Est-ce un trouble d’apprentissage?

Grâce à l’avancée des connaissances, nous sommes mieux outillés pour dépister les troubles d’apprentissage. Si les professionnels savent comment les diagnostiquer, les parents, eux, confondent souvent trouble et difficulté d’apprentissage. Voici quelques faits pour démêler ce qui peut s’apparenter à un casse-tête pour des parents inquiets.

20150422-174647-g

COMMENT FAIRE LA DIFFÉRENCE?
Tout d’abord, ce qui différencie le trouble d’une difficulté d’apprentissage, c’est son caractère permanent. On peut venir à bout d’une difficulté d’apprentissage, qui survient à un moment ponctuel, en travaillant davantage sur une notion mal comprise. Avec des efforts et de la persévérance, on la surmonte. Un trouble d’apprentissage, c’est pour la vie. Même si un enfant va chercher de l’aide et s’investit davantage, il se bute à des résultats qui ne sont pas à la hauteur. C’est pourquoi un enfant ayant un trouble d’apprentissage a besoin de mesures d’aide assez importantes, qui sont implantées avec les différents intervenants, pour pallier les retards causés par son trouble. Notons que l’étiquette trouble d’apprentissage ne peut découler que d’un diagnostic posé par un spécialiste comme un neuropsychologue, diagnostic qui est posé après que l’enfant ait passé plusieurs tests.

L’IMPORTANCE DE POSER UN DIAGNOSTIQUE TÔT
Selon les spécialistes, 10 % à 15 % des élèves souffriraient d’un trouble d’apprentissage. Bien entendu, plus tôt on pose un diagnostic, plus on est capable de prévenir les inconvénients qui y sont liés. Hélène Poissant, professeure au département d’éducation et pédagogie de l’UQAM, indique que les premiers symptômes d’un trouble d’apprentissage se manifestent souvent lors de l’entrée à l’école. Le trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité qui est un trouble qui apparaît en certains cas en même temps que le trouble d’apprentissage ne peut être véritablement diagnostiqué avant l’âge de sept ans. Mentionnons d’autre part que dès la quatrième année, les enfants doivent être complètement autonomes pour faire leurs devoirs.

Selon Mme Poissant, les parents doivent observer de près leurs enfants s’ils sont en difficulté. En effet, si le besoin de consulter un professionnel se fait sentir, c’est à partir du témoignage des parents ainsi que de celui de l’enseignant que le diagnostic se fera. Si les parents ont des inquiétudes à propos de leur enfant, ils peuvent se renseigner davantage sur les troubles d’apprentissage, ce qui les aidera à savoir s’ils doivent consulter un professionnel ou non. Pour en apprendre plus, vous pouvez écouter le séminaire web sur le sujet animé par Marielle Potvin et organisé par Succès Scolaire.

DES OBSERVATIONS MENANT AU DIAGNOSTIQUE
D’abord, si les témoignages des parents et de l’enseignant sont si importants, c’est parce qu’un trouble d’apprentissage peut se manifester autant à l’école qu’à la maison. Autrement, un problème confiné à l’école, par exemple, peut n’être dû qu’à une incompatibilité entre le professeur et l’élève. Ensuite, pour qu’il y ait un diagnostic, il faut qu’on ait observé de façon constante des symptômes précis sur une période de plusieurs mois. Gardez en tête qu’un événement majeur comme un déménagement ou un décès peut perturber momentanément un élève au point d’affecter ses notes sans qu’il s’agisse pour autant d’un trouble.

EST-CE QUE LE TDAH EST UN TROUBLE D’APPRENTISSAGE?
La réponse est non. Les troubles d’apprentissage les plus communs sont la dyslexie, la dysphasie et la dyspraxie. La confusion entre trouble d’apprentissage et trouble du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) existe dans la tête de beaucoup de gens, estime Mme Poissant. Par contre, très souvent, l’un accompagne l’autre. Les professionnels évaluant un enfant vont alors déterminer lequel des deux est le trouble primaire, autrement dit le trouble prédominant.

Les troubles d’apprentissage ne sont donc pas aussi indéchiffrables qu’on le pense. Il y a moyen d’encadrer les jeunes adéquatement si on se renseigne suffisamment et assez tôt!

Pour en savoir plus sur les troubles d’apprentissage, consultez le site de l’Institut des troubles d’apprentissage.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le!
Send this to a friend