MindUp : une méthode inusitée, mais bénéfique

Le programme de relaxation MindUp est une pratique pédagogique qui aide à combattre le stress ou la dépression en se recentrant le sur moment présent. Il comprend aussi des leçons, entre autres, d’empathie, de contrôle des émotions et d’optimisme.

Le programme, créé aux États-Unis en 2005 à la suite des attentats du 11 septembre, a été développé par l’actrice Goldie Hawn en collaboration avec des neuroscientifiques et des psychologues.

Des exemples concrets
À Vancouver, plus de 1 000 professeurs enseignent le programme MindUp. À l’école Admiral Seymour, à Vancouver, l’enseignant accueille ses élèves avec une période de relaxation. Ils s’assoient autour de lui, ferment les yeux et se concentrent sur leur respiration pendant quelques minutes. Il y aura deux autres séances comme celle-là : l’une après le repas du midi et une dernière avant la fin des cours.

Dans une autre école, le professeur guide ses élèves pendant un exercice de prise de conscience et de maîtrise de leur corps. Il leur demande de se concentrer sur leur corps en se tenant en équilibre sur une jambe, puis sur l’autre. Ensuite, les jeunes répètent l’exercice avec une gomme à effacer placée sur leur tête.

Un autre exercice consiste à remercier quelqu’un (« Merci maman de me consoler lorsque j’ai de la peine. ») ou à se dire reconnaissant pour quelque chose (« Merci de pouvoir aller à l’école tous les jours. »). Le but, c’est de partager des sentiments positifs pour que les enfants se sentent bien, qu’ils évacuent leur stress et leurs émotions négatives.

Un programme aux nombreux bienfaits
En janvier 2015, Kimberly Schonert-Reichl, chercheuse en psychologie à l’Université de la Colombie-Britannique, a publié les résultats d’une étude qui reconnaît les bienfaits du programme MindUp. Pendant quatre mois, les résultats de deux échantillons d’élèves ont été comparés : l’un suivant le programme et l’autre non. La conclusion est sans équivoque : avec le programme, les incivilités en classe diminuent, la sensation de bien-être des élèves augmente, tout comme leurs résultats en mathématiques.

Lorsque les jeunes arrivent à l’école le matin, plusieurs sont en « en mode écrans ». C’est pourquoi les quelques minutes consacrées à la relaxation au début de la journée les aident à passer en « mode apprentissage ».

Quand les enfants ont peur, sont stressés ou préoccupés, ils mobilisent de l’énergie pour faire taire leurs pensées négatives. C’est de l’énergie qui ne peut pas être utilisée dans l’apprentissage. En comprenant mieux leur cerveau, les élèves sont capables de mieux gérer leurs émotions, donc d’être plus libres pour les apprentissages.

À quand l’arrivée de MindUp au Québec?
La fondation Goldie Hawn, qui gère l’ensemble du programme, est en train d’envisager la possibilité de le développer pour les adolescents dans les écoles secondaires et de le traduire en français. En somme, deux choix s’offrent à nous : maîtriser l’anglais ou patienter encore un peu…

Pour en savoir plus
Section MindUp du site Web de la Fondation Goldie Hawn


admin
Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.