Portrait du tuteur modèle

À l’hiver 2013, le Centre collégial de développement de matériel didactique réalisait un vox pop auprès de tuteurs et d’aidés. Quel est le portrait du tuteur modèle? La parole est aux jeunes…

  1. Qualité d’écoute

Le bon tuteur est à l’affût des préoccupations et des difficultés du jeune qu’il aide. Pendant une séance, il tient compte de son état d’esprit.

  1. Motivation à aider

L’objectif premier du tutorat est d’aider. Chez Succès scolaire, chaque tuteur est motivé à transmettre le plaisir d’apprendre et de réussir.

  1. Respect envers l’élève en difficulté

Le respect, c’est la base d’une saine relation.

  1. Empathie et patience

Si une pilule permettait d’apprendre du premier coup existait, on le saurait. Malheureusement, pour plusieurs enfants, il faut répéter, répéter et répéter avant que le déclic se fasse. Mettons-nous à leur place : ils n’ont pas voulu cette situation. Donc, vaut mieux s’armer de patience.

  1. Capacité de développer une proximité adéquate avec l’aidé

C’est primordial pour que le tutorat soit efficace. Ce lien se développe au fil des séances.

  1. Ouverture d’esprit

Chaque enfant est différent et n’a pas le même cheminement d’apprentissage. C’est pourquoi il importe d’apprendre à connaître sa personnalité, ses forces et ses faiblesses, puis à s’adapter.

  1. Sens de l’humour

Il en faut une bonne dose pour savoir désamorcer certaines situations. De plus, faire des blagues, à l’occasion, favorise le développement de la complicité.

  1. Habileté à doser le travail de manière réaliste et respectueuse pour l’aidé

Le jeune aidé doit voir son tuteur comme un allié et non comme un bourreau. Il convient donc de bien évaluer, et de réévaluer à l’occasion, les objectifs de l’élève.

  1. Aptitude à se faire respecter sans se montrer trop autoritaire ou critique

Apprendre doit être un plaisir, pas une corvée : cela doit transparaître dans une séance de tutorat. Or, plaisir ne signifie pas délire. Il faut donc trouver un juste milieu et fixer certaines limites à ne pas dépasser.

10. Capacité d’aller chercher de l’aide et des ressources

On ne peut pas tout savoir : personne n’y échappe! Vous n’avez pas la réponse à une question? Il est préférable de le reconnaître que de donner une information approximative ou erronée. Dites plutôt à l’élève que vous aurez la réponse lors de votre prochaine séance.

Sur le même sujet :
5 qualités d’un bon tuteur

Ce contenu a été publié dans Trucs pour tuteurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.