L’impuissance apprise dans le contexte scolaire : un danger pour la motivation

par Mélissandre L., Tutrice chez Succès Scolaire

Qu’est-ce que l’impuissance apprise?

C’est dans les années 60 que Martin Seligman introduit le concept de l’impuissance apprise lors de ses recherches sur la dépression. On définit ce concept comme étant un sentiment de découragement face à des échecs à répétition dans le contexte de l’accomplissement d’une tâche, et ce, malgré les efforts accomplis pour effectuer cette tâche.

La découverte de ce phénomène psychologique s’est faite suite à une expérience sur des chiens :

  • Un groupe avait la possibilité de fuir les décharges électriques qui lui étaient administrées.
  • Un autre groupe n’avait pas la possibilité de le faire.

Ainsi, pour le second groupe, comme ils n’avaient pas de pouvoir sur le fait de recevoir ou non une décharge électrique, les chiens ne tentaient plus de s’échapper, même si on les libérait de leurs attaches. Ce phénomène, quoique découvert d’une manière qui pourrait être considérée plutôt brutale aujourd’hui, résume bien le concept de l’impuissance apprise.

Voici un lien intéressant l’expliquant plus en profondeur pour les intéressés : https://weeprep.org/impuissance-apprise-spirale-echec/

Une image contenant texte, personne  Description générée automatiquement

L’impuissance apprise en contexte scolaire

Le concept d’impuissance apprise peut facilement se transposer sur plusieurs situations différentes, notamment dans le cadre de l’école. Un ou une élève faisant face à des échecs à répétition dans le cadre de ses évaluations scolaires peut tout aussi bien développer ce sentiment d’impuissance acquise s’il ou elle ne réussit jamais à avoir un résultat satisfaisant, et ce, peu importe la quantité d’efforts mis dans ses études.

Il se pourrait que l’élève soit confronté(e) à plusieurs difficultés qui l’empêchent de réussir malgré sa motivation, telle qu’un trouble d’apprentissage comme la dyslexie ou un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Ainsi, il est bien important de soulever les difficultés de l’élève et reconnaître sa souffrance plutôt que d’expliquer ses moins bons résultats par un manque d’efforts ou de persévérance.

Nous vous invitons à consulter ce lien qui explique très bien l’approche à adopter lorsqu’un élève présentant des difficultés d’apprentissage ou d’attention se frappe à des difficultés scolaires.

Le développement d’un sentiment d’impuissance apprise chez un élève peut considérablement affaiblir sa motivation et son estime de soi, il est donc bien important de prévenir l’apparition de celui-ci. 

Trucs et astuces pour prévenir plutôt que guérir

Je vous présente aujourd’hui quelques trucs et astuces permettant d’aider à renouveler la motivation de votre élève face à l’école, même s’il ou elle fait face à plusieurs échecs :

  1. L’élève faisant face à un sentiment d’impuissance apprise a souvent l’impression que cette situation d’échecs à répétition est permanente, et qu’elle ne changera pas. Il est donc bien important de soulever ses réussites, peu importe l’ampleur de celles-ci. Cela lui permettra donc de percevoir plus clairement qu’il ou elle effectue du progrès.
  2. Il est bien important d’établir des objectifs réalistes avec votre élève. Un sentiment d’impuissance apprise peut facilement s’installer si les attentes envers l’élève sont toujours trop élevées, et qu’il ou elle n’arrive jamais à les atteindre. Adaptez-vous à ses capacités pour établir ces objectifs.
  3. Vous pouvez aussi faire du renforcement positif pour briser le cycle d’impuissance apprise. Pour ce faire, voici quelques exemples de phrases que vous pouvez utiliser, ou encourager votre élève à utiliser dans le cadre de ses apprentissages :

 Pour en savoir plus sur le sujet

Voici quelques ressources pour en connaître davantage sur l’impuissance apprise:

  1. L’impuissance apprise : Quelles conséquences en situation d’apprentissage ?
  2. Impuissance apprise et spirale de l’échec
  3. Comment enseigner le découragement en 5 minutes
  4. Learned Helplessness: Seligman’s Theory and Depression
  5. Qu’est-ce que la dislexie ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le!
Send this to a friend