Élève récalcitrant, tuteur autoritaire?

eleve-qui-s-ennuie

Dans un monde idéal, un élève, ça veut apprendre, et vous avez toute son attention pour l’aider à progresser. Sa volonté de s’améliorer n’a d’égal que votre capacité à bien vulgariser la matière.

Dans la réalité, la relation entre un tuteur et son élève peut se gâter. Les raisons sont variées. Un élève peut être récalcitrant à travailler parce qu’il manque de motivation. Peut-être ne croit-il pas en son talent. Peut-être qu’on l’a inscrit à des séances de tutorat de force. Autrement, un élève peut tout simplement avoir mauvais caractère!

Cette situation place les tuteurs dans une position fâcheuse. D’ordinaire, ceux-ci n’ont pas à utiliser autant de discipline que les enseignants. Tous deux ont néanmoins un seul et même objectif, celui de faire avancer les élèves. À cet objectif s’ajoute, dans le cas du tuteur, la pression de fournir des résultats aux parents qui paient pour ses services. Comment gérer une situation de crise entre un tuteur et son élève?

Avant de sévir et de le réprimander, la première étape consiste à établir une bonne communication en amont du travail scolaire. Il faut que l’élève comprenne très clairement qu’on travaille avec lui pour l’aider à atteindre des objectifs qui sont importants. Certains élèves ne sont pas conscients du fait que leurs problèmes à l’école peuvent avoir des conséquences de taille. Il faut leur faire réaliser que vous jouez un rôle important, et que vous êtes son allié dans cette situation.

Vous pouvez également le confronter et lui demander très candidement qu’est-ce qui ne tourne pas rond! Souvent, vous verrez qu’un tout petit malentendu ou une gêne peut être à l’origine d’un mauvais caractère. Autrement dit, votre élève peut faire la moue parce qu’il ne se sent pas aidé comme il faut. C’est votre responsabilité d’aller fouiller pour voir qu’est-ce qui accroche pour rétablir une relation harmonieuse…et lui faire comprendre que vous êtes bel et bien compétent.

Finalement, on peut utiliser la bonne vieille carotte pour stimuler un élève qui ne travaille pas suffisamment. Plusieurs tuteurs n’hésitent pas à rappeler à leurs élèves, particulièrement durant les sprints finaux avant les examens, que la récompense vient après l’effort. Pas de vacances sans soucis sans avoir tout donné pour son examen. De même, pas de jeux vidéos avant d’avoir terminé la période en beauté!


admin
Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.