Élyse Dagesse : entre le tutorat et le tango, son cœur balance

Découvrez Élyse Dagesse, passionnée des langues et de tango.

elyse_profil

Élyse, à quoi ressemble ton parcours scolaire ?
À la fin de mon secondaire, j’ai participé à un voyage d’immersion de 11 mois en Autriche. J’habitais dans une famille et allais à l’école là-bas. Je vous avoue que les trois premiers mois ont été difficiles, puisque je ne connaissais pas l’allemand et que je n’avais aucun repère. Puis, je me suis construit une vie : je me suis acclimatée à ma famille d’accueil et me suis fait des amis. Au final, c’est une expérience très enrichissante.

Puis, j’ai obtenu un DEC en arts et littérature, profil langues, où j’ai appris l’espagnol. Poursuivant dans la même veine, j’ai décroché un baccalauréat et une maîtrise en littérature française, à l’Université de Montréal.

Français, allemand, espagnol… une vraie passionnée des langues ! Mais d’où vient ton engouement pour le tango ?
J’ai découvert le tango argentin alors que je faisais ma maîtrise, en 2007. Comme j’avais terminé mes cours et que je réalisais mon mémoire, j’étais maître de mon horaire. J’ai eu la piqûre et le tango a rapidement pris beaucoup de place dans ma vie. Je suis rapidement devenue assistante, puis professeure à la compagnie de danse Tango Libre.

Comment Succès Scolaire est-il entré dans ta vie ?
Je venais de quitter Montréal pour Saint-Bruno afin d’ouvrir une deuxième école de danse, et je me sentais loin de mes repères. Je désirais aussi revenir à mes anciennes amours, c’est-à-dire l’enseignement.

C’est alors que je suis entrée en contact avec l’équipe de Succès Scolaire et que j’ai commencé le tutorat. J’enseigne donc le français, l’anglais et l’espagnol aux jeunes du secondaire, parfois du cégep.

J’accompagne les jeunes selon plusieurs formules : cours privés en ligne et à domicile, groupes de 10-15 élèves du secondaire dans une classe de leur école, cours d’été, préparation aux examens d’admission au secondaire…

Enseigner en ligne, ça doit représenter un défi ?
Le tutorat en ligne se fait surtout avec les jeunes du secondaire. En général, cela se passe très bien. Se trouver devant son ordinateur et rester concentré est tout un challenge pour l’élève, car il doit éviter de se laisser distraire par ce qui l’entoure et les bruits de notifications en tous genres. Toutefois, il s’agit d’un bon exercice qui favorise son autonomie.

Comment arrives-tu à faire entrer toutes tes activités dans ton horaire ?
Cela a l’air plus compliqué que ça l’est en réalité. L’école de danse m’occupe surtout le soir, alors je fais du tutorat juste après l’école et le samedi.

Un événement te tient particulièrement à cœur, je crois ?
En effet. Depuis deux ans, nous organisons Les 24 heures du tango pour le Parkinson, afin d’amasser des fonds pour Parkinson Québec. Cette année, une partie des fonds recueillis servira à donner des cours à des personnes atteintes de cette terrible maladie et à leur proche aidant. Cette activité leur permet de vivre autre chose que la maladie à travers la danse.

De plus, le tango procure de nombreux bénéfices. Il favorise la coordination et l’équilibre. Et combiné à la musique, il fait travailler une autre partie du cerveau.

Élyse, merci de ta générosité !

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le!