Comment développer son intérêt pour les maths?

Si les mathématiques occupent une place si importante dans l’enseignement, c’est parce qu’elles nous sont utiles toute notre vie durant: faire un budget, évaluer la durée d’un trajet, calculer des proportions, etc.

Comment développer son intérêt pour les maths?

Si tout le monde pouvait avoir la bosse des maths, ce serait si simple! Malheureusement, ce n’est pas le cas. C’est pourquoi nous vous présentons des trucs pour aider votre enfant à développer son intérêt pour cette matière prépondérante.

1. AVOIR DU PLAISIR À APPRENDRE
Inutile de mettre la pression sur votre enfant: vos seules attentes devraient être relatives aux efforts qu’il déploie. La meilleure façon d’apprendre, c’est dans le plaisir…et non dans la peur d’échouer un examen ou de décevoir des parents.

2. APPRENDRE PAR LE JEU
Jouer, il n’y a rien de tel pour apprendre. Il existe une panoplie d’applications et de jeux en ligne. Ainsi, votre enfant s’amuse à l’ordinateur ou sur la tablette et apprend sans s’en rendre compte.

SLICE FRACTIONS
(Disponible sur iPad et Android)
Un sympathique mammouth se promène de tableau en tableau, bloqué dans sa progression par des blocs de glace. Ainsi, l’enfant fait progressivement l’apprentissage des fractions.

NETMATHS
Plus de 1200 activités sont offertes pour les jeunes du primaire et du secondaire sur le site de Netmaths. Toutes les notions sont couvertes. Il s’agit de choisir.

ALLÔ PROF
La réputation d’Allô prof n’est plus à faire. Il suffit de créer un compte personnalisé (gratuit). Lorsque les données personnelles de l’enfant sont entrées, le site lui propose des exercices et des modules de récapitulation de la matière. Il peut aussi, au besoin, appeler un tuteur spécialisé, du lundi au jeudi, de 17h à 20h.
De nombreux jeux de société peuvent aider votre enfant à développer son esprit mathématique :

  • Make 7 (7 ans et plus): Pour gagner, les pions numérotés doivent faire 7 au total, peu importe la direction (horizontale, verticale, diagonale).
  • Quoridor (5 ans et plus): Votre but: atteindre le premier la ligne opposée. Votre problème: l’adversaire pose des barrières pour vous ralentir… mais vous faites de même!
  • Monopoly (8 ans et plus): Est-ce vraiment nécessaire de vous décrire ce jeu?
  • Lobo 77 (7 ans et plus): Chacun reçoit 3 jetons puis 5 cartes d’une certaine valeur. À chaque tour, vous ajoutez une carte sur la pile, annoncez le nouveau total des cartes empilées, puis vous piochez. Si le total annoncé est un doublé (11, 22, 33…), vous perdez un jeton. Et s’il dépasse 77, la manche est terminée. Le dernier à posséder encore des jetons à la fin de la partie remporte la victoire.
  • Mille sabords (8 ans et plus): Glissez-vous dans la peau d’un vieux loup de mer et organisez des parties de dés endiablées. À l’aide des cartes Pirate, défiez la chance et vos adversaires pour réaliser des combinaisons de dés et marquer un maximum de points.

3. TOUTES LES RAISONS SONT BONNES POUR FAIRE DES MATHS
Des mathématiques, on en fait tous les jours sans s’en rapercevoir. Il suffit de saisir toutes les occasions pour les inclure de façon ludique dans notre vie: lire l’heure, compter les sous dans sa tirelire, couper la tarte en pointe, etc.

4. COMPRENDRE D’OÙ VIENNENT LES BLOCAGES
Si votre enfant éprouve de la difficulté en maths, il faut comprendre pourquoi. C’était votre bête noire à l’école? Il se pourrait que vous lui ayez, sans le vouloir, transmis votre propre hantise de cette matière. Au besoin, n’hésitez pas à faire appel à un tuteur ou à un orthopédagogue.


admin
Ce contenu a été publié dans Trucs pour parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.