Zoé Miranda, merci!

Notre fidèle tutrice, Zoé, tire sa révérence après une collaboration exceptionnelle de 6 ans. Voici le portrait d’une jeune femme en or.

Zoé Miranda

Zoé, explique-nous ton parcours universitaire.
Je détiens un baccalauréat en biologie et une maîtrise en sciences de la réadaptation, avec une spécialisation en neurophysiologie. Et je viens tout juste de terminer un microprogramme de 2e cycle en enseignement postsecondaire.

Qu’est-ce qui t’a poussée à travailler chez Succès Scolaire?
Lorsque j’étais en 5e secondaire, j’ai fait du tutorat bénévolement avec les élèves plus jeunes. Puis, après ma première année à l’université, j’ai vu l’offre d’emploi de Succès Scolaire. La flexibilité de l’horaire et la possibilité d’occuper le même emploi pendant toutes mes études me plaisaient beaucoup.

Quelle était ta clientèle?
J’aidais surtout les jeunes du 2e cycle au secondaire en mathématiques ainsi qu’en sciences et technologie.

Que préférais-tu dans ton travail?
Ce que j’aimais le plus, c’est entretenir un contact privilégié avec chacun des jeunes. J’ai eu la chance d’apporter du positif, tant dans la vie scolaire que personnelle, de ces adultes en devenir.

Et que trouvais-tu le plus difficile?
Les cours d’été : c’est tout un défi! Plusieurs jeunes ne sont pas motivés du tout. Ils voudraient se trouver n’importe où… sauf avec leur tuteur. De plus, en 25 heures, on n’a pas beaucoup de temps pour créer un lien et revoir toute la matière de la dernière année.

Un élève t’a marquée plus que les autres?
J’ai suivi une adolescente les deux dernières années de son secondaire. Nous avions développé une très belle relation. Puis, elle a quitté le Québec pour faire ses études en Suisse. On demeure en contact grâce aux réseaux sociaux. J’ai gardé un pied dans la famille puisque j’ai également été la tutrice de sa petite sœur.

Tu aurais quelques trucs à partager aux tuteurs débutants?
D’abord, plus votre banque de matériel sera riche, plus vous pourrez aider les élèves en répondant bien à leurs besoins. Petit conseil : partagez vos exercices et vos astuces avec les autres tuteurs, ce sera plus efficace.

Prenez également le temps de bien connaître vos élèves. Ils ont souvent des besoins qui vont au-delà du soutien scolaire. Être tuteur, c’est être à la fois un professeur, un grand frère ou une grand sœur, un ami, un psy…

Enfin, travaillez en collaboration avec les parents, parce que notre travail est bien plus facile lorsqu’on peut compter sur leur soutien.

Et maintenant, où te trouve-t-on les lundis matin?
Je suis maintenant gestionnaire de projets pour une firme qui met au point la formation médicale continue des médecins. Un beau défi!

Zoé, nous te souhaitons de t’épanouir dans ton nouveau travail. Et si tu t’ennuies trop de l’enseignement, notre porte te sera toujours ouverte. Encore une fois, merci!

Ce contenu a été publié dans Portrait des tuteurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.