Le coût des études, un frein à la persévérance scolaire?

Une collaboration d’Universitas

En tant que parents, on veut toujours ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. Dès leur jeune âge, on saisit leur personnalité, et on les voit dans leurs jeux de rôles vouloir devenir acteur, enseignant, médecin, pompier, dessinateur.

Mais en cours de route, il peut s’en passer des choses qui malheureusement pourraient faire obstacle à leurs ambitions, à leurs rêves : difficultés d’apprentissage, douance, maladie, contexte familial difficile, etc. Mais qui aurait cru que le coût des études serait un réel frein à l’épanouissement de nos jeunes?

En effet, selon la première édition du Baromètre Universitas, un outil présentant des indicateurs économiques liés aux études postsecondaires et mis de l’avant par Universitas, pionnière de l’épargne-études au Québec, 32 % des jeunes mentionnent avoir cessé leur cheminement scolaire en raison du coût trop élevé des études. C’est donc un jeune sur trois qui abandonne son parcours scolaire pour des raisons financières.

Surprenant? Oui et non. Oui, parce que dans un monde idéal, personne ne devrait être empêché ou s’empêcher d’apprendre et de s’éduquer pour des motifs financiers. Cependant, quand on regarde le coût des études qui augmente d’année en année, mieux vaut être préparé puisque la facture peut être salée. Particulièrement pour les jeunes qui ne résident pas chez leurs parents pendant leurs études, ou pour les familles nombreuses.

Baromètre universitasCoût pour réaliser deux années de cégep et trois années d’université au Québec. Augmentation annuelle de 1,7 %. Sources : Ministère de l’Éducation et de l’enseignement supérieur, Ministère de la Famille, Statistique Canada, Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Financer les études de ses enfants
Toujours selon le Baromètre, c’est plus du trois quarts (77 %) des parents qui se disent préoccupés par les dépenses liées aux études postsecondaires. Mais il y a des options pour s’y préparer, et ainsi aider nos enfants à faire des études, sans trop s’endetter.

Le régime enregistré d’épargne-études (REEE), par exemple, est un type de placement spécialement conçu pour épargner en vue des études postsecondaires. Les principaux avantages du REEE, ce sont les généreuses subventions gouvernementales qui viennent bonifier la valeur du REEE, et le fait que l’argent s’accumule à l’abri de l’impôt.

Si vous souhaitez voir ce que le REEE pourrait vous rapporter, faites le calcul en ligne. Cela vous donnera une estimation de ce que vous pourriez recevoir pour aider vos enfants à poursuivre leur parcours scolaire sans trop s’endetter!

Untitled

admin
Ce contenu a été publié dans Partenariat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.