5 conseils pour favoriser sa concentration

Il part dans la lune en faisant ses devoirs. Il dessine dans ses cahiers au lieu d’écouter son professeur. Il oublie ce qu’il vient tout juste de lire. Vous avez l’impression qu’on décrit votre enfant? Soyez sans crainte : il s’agit peut-être seulement d’un problème de concentration. On partage donc avec vous quelques conseils pour la favoriser.

5 conseils pour favoriser sa concentrationScreenshot

  1. Le jeu avant les devoirs

On a souvent tendance à dire : « Tu joueras après tes devoirs. » Et pourtant, après une journée d’école où il est resté assis pendant des heures, votre enfant a besoin de bouger un peu pour dépenser son énergie. Laissez-lui 15 minutes pour se défouler et vous verrez la différence. Il sera bien plus concentré pour faire ses leçons et devoirs.

  1. Bien respirer pour relaxer

Contrôler sa respiration est une méthode simple, mais efficace, pour relaxer et, par le fait même, augmenter sa concentration. Voici deux exercices que vous pouvez faire faire à votre enfant avant sa période d’étude.

L’arbre

Votre enfant est debout, les deux pieds parallèles. Vous êtes l’arbre et lui expliquez d’une voix calme : « Enracine-toi dans le sol comme je le fais avec mes racines et lève tes bras comme si c’était des branches. Balance-toi tout doucement au rythme du vent ». À réaliser quelques minutes.

La paille imaginaire

Votre enfant est couché ou assis, les yeux fermés. Demandez-lui de placer un doigt à quelques centimètres de sa bouche. Guidez-le : « Inspire lentement, puis retiens ta respiration quelques secondes. Maintenant, expire doucement, comme si tu soufflais sur une chandelle, mais sans l’éteindre ». Faire entre 5 et 10 répétitions.

  1. Une chose à la fois

Il fait un casse-tête OU il dessine. Il cuisine avec vous OU il joue avec son frère. Le même principe s’applique aux devoirs. Cela signifie donc qu’on ferme l’ordinateur, la télévision et la radio. On élimine les sources de distraction afin que toute l’attention soit centrée sur la tâche à exécuter.

  1. Émotions fortes et concentration ne font pas bon ménage

Votre père vient d’avoir un grave accident de voiture. Votre meilleure amie vous appelle en pleurs et vous apprend qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant. Serez-vous concentré au boulot aujourd’hui? Probablement pas. C’est la même chose pour votre enfant. S’il est contrarié, il sera incapable de se concentrer. C’est pourquoi il faut l’inciter à exprimer ses émotions. Mieux vous le comprendrez, mieux vous pourrez l’aider.

  1. Une aptitude qui se développe

Plusieurs jeux favorisent le développement de la concentration. Le saviez-vous? Pensons aux Lego, aux échecs, au Scrabble, au jeu de mémoire, aux casse-tête… Ce n’est pas le choix qui manque!

Enfin, si votre enfant est agité en permanence et a de la difficulté à se concentrer tant à l’école qu’à la maison, mieux vaut consulter un spécialiste qui détectera ou non un éventuel trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le!