Un moment déstabilisant? Pas de panique!

holly139661360648_art

Vous êtes enseignant. Tous les jours, vous consacrez beaucoup de temps à préparer les cours que vous allez donner. Une fois en classe, vous faites face à un auditoire qui est à l’affût de la moindre erreur, qui est souvent impitoyable à votre endroit. Comme le mentionne l’enseignante Heather Wheat dans cet article du Washington Post, les élèves remarquent tout, tout, tout. Il peut s’agir d’un nom que vous avez mal prononcé ou d’une trace de chocolat laissée par la barre que vous avez mangée sur l’heure du dîner. Une petite faute qui cause un moment embarrassant et hop, la classe entière se met à rire.

Vous exprimer devant une classe de jeunes vous met en position de vulnérabilité puisque des imprévus comme ceux-là peuvent vous faire perdre le contrôle en une fraction de seconde.  Comment faut-il réagir dans ces situations déstabilisantes? Certains enseignants ne pourront s’empêcher de se crisper et de ramener leur classe à l’ordre. C’est pourtant une réaction qui est peu fructueuse. En effet, essayer de garder le contrôle de la classe à tout prix peut être très mauvaise idée, selon Mme Wheat. Il vaut mieux apprendre à lâcher prise et à être capable de rire de soi-même.

On peut comparer cette situation à des sables mouvants : plus on lutte et on s’agite et plus on s’enfonce. En y repensant, vous vous rappellerez que lors de ces situations, plus vous vous emportez plus la situation prend des proportions démesurées. Être capable d’en rire, ne pas en faire tout un plat, en retour, montre à vos élèves que vous êtes plus stable et que ce n’est pas un petit pépin qui vous mettra hors de vous. Savoir rire de situation démontre plus de maîtrise de votre part.

On vous incite fortement à aller lire l’article cité plus haut qui donne sept trucs pratiques pour aider les professeurs à « passer à travers leur journée ».

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Comment percer la carapace d’un élève gêné

enfant-timide

Vous avez un élève qui s’obstine à ne pas vouloir s’ouvrir à vous? Le tutorat, c’est plus agréable lorsqu’on développe une complicité avec son élève. Voici comment faire.

Utiliser l’humour

Tout d’abord, vous avez un avantage par rapport aux enseignants; le défi de vous faire respecter est moins important pour vous que pour quelqu’un qui doit s’occuper d’une classe d’une vingtaine d’élèves. Vous avez donc plus de marge de manœuvre pour utiliser l’humour. Comme le mentionne Dave Smith dans un article du quotidien The Guardian, utiliser l’humour, c’est faire des blagues avec la matière qu’on voit. Et, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, on se souvient de ces blagues. Or, n’est-ce pas exactement ce qu’un tuteur veut, transmettre de l’information en s’assurant qu’elle reste dans la tête de l’élève? Il faut garder en tête que bien souvent, avant qu’une relation de complicité s’installe, le tuteur, comme un professeur, peut être considéré comme un robot qui débarque d’une autre planète. L’humour aide à vous défaire de cette image et envoie le message que vous n’êtes pas fait en pierre.

Parler de soi

Dans la même veine, pour vous « humaniser », n’hésitez pas à partager avec votre élève des choses qui se sont passées dans votre vie dans les derniers jours. Ça peut être de lui parler du fait que vous aussi, vous êtes un étudiant qui a des difficultés dans votre baccalauréat ou votre maîtrise. Les conversations peuvent déborder du cadre scolaire. Vous pouvez parler de votre passion pour la musique ou pour l’histoire. Lui raconter ce que vous avez fait durant la fin de semaine. L’important, c’est de le sortir du silence, de bâtir une relation plus chaleureuse!

Poser des questions

Si vous avez essayé de vous ouvrir, mais que ça ne répond pas à l’autre bout du fil, il faut se mettre en mode détective. La meilleure façon d’en apprendre plus sur votre élève, c’est de lui poser des questions triviales. Quel est son film préféré? Pourquoi? Quel est son sport préféré? A-t-il vu le dernier match des Canadiens. Pour les plus jeunes, vous pouvez même demander quel est son repas préféré. Même si la réponse importe peu, vous le surprendrez en lui posant des questions auxquelles il ne s’attend pas.

En bref, rappelez-vous toujours que la séance de tutorat n’est pas spontanément associée au plaisir dans la tête des élèves. Les élèves gênés peuvent même se sentir embarrassés à l’idée de passer une heure avec quelqu’un qu’ils ne connaissent pas. Avec ces techniques, vous saurez sûrement les convaincre du contraire.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Besoin d’inspiration?

111003_b41dy_enseignant-classes-eleves_sn635

La fin de l’année scolaire approche, tranquillement. Avec vos élèves, vous commencez le sprint qui vous mènera aux examens de mai et de juin. À la veille de l’étape la plus importante de l’année, vous sentez-vous inspiré pour transmettre les connaissances qui leur manquent. Est-ce que, comme c’est sûrement le cas des enseignants partout en province, la fatigue s’installe de votre côté?

Il y a une autre personne qui a traversé une période similaire et qui peut vous être très utile: le prof qui vous a le plus inspiré dans votre vie antérieure d’étudiant. La définition d’un enseignant exceptionnel ne fait pas consensus, mais on connaît tous les ingrédients de la recette. Il faut quelqu’un de passionné par la matière qu’il cherche à transmettre, qui prend le temps d’établir un environnement de travail convivial et stimulant, et qui est un habile communicateur. L’enseignant idéal, c’est aussi celui qui sait créer un contact humain avec l’apprenant, qui sait aborder toutes sortes de sujets en dehors de la matière elle-même.

Pourquoi on vous parle de profs formidables? Parce que vous risquez de retrouver l’inspiration qui vous manquait en vous replongeant dans votre expérience d’étudiant et en vous rappelant les façons de faire de votre enseignant qui vous a le plus marqué. Être un tuteur inspirant et marquant, n’est-ce pas ce à quoi vous aspirez (en plus, bien sûr, d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés avec votre élève)? Comme tuteur, vous pouvez redonner à votre élève ce que ce prof exceptionnel vous a légué, adopter ses techniques, ses façons d’interpeller sa classe.

Si vous n’arrivez pas à vous rappeler ce que faisait cet enseignant, prenez contact avec lui, comme cet enseignant américain qui a revu ses pratiques en parlant à ses anciens profs. Un courriel, ça prend deux minutes à rédiger…

Pour des idées supplémentaires, consultez cet article de la revue L’actualité sur les enseignants inspirants.

 

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

La persévérance garante de bons résultats

DrAngelaLeeDuckworthPhoto_RyanLashTED

Et si les capacités intellectuelles mesurées par le quotient intellectuel n’étaient pas le meilleur indicateur des résultats scolaires?

Selon la chercheuse Angela Lee Duckworth, le meilleur prédicateur de bons résultats, c’est la passion et la persévérance sur une longue période de temps pour l’atteinte de résultats prédéterminés. En d’autres mots, pour réussir, il faut avoir du cran. Celle qui a étudié la persévérance affirme qu’il n’est pas rare de voir des étudiants talentueux ne pas obtenir les notes qu’ils seraient capables d’avoir. Un peu comme un pour un marathon, ce sont ceux qui s’accrochent, et ce pour une longue période de temps, qui décrochent l’or à l’école. Une conférence à écouter!

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Témoignage du mois d’avril 2015

Bonjour,

Nous vous avions contacté au début janvier pour débuter le processus de tutorat pour notre fille Alexandra qui avait de grave difficulté en histoire 4e secondaire. Vous nous avez mis en relation avec Mme Arlette. Je vous écris ce courriel pour vous faire part de notre grande satisfaction en regard de votre organisation en général, mais bien entendu des services de Mme Dufour en particulier.

 Dès la première rencontre, la chimie entre Alexandra et Mme Dufour s’est installée. Pour la première fois de son parcours scolaire, Alexandra avait finalement l’impression de connaitre l’histoire derrière l’histoire, si on peut dire. Et cette compréhension accrue s’est rapidement refléter dans ses notes. Après des examens très difficiles en décembre où ses notes oscillaient entre 35% et 50%, Alexandre a obtenu 82%, 83% et 88% dans ses plus récents examens! Et elle continuera assidument ses séances de tutorat jusqu’à l’examen final de fin de session!

Comme vous l’aurez constaté, nous avons beaucoup apprécié l’expérience, et celle-ci s’est avérée profitable pour Alexandra.

 Bien à vous,

 Charles M., parent « 

Publié dans Nouvelles, Témoignages du mois | Laisser un commentaire

« Les élèves n’apprennent rien des professeurs qu’ils n’aiment pas! »

o-RITA-PIERSON-facebook
Enseignante depuis 40 ans, Rita Pierson nous rappelle l’importance des relations humaines à l’école.

Une phrase-choc tirée de sa conférence: « Les élèves n’apprennent rien des professeurs qu’ils n’aiment pas! »

Une courte conférence à écouter!

 

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Une enseignante millionnaire!

nancie-atwell-2

Devenir millionnaire tout en étant enseignant? À moins que vous ayez un don pour le hockey et que vous jouiez pour une équipe professionnel le soir venu après vos cours, c’est très improbable.  Pourtant, sans jouer pour le Canadien, une enseignante américaine a remporté l’équivalent du prix Nobel en enseignement assorti d’un prix d’un million de dollars en mars dernier. Portrait de Nancie Atwell, une prof du Maine pas comme les autres.

La première récipiendaire du Global Teacher Prize est une croyante fervente de l’importance de laisser le choix aux élèves de lire et d’écrire sur les sujets qui les passionnent. Découle de ce choix un appétit pour la lecture, dont le pouvoir, selon elle, est illimité, et des ateliers d’écriture quotidiens allant de la dissertation aux poèmes, qui sont en lien direct avec les lectures qui ont été faites. Disons que ces méthodes d’enseignement vont à contre-courant de ce qui se fait à peu près partout.

Atwell place cette philosophie au coeur du programme de l’établissement qu’elle a créé, le Center for Teaching and LearningLes élèves qui le fréquentent vivent une expérience quelque peu différente des élèves allant à l’école « ordinaire ». Par exemple, ils lisent en moyenne plus de quarante livres par année! Selon sa fondatrice, la lecture est formidable outil pour comprendre les autres, s’ouvrir au monde et…pour apprendre sa langue!

Il faut toutefois mentionner que derrière ce conte de fée se cache une donnée importante, un luxe que bien peut d’enseignants peuvent s’offrir: des classes de 16 à 18 étudiants, qui permettent aux enseignants de se concentrer pleinement sur leurs élèves. Le design des classes est conçu expressément pour créer un environnement de lecture idéal. Loin d’être aligné en rang, les élève sont libres de lire dans la position qui leur convient.

Pour en savoir plus sur Nancie Atwell, consultez le site de la fondation qui lui accordé le prestigieux prix.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Sortir un élève de sa zone de confort

151233

On se construit tous un petit confort. Au fil des mois, des années, on façonne nos façons de faire, on consolide nos habitudes, on utilise les même stratégies…Bien qu’elle soit confortable, cette zone nous joue bien des tours. En effet, on s’y blottit à défaut d’emprunter de nouvelles voies, d’essayer de nouvelles choses.

Ce réflexe de constamment revenir aux mêmes méthodes peut être pernicieux, en particulier pour les élèves que les tuteurs tentent d’aider. Une partie de l’aide qu’ils peuvent fournir à leur élève consiste à les faire sortir de leurs mauvaises habitudes et de leur cocon. Voici trois idées pour y arriver.

1. Découvertes: Le problème d’un élève dans une matière peut découler d’un manque d’intérêt pour celle-ci. Souvent, mauvaises notes et matière ennuyante vont de pair. Une bonne façon de motiver un élève dans une matière peut consister à la lui faire voir d’un autre oeil. En français par exemple, en plus de faire les travaux qui sont au programme, un tuteur peut suggérer des lectures qui l’ont passionné plus jeune. En Éthique et culture religieuse, ce peut être de parler d’un film qui aborde les thèmes que l’on étudie en classe. Les découvertes de ce type amène l’élève à se sortir de ses habitudes et ses préférences et à découvrir ce qu’il est en train de manquer, ce qui aura un effet positif sur ses résultats!

2. Stratégies d’étude: Les mauvaises stratégies d’études sont l’explication d’une bonne partie des problèmes que les élèves éprouvent à l’école. Ces stratégies, qui font partie de la zone de confort de l’élève, sont faites pour être remises en cause et bouleversées par les tuteurs! Malheureusement, elles sont parfois le produit d’une manque d’effort, ce qui entraîne de mauvais résultats. Un élève se contente de retenir les conjugaisons d’un verbe sans se donner la peine de les transcrire sur papier. Il n’en tient qu’à vous de les identifier pour en suggérer de meilleures à vos élèves, quitte à ce qu’elles soient plus exigeantes!

3. Croire en ses moyens: Qui dit zone de confort dit risques limités et défis confortables. Les élèves qui ont des résultats en dessous de la moyenne se résignent trop souvent à avoir des notes dont il ne sont pas vraiment fiers. Pourquoi ne pas les « brasser » un peu et changer leur perspective? Pourquoi ne pas « doubler la mise », leur faire croire en la possibilité qu’une amélioration importante de leurs résultats est à portée de la main. Il ne s’agit pas de leur donner des défis impossibles à relever, mais de leur donner confiance en leurs moyens d’améliorer significativement leur performance à l’école.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

SÉMINAIRE WEB : Relation parents-profs, des trucs pour que ça clique!

Voici l’enregistrement du séminaire qui a eu lieu le 24 mars 2015 en compagnie de Sylvie Bastien-Doss.

Bon visionnement!

Publié dans Nouvelles, Trucs pour parents | Laisser un commentaire

Témoignage du mois de mars

Je vous écris afin de vous REMERCIER pour la précieuse aide que vous avez offerte à notre fils, Gabi. Grâce au soutien de votre tuteur, les notes de Gabi sont passées de 56% à 79% d’une étape à l’autre. Nous savons que cela a pris des efforts colossaux de sa part… mais il ne serait pas arrivé à une telle amélioration sans vous. MERCI ! MERCI ! MERCI ! En tant que parent, je peux vous dire que votre travail nous rend la tâche un peu plus facile… À très bientôt.

Damien S., parent

Publié dans Témoignages du mois | Laisser un commentaire