Comment aider ses élèves à préparer les examens de fin d’année

La période des examens de fin d’étape, de fin d’année et du ministère arrivent à grands pas !

Pour te permettre d’aider au mieux tes élèves, et à réussir cette période toi aussi, voici quelques conseils.

Pourquoi des examens ?

L’objectif premier est l’évaluation des apprentissages. Contrairement aux autres étapes de l’année scolaire où l’enseignant qui évalue les élèves les connaît bien et est capable d’identifier leurs forces et leurs défis, l’examen du ministère nécessite de bien connaître la grille d’évaluation pour pouvoir y répondre au mieux.

Bon à savoir (MEER, 2019) :

Selon l’épreuve, la correction est partagée entre le Ministère et les organismes scolaires suivant les modalités suivantes :

  • Français, écriture, langue d’enseignement, de la 5e secondaire : correction centralisée au Ministère.
  • Mathématique de la 4e secondaire, science et technologie de la 4e secondaire et français, langue seconde, de la 5e secondaire : correction mixte partagée entre le Ministère (questions à choix multiples) et les organismes scolaires (questions à développement).

Les autres épreuves, par exemple l’histoire et éducation à la citoyenneté de la 4e secondaire et l’anglais, langue seconde, de la 5e secondaire, sont corrigées en totalité par l’enseignant sur la base d’un guide de correction produit par le Ministère.

Il est donc indispensable de :

  • Savoir : Connaître toutes les notions vues pendant l’année (on ne sait pas exactement sur lesquelles d’entre elles l’examen va porter donc pas d’impasse) !
  • Savoir-faire : Avoir réalisé des pratiques d’examen tout au long de l’année scolaire, en calculant la durée. Cela t’aide à voir comment ton élève agit et réagit en situation d’examen.
  • Savoir-faire faire : Comme tuteur.trice, il me semble important que tu connaisses parfaitement les grilles d’examen, que tu aies une banque de sujets et des exemples corrigés à donner à tes élèves et que tu leur expliques les étapes du raisonnement attendu.

Voici donc des éléments essentiels à connaître pour les matières suivantes : français, anglais, histoire du Québec et du Canada, sciences et mathématiques qui pourraient t’aider.

Pour le Français :

Aussi bien au primaire qu’au secondaire, je te conseille de faire des pratiques avec tes élèves.

Pour le secondaire, tu peux exercer tes élèves en montant à un dossier de presse à synthétiser sous forme de tableau qui contient pour chaque texte : l’opinion de l’auteur, ses principaux arguments et axes d’analyse ainsi que ses preuves.

Il est également indispensable de connaître et faire un plan structuré pour chaque texte qui comprendra une introduction (sujet amené, sujet posé, thèse, sujet divisé), un développement (avec des preuves pour chaque argument divisé en paragraphe) et une conclusion (synthèse, reformulation de la thèse et ouverture).

Pour l’Anglais :

Les mêmes conseils que pour l’épreuve écrite de français s’appliquent ici.

Pour l’Histoire du Québec et du Canada :

Il peut être intéressant de faire rédiger à votre élève de courts textes explicatifs sur des évènements historiques à l’étude.

Pour les Sciences (ST et ATS):

Pour ces deux matières, voici une méthode utile pour que les révisions soient efficaces : Méthode SQL3R.

Cette méthode consiste à Survoler, Questionner, Lire, Restructurer, Réciter, Réviser et voici en quoi cela consiste plus précisément :

Survoler: Se donner une vue d’ensemble de la matière. Feuilleter le livre en regardant la table des matières, les titres, les graphiques, la conclusion

Questionner: Poser des questions à partir des titres, des sous-titres

Lire: Lire attentivement et activement (noter, souligner…) la matière

Restructurer: Se représenter la matière sous forme de tableau, conceptualiser la matière

Réciter : Maîtriser les connaissances en récitant la matière apprise

Réviser: Refaire un survol du texte ou des notes surtout à partir des résumés

Pour les Mathématiques :

Il est important de s’assurer que toutes les étapes du raisonnement sont présentes à l’écrit : formules utilisées, justesse des calculs, révision des réponses…

Pour finir, pendant les pratiques avec tes élèves, je te conseille de leur donner ces trucs et astuces (Dionne, 2013) :

  • Répondre aux questions en allant des plus faciles aux plus difficiles.
  • Réviser ses réponses pour s’assurer que l’on n’a rien oublié.

 

Il est conseillé de commencer à réviser la matière de cours qui fera l’objet de l’examen au moins une à trois semaines avant la date de l’examen. Donc, en d’autres mots, il est temps !

Et surtout n’oublie pas de faire appel à tes ressources disponibles sur Succès Scolaire : Mentors, Ressources pédagogiques et Partenaire ! Je te partage également ici une liste exhaustive d’exercices et examens préparatoires pour plusieurs niveaux et matières.

Belle préparation à toi et à tes élèves et excellente réussite !

Christiane Nathalie Geillon.

 

Références

Dionne, B. (2013). Pour réussir : guide méthodologique pour les études et la recherche, Montréal, Beauchemin

MEER (2019). http://www.education.gouv.qc.ca/parents-et-tuteurs/examens-et-epreuves/

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le!