Garder sa « coolitude » pendant les devoirs et leçons

Qui dit rentrée dit retour des devoirs et leçons. Et si cette année, on essayait de la jouer cool plutôt que pressé, stressé et énervé? Un vœu pieux, mais somme toute réaliste. Quelques astuces pour y arriver…

ecole-lecons-devoirs-accompagner-son-enfant

Planification
La planification n’est peut-être pas sexy, mais elle est essentielle pour garder votre zénitude. Aidez votre enfant à organiser son temps (une bonne habitude à développer jeune). Il suffit de lister tous les devoirs et les travaux à effectuer ainsi que les matières à réviser, d’évaluer le temps à consacrer pour chaque activité, puis d’inscrire chaque tâche à l’horaire en tenant compte de l’échéancier… et des activités parascolaires.

Cette tâche peut vous sembler barbante, mais elle vous permettra de ne jamais être pris au
dépourvu. Rappelez-vous à quel point il est désagréable de terminer un volcan à minuit!

Originalité

On apprend bien plus en s’amusant. Il n’y a rien de mieux qu’un brin de folie pour transformer un exercice ordinaire en une activité extraordinaire :

  • Réciter les leçons sur le rythme de sa chanson préférée ou en faisant des redressements assis.
  • Utiliser le jeu de Scrabble pour apprendre les mots de vocabulaire ou le Yahtzee pour les tables de multiplication;
  • Sortir papier et crayons de couleur pour copier les notions à retenir par cœur;
  • Jouer à des jeux en ligne, comme ceux proposés par Allô prof;
  • Étudier avec un ami (ça change de la routine; il faut seulement surveiller discrètement pour éviter les dérapages prolongés).


Le gâteau au chocolat en dernier
Les devoirs et leçons, c’est comme un repas : on termine par le dessert. Votre enfant est plus concentré au début. C’est pourquoi il est préférable de commencer par la matière qu’il aime le moins ou l’activité la plus compliquée.

Un savant mélange de fermeté et de flexibilité
Faire ses devoirs et apprendre ses leçons, c’est essentiel. Dès le début du mois de septembre, établissez une routine à respecter.

Par exemple :
16 h 30 : arrivée de Lucas (7 ans, 2 e année) et de maman
16 h 30 à 16 h 45 : séance de défoulement
16 h 45 à 17 h 45 : maman supervise les devoirs et leçons
17 h 15 : papa arrive et prépare le souper
17 h 45 à 18 h 15 : souper en famille
18 h 15 à 18 h 45 : activité libre (jeu au parc, télévision…)
18 h 45 : douche, brossage des dents, lecture
19 h 30 : dodo

Une routine, c’est important. Ça apporte de la stabilité. Il faut toutefois savoir y déroger lorsque la situation l’exige. Votre enfant n’est plus capable de se concentrer après 15 minutes même la séance dure 1 heure? Ce n’est pas grave. Prenez une petite pause de 5 minutes; il reviendra plus alerte. Il a peut-être besoin d’une mini-collation : le cerveau a besoin d’énergie pour se concentrer. Cela fait 3 fois que vous lui expliquez la différence entre ont et on, mais rien n’y fait? Laissez tomber et recommencez demain. Toujours sans succès? Écrivez une petite note à son enseignant.

Vos réunions s’éternisent en fin de journée. La géométrie a toujours été votre bête noire. Votre conjoint est à l’étranger pour un mois. Bref, vous avez besoin d’un coup de main afin de souffler un peu. N’hésitez pas à faire appel à un tuteur.


admin
Ce contenu a été publié dans Trucs pour parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.