discipline d’épargne. Une bonne idée est de vous engager à y déposer la même somme chaque mois. Choisissez un montant réaliste que vous serez certain de pouvoir économiser. Cela peut être 20 $, 50 $, 100 $ ou plus si vous pouvez vous le permettre.  Allez-y selon votre situation financière. Il vaut mieux déposer de petits montants, mais le faire de façon régulière. Le REEE collectif est un produit qui peut vous aider à développer cette discipline d’épargne.

2-    Demander la contribution de votre famille et de vos amis

Il peut être un peu gênant de demander à la famille ou aux amis de contribuer au REEE de votre enfant, mais dites-vous que vous leur facilitez la vie. Ils sont toujours à la recherche d’un cadeau utile qui fera plaisir. Pourquoi ne pas leur proposer d’offrir un petit montant en argent qui sera déposé dans le régime enregistré d’épargne-études de votre enfant ? Ils peuvent aussi offrir des chèques-cadeaux spécialement conçus pour les REEE. Ils seront certainement très heureux de pouvoir contribuer à l’éducation de votre tout-petit. N’oubliez pas de noter les contributions dans un cahier que vous pourrez remettre à votre enfant quand il entreprendra ses études. C’est à ce moment qu’il pourra vraiment prendre conscience de l’importance de ce cadeau.

S’ils le désirent, votre famille ou vos amis peuvent aussi ouvrir un REEE à titre de souscripteur pour votre enfant. Informez-vous à votre représentant !

3-    Initier votre enfant à l’économie

Pourquoi ne pas initier votre enfant à l’épargne en lui proposant de contribuer à son REEE ?  Dès son entrée au primaire, vous pouvez lui expliquer que vous économisez des sous pour qu’il puisse étudier dans une « grande école » et choisir le métier de ses rêves. Ça sera une occasion de l’amener à réfléchir à son futur tout en favorisant sa persévérance scolaire. S’il reçoit de l’argent de poche, vous pouvez lui proposer d’en déposer une petite partie dans son REEE. Lorsqu’il sera plus grand et qu’il commencera à avoir des petits boulots, vous pourrez lui suggérer d’augmenter un peu sa contribution.

4-    Une tirelire pour les études

Déposez sur un bureau une tirelire dans laquelle vous accumulez la petite monnaie qui traîne dans vos poches. Videz-la régulièrement et ajoutez cet argent dans le REEE de votre enfant.  Sur plusieurs années, ces petits gestes, en plus des subventions gouvernementales supplémentaires qu’ils vous auront permis d’aller chercher, pourront augmenter de façon significative les paiements d’aide aux études que votre enfant recevra.

5-    Faire une vente de garage

Vous avez des choses que vous n’utilisez plus et qui s’entassent dans votre garage ou votre sous-sol ? Pourquoi ne pas faire une vente de garage et déposer les recettes dans le REEE de votre enfant ? Selon l’âge de votre enfant, vous pourrez lui demander de vous aider à préparer l’événement. Il pourra nettoyer et disposer les articles, inscrire les prix, accueillir les clients… Vous passerez une belle journée en famille et ça vous donnera l’occasion de discuter avec les voisins tout en contribuant au REEE de votre enfant.

 

Un texte d’Universitas

Untitled

* Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) de 20 % à 40 % selon le revenu familial net rajusté. Maximum total pour bénéficiaire à vie de 7 200 $ en SCEE. Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) de 10 % à 20 % selon le revenu familial net rajusté. Maximum total par bénéficiaire à vie de 3 600 $ en IQEE. Bon d’études canadien (BEC) pouvant atteindre 2 000 $, pour un enfant né après le 31 décembre 2003 et dont la famille reçoit le Supplément de prestation nationale pour enfants. Certaines conditions s’appliquent. Consultez notre prospectus à universitas.ca.
Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Coup d’oeil sur les examens

212c47397

Le temps des examens est arrivé! Les élèves du Québec tout entier sont en train de réviser, franchissent le pas de la porte de la classe où ils seront stressés pendant l’heure à venir, sourient ou sont contrariés en échangeant leurs réponses en sortant de l’épreuve.

Les examens sont un passage obligé présent dans toutes les cultures et ne datent pas d’hier. C’est une invention humaine qui traverse le temps et les frontières. Suivez-nous pour un coup d’oeil rapide sur les examens en trois volets.

1. La fin des examens?

Abolir les examens? Ce n’est pas juste le rêve de tous les étudiants, mais une réelle possibilité que nous réserve le futur. À en croire un article de la BBC, des logiciels seraient bientôt en mesure de mesurer les compétences acquises des élèves au moment le plus juste qui soit. Les examens finaux sont loin d’être idéaux puisqu’ils avantagent les élèves qui ont été chanceux dans leur préparation. Une meilleure solution consiste à mesurer les connaissances et les compétences au rythme où elles sont apprises. Ces logiciels seraient en mesure de déceler à quel moment les élèves seraient en mesure de passer à l’évaluation et pourraient mesurer leurs performances de manière très précise. Plusieurs écoles secondaires et des universités aux États-Unis utilisent cette technologie. À suivre.

2. D’où viennent les examens tels qu’on les connaît?

Selon un article de l’hebdomadaire américain Time, les examens finaux seraient une invention chinoise. À l’époque de l’Empire, ils servaient à mesurer les compétences de la philosophie et de la poésie confucéennes des candidats qui aspiraient à devenir fonctionnaire. Dans le monde occidental, s’inspirant de la tradition de Socrate, on préférait donner aux élèves des textes argumentatifs ou des dissertations. Les examens « à la chinoise » ont finalement été adoptés parce qu’ils permettaient de mesurer les connaissances de beaucoup d’élèves en peu de temps.

3. Une tricherie monumentale

Cet hiver, le réseau américain CNN a fait la couverture de plagiats d’une ampleur difficile à égaler. Sous les yeux des enseignants qui ne semblent pas trop préoccupés, les étudiants s’échangent les réponses des examens qu’ils sont en train de passer. Et ces réponses viennent…de leurs parents qui escaladent les murs de l’école à l’extérieur pour les « aider ». Cette pratique, qui dépasse les autorités indiennes, subsiste notamment grâce à des policiers qui touchent des pots-de-vin venant des parents qui veulent avoir accès au site de l’école. Renversant!

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Offre d’emploi : Coordonnateur(rice) du service à la clientèle

Succès Scolaire est une entreprise jeune et dynamique qui offre des services d’éducation  spécialisée à domicile, dans son centre ou directement dans les établissements scolaires. L’entreprise dessert l’ensemble de la province de Québec.

Le coordonateur ou la coordonatrice devra assurer le lien entre l’équipe des ventes et le
client pour orchestrer la prestation des services. Succès Scolaire est une équipe de 20
personnes à la recherche d’un nouveau membre afin de mieux venir en aide à des milliers de jeunes du primaire au collégial. Nous recherchons un(e) candidat(e) jeune et
dynamique qui saura bien s’intégrer à l’équipe.

Principales tâches :
– Service à la clientèle (prise d’appels, lien entre tuteur, parent et équipe interne)
– Prise en charge des nouveaux clients
– Rétention de clientèle
– Gestion de la facturation
– Participation aux brainstormings, aux différents projets à venir (participation
active à la lutte au décrochage scolaire, développement du tutorat en ligne, etc.)
– Flexibilité dans les tâches à accomplir selon les intérêts du candidat (à discuter)

Exigences:
– Un minimum d’un an dans le service à la clientèle est exigé.
– Grand sens des priorités
– Capacité à gérer des périodes de pointe
– Dynamisme, entregent
– Bilinguisme (anglais: intermédiaire ou avancé)
– Autonomie
– Connaissance de la suite MS Office (word, excel, etc.)

Lieu de travail :
6750 Hutchison, bur.201
Montréal, Québec
H3N 1Y4
À 5min. de marche du Métro Parc.

Conditions de travail :

– Lundi au vendredi, entre 8h et 18h (variable)
– Taux horaire : entre 13 et 16$/h (selon expérience)
– Travail permanent, à temps plein (35-40 heure/semaine selon la période de l’année)
– Contrat d’un an, avec option de renouvellement (trois mois de probation)
– Deux semaines de vacances par année pour les deux premières années et trois
semaines par la suite.
– Entrée en fonction début mai.

Pour répondre à cette offre, merci de faire parvenir votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : emploi@successcolaire.ca

Veuillez noter que seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contactés.


GroupeV2-min

 

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Témoignage du mois de juin 2015

Bonjour Succès Scolaire!

Je voulais vous faire part de l’histoire de mon fils Samuel… et par le fait même remercier ses 4 tuteurs des 3 dernières années!

En mars 2012, suite à un accident de voiture, mon fils de 13 ans a été grièvement blessé, plusieurs fractures et un traumatisme craniocérébral. En collaboration avec le service de neuropsychologue,  il a dû réapprendre complètement comment apprendre et retenir l’information. Il a donc dû recevoir les services d’un tuteur à la maison, pour l’aider à remettre toutes ses notions scolaires de base en mémoire, chose pas si simple et demandant une patience et une souplesse extraordinaire, Marie-Eve, sa première tutrice, a su lui apporter tout ça et beaucoup plus encore! Par la suite, lors du retour en classe, les difficultés ont persisté, et Laurence est entrée dans la vie de Samuel comme tuteur de français, en plus de l’aider dans la matière, par sa passion pour le français, elle lui a partagé l’amour de la langue. Depuis ce temps, Samuel aime la poésie et porte une attention particulière à tout ce qu’il écrit, MÊME LES TEXTOS…  Mathieu,  est son tuteur de math depuis maintenant 2 ans, il lui a réenseigner la logique et les procédures de math. Tout un exploit!!! Cette année, Bianca est sa nouvelle tutrice en français, elle a su poursuivre l’excellent travail déjà entamé.
En 3 ans il est passé DE « plusieurs échecs »  avec  une moyenne générale à 50%  qui lui laissait peu de confiance en son avenir scolaire et professionnel  pour les  3e  et 4e   secondaires À  « réussite complète » moyenne générale de 85% avec acceptation à la première demande en gestion de commerce au CÉGEP.
Voilà!
Alors Merci à vous quatre pour votre dévouement et votre support tout au long du processus de récupération de Samuel.

Nathalie G.
Mère de Samuel

Publié dans Témoignages du mois | Laisser un commentaire
admin

Entrevue de Benoit Archambault avec Isabelle Maréchal

28 mai 2015

Vous avez manqué l’entrevue de Benoit Archambault à l’émission d’Isabelle Maréchal?

Pas de problème, vous pouvez l’écouter ici.

 

isabelle

 

Publié dans Nouvelles, Presse | Laisser un commentaire
admin

L’importance d’épargner pour ses études postsecondaires

Collaboration spéciale

On le sait, le coût des études est en constante augmentation. Aujourd’hui, il en coute environ 95 000 $ pour effectuer cinq ans d’études postsecondaires au Québec, incluant les frais reliés au logement. Dans 20 ans, ces coûts pourraient grimper à plus de 142 000 $1. Il s’agit d’un montant non négligeable qui pourrait avoir un impact décisif sur le choix de votre enfant à poursuivre ses études après son secondaire.

Lui offrir toutes les possibilités

Un jeune qui sait qu’il pourra accéder à des économies pour effectuer des études postsecondaires sera probablement plus enclin à poursuivre son cheminement scolaire. Cela pourrait aussi avoir un impact sur son choix d’études et sur la durée de celles-ci. Un soutien financier pourrait lui offrir la flexibilité nécessaire pour lui permettre d’étudier dans une autre ville ou même dans un autre pays2.

Lorsque l’on épargne pour les études de son enfant, on lui offre davantage de possibilités et on peut lui permettre de choisir le métier de ses rêves sans qu’il ait à se préoccuper de l’aspect financier outre mesure.

Le REEE, spécialement conçu pour les études

Le régime enregistré d’épargne-études (REEE) est le véhicule de placement spécialement conçu pour économiser en vue des études postsecondaires d’un enfant. C’est le seul type de placement qui vous donne accès aux subventions gouvernementales pour l’épargne-études :

  • Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) : jusqu’à 7 200 $3
  • Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) : jusqu’à 3 600 $3
  • Bon d’études canadien (BEC) : jusqu’à 2 000 $3

De plus, le REEE vous permet de faire fructifier votre argent à l’abri de l’impôt !

À la portée de tous les budgets

Avec toutes nos dépenses et engagements financiers, ce n’est pas toujours facile d’économiser. Sachez que plusieurs types de REEE sont offerts pour répondre à vos besoins. Le montant des dépôts (cotisations) et leur fréquence sont flexibles ce qui permet d’adapter le REEE à votre situation financière et à vos préférences en matière d’épargne.

Avec l’aide des subventions gouvernementales qui viennent bonifier votre investissement, même quelques dollars par mois pourraient vous permettre d’accumuler une somme intéressante pour les études postsecondaires de votre enfant.

Un aspect méconnu du REEE

Il y a un aspect souvent méconnu du REEE : l’argent que vous y déposez, le capital, vous sera remboursé lorsque le placement arrivera à échéance4. Les paiements d’aide aux études que votre enfant recevra seront en fait composés des revenus accumulés sur l’épargne ainsi que des subventions et des revenus accumulés sur celles-ci. Vous pourrez donc réutiliser le capital pour l’investir dans votre REER, pour effectuer des rénovations ou simplement pour vous gâter un peu !

Un texte d’Universitas

Untitled

 

 

 

1) Coût pour compléter deux années de Cégep et trois années d’université au Québec, logement inclus. Selon les coûts de 2014, augmentation annuelle de 1,9 %. Calculs effectués sur la base des chiffres fournis par : Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Ministère de la Famille et des Aînés, Statistique Canada, SCHL.
 
2) Voir les études admissibles dans notre prospectus.
 
3) Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) de 20 % à 40 % selon le revenu familial net rajusté. Maximum total pour bénéficiaire à vie de 7 200 $ en SCEE. Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) de 10 % à 20 % selon le revenu familial net rajusté. Maximum total par bénéficiaire à vie de 3 600 $ en IQEE. Bon d’études canadien (BEC) pouvant atteindre 2 000 $, pour un enfant né après le 31 décembre 2003 et dont la famille reçoit le Supplément de prestation nationale pour enfants. Certaines conditions s’appliquent. Consultez le propectus d’Universitas.
 
4) Investissement en bons du Trésor et en obligations gouvernementales. Incluant le remboursement des frais de souscription pour le plan collectif REEEFLEX. Dans le plan INDIVIDUEL, les frais d’adhésion de 200 $ ne sont pas remboursés. Certaines conditions s’appliquent. Consultez le propectus d’Universitas.

 

Publié dans Nouvelles, Trucs pour parents | Laisser un commentaire
admin

Gagne une journée à La Ronde!

montagne_russe

En tant qu’élève membre de la grande famille Succès Scolaire, tu cours la chance de gagner une paire de billets pour aller profiter d’une journée à La Ronde cet été!

Comment faire?

  • À la fin de ta rencontre avec ton tuteur, prenez une photo autoportrait ensemble, dite « Selfie » en nous montrant votre plus belle grimace de manège;
  • Publie ta photo sur la page Facebook de Succès Scolaire;
  • Encourage tes amis à aimer la photo. La photo ayant le plus de mentions « j’aime » sera proclamée gagnante.

Le tuteur sur la photo gagnante se méritera lui aussi une paire de billets pour La Ronde. Encourage-le à aimer la photo et à en parler à ses amis! 

Règlements généraux

  • Tu dois être inscrit comme élève chez Succès Scolaire pour participer;
  • Tu dois être âgé de 13 ans ou plus pour participer;
  • Seul toi et ton tuteur devez apparaître sur la photo;
  • Tu dois publier toi-même la photo sur notre page Facebook. Les photos publiées par les tuteurs ne seront pas considérées;
  • Le concours prend fin le 10 juin 2015.

Bonne chance à toutes et à tous, et bonne séance photo!

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Élève récalcitrant, tuteur autoritaire?

eleve-qui-s-ennuie

Dans un monde idéal, un élève, ça veut apprendre, et vous avez toute son attention pour l’aider à progresser. Sa volonté de s’améliorer n’a d’égal que votre capacité à bien vulgariser la matière.

Dans la réalité, la relation entre un tuteur et son élève peut se gâter. Les raisons sont variées. Un élève peut être récalcitrant à travailler parce qu’il manque de motivation. Peut-être ne croit-il pas en son talent. Peut-être qu’on l’a inscrit à des séances de tutorat de force. Autrement, un élève peut tout simplement avoir mauvais caractère!

Cette situation place les tuteurs dans une position fâcheuse. D’ordinaire, ceux-ci n’ont pas à utiliser autant de discipline que les enseignants. Tous deux ont néanmoins un seul et même objectif, celui de faire avancer les élèves. À cet objectif s’ajoute, dans le cas du tuteur, la pression de fournir des résultats aux parents qui paient pour ses services. Comment gérer une situation de crise entre un tuteur et son élève?

Avant de sévir et de le réprimander, la première étape consiste à établir une bonne communication en amont du travail scolaire. Il faut que l’élève comprenne très clairement qu’on travaille avec lui pour l’aider à atteindre des objectifs qui sont importants. Certains élèves ne sont pas conscients du fait que leurs problèmes à l’école peuvent avoir des conséquences de taille. Il faut leur faire réaliser que vous jouez un rôle important, et que vous êtes son allié dans cette situation.

Vous pouvez également le confronter et lui demander très candidement qu’est-ce qui ne tourne pas rond! Souvent, vous verrez qu’un tout petit malentendu ou une gêne peut être à l’origine d’un mauvais caractère. Autrement dit, votre élève peut faire la moue parce qu’il ne se sent pas aidé comme il faut. C’est votre responsabilité d’aller fouiller pour voir qu’est-ce qui accroche pour rétablir une relation harmonieuse…et lui faire comprendre que vous êtes bel et bien compétent.

Finalement, on peut utiliser la bonne vieille carotte pour stimuler un élève qui ne travaille pas suffisamment. Plusieurs tuteurs n’hésitent pas à rappeler à leurs élèves, particulièrement durant les sprints finaux avant les examens, que la récompense vient après l’effort. Pas de vacances sans soucis sans avoir tout donné pour son examen. De même, pas de jeux vidéos avant d’avoir terminé la période en beauté!

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire
admin

Notre chronique dans le journal 24H

14 mai 2015

Depuis peu, nous collaborons avec le journal 24H Montréal.

Voici notre première chronique, qui vous donne quelques conseils pour bien amorcer le dernier droit de l’année scolaire. Bonne lecture!

 

24h

Publié dans Nouvelles, Presse | Laisser un commentaire
admin