Garder son ado motivé jusqu’à la fin de l’année

La neige fond petit à petit, les journées allongent, mais… l’école est loin d’être terminée. Très bientôt, les jeunes auront beaucoup plus envie de jouer dehors que d’avoir le nez dans leurs livres. En tant que parent, comment pouvez-vous aider votre ado à garder sa motivation jusqu’en juin?

Garder son ado motivé jusqu'à la fin de l'année

DÉMOTIVATION PASSAGÈRE OU CHRONIQUE
Le manque de motivation de votre jeune est-il en lien avec l’arrivée des beaux jours ou s’est installé depuis un certain temps? Si tel est le cas, inutile de vous transformer en motivateur, rien n’y changera. Profitez plutôt de l’été pour comprendre les raisons de sa démotivation et mettre en place des stratégies pour septembre prochain.

PLUS DE LATITUDE
Par défaut, un ado s’oppose à toute forme de contrôle parental. Vous devez donc user de stratégies pour arriver à vos fins.

L’une de ces stratégies consiste à faire preuve de latitude. Après tout, l’important, c’est que votre jeune fasse ses devoirs et étudie pour obtenir de bonnes notes à ses examens. Pourquoi ne pas lâcher un peu de lest? Faire ses devoirs avant ou après souper, réviser ses participes passés à l’aide d’un jeu éducatif en ligne plutôt que faire des exercices traditionnels sur papier, étudier confortablement sur le patio au lieu de s’enfermer dans sa chambre: voilà qui saura satisfaire son besoin de liberté et d’autonomie.

PARCE QU’À DEUX, C’EST MIEUX
Les amis occupent une place prépondérante dans la vie de votre ado. Proposez-lui d’étudier avec ses amis, que ce soit à la maison, au téléphone ou par Skype. Rappelez-vous: tous les moyens sont bons pour qu’il garde sa motivation. Il vous suffira d’assurer une supervision subtile afin d’éviter les dérapages.

À BAS LA PROCRASTINATION
Toutes les raisons sont bonnes pour remettre à plus tard l’étude de son prochain examen. À la fois cause et conséquence du manque de motivation, la procrastination nuit grandement à la réussite scolaire. Pour l’aider à vaincre cette mauvaise habitude, invitez-le à faire la liste de tous ses devoirs et examens à venir et à les placer en ordre de priorité. Puis, demandez-lui d’évaluer le temps qu’il devra consacrer à chaque tâche et d’y ajouter 50 %. Pourquoi? Parce qu’on a souvent tendance à sous-estimer le temps nécessaire. Mieux vaut prévoir plus de temps que moins.

DE L’ÉCHEC À LA RÉUSSITE
Jusqu’à présent, votre grand échoue en français et en chimie? Rien ne sert de paniquer: il est encore temps de remonter la pente, puisque les examens les plus importants de l’année restent à venir. Pour ce faire:
1. Établissez avec votre ado des objectifs clairs et réalistes à atteindre.

2. Mettez en place des stratégies pour atteindre les objectifs fixés. En voici quelques-unes:
• Travailler à la bibliothèque les midis où il n’a pas d’activités parascolaires;
• Transcrire ses notes de cours ou écrire des fiches qui résument les points principaux de la matière;
• Lire ses notes à voix haute;
• Rédiger un questions/réponses et vous demander de lui poser des questions.

Vos notions de mathématiques sont trop loin dans votre mémoire ou vous n’avez jamais été bon en chimie? Engager un tuteur peut être une solution. De plus, votre ado peut communiquer gratuitement avec un enseignant d’Allô prof du lundi au jeudi, de 17 h à 20 h.

Et maintenant, go, go, go, on ne lâche pas!


admin
Ce contenu a été publié dans Trucs pour parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.