À lire cette semaine!

1 tuteur + 1 élève = meilleurs résultats et moins de peur

Dans le cerveau d’un enfant de 8 ans, les mathématiques peuvent être aussi effrayantes que les araignées ou les serpents. Heureusement, une étude publiée récemment dans le Journal of Neuroscience suggère une solution : le tutorat. Le tuteur, en plus d’enseigner à l’enfant, calmerait le circuit de la peur dans son cerveau. Lire l’article complet (en anglais)

 

L’école de l’avenir

Faire passer son taux de diplomation de presque nul à 80 % en 7 ans, c’est le tour de force qu’a réussi l’école secondaire Amik-Wiche, située dans la réserve algonquine de Lac-Simon, à une trentaine de kilomètre de Val-d’Or. La clé du succès? La création d’une microentreprise. Lire l’article complet de L’Actualité.

 

Pauvreté et enseignement : Là où l’état d’esprit rencontre la pratique

Ce livre met l’accent sur les stratégies scolaires, notamment pour améliorer la sensibilisation des enseignants et les partenariats communautaires, qui soutiennent les enfants et les familles vivant dans des conditions difficiles. L’auteure y mentionne que d’excellentes améliorations dans l’apprentissage et le rendement de l’élève peuvent être réalisées si les éducateurs maintiennent la barre aussi élevée pour tous les enfants, quelles que soient les circonstances, et construisent sur leurs points forts. Lire la monographie (en anglais)

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Pour une rencontre parent-prof réussie!

Qui dit nouvelle année scolaire dit nouveaux élèves. Et bientôt, ce sont les parents que vous rencontrerez. Votre objectif premier : leur communiquer des informations complémentaires au bulletin. Avouons-le, des chiffres alignés en colonnes, ça ne dit pas tout!

Pour la majorité d’entre vous, chers professeurs, ces rencontres sont stressantes. Vous pouvez anticiper une rencontre désastreuse ou un de vos collègues vous a peut-être raconté la fois où il s’est fait traiter comme du poisson pourri. Heureusement, les rencontres cauchemardesques sont peu fréquentes. Voici quelques trucs afin de minimiser les risques qu’une telle situation arrive.

  1. Faites-vous confiance

Plusieurs parents chercheront à vous tester…surtout si vous débutez. N’ayez pas peur de vous affirmer avec assurance.

  1. Soyez bien préparés

Vous avez un horaire chargé, les parents aussi. Donc, ni vous ni eux avez de temps à perdre. Assurez-vous d’être prêts afin de répondre à leurs attentes :

  • Revoyez le dossier scolaire de tous vos élèves (plus difficile pour l’enseignant au secondaire qui peut en avoir plus d’une centaine);
  • Ayez en main quelques exemples de travaux réalisés; cela vous permettra de documenter vos observations;
  • Sachez à l’avance l’information que vous voulez transmettre aux parents;
  • Soyez concis : ne partagez que l’information pertinente.
  1. Montrez-vous sous votre meilleur jour

Les enfants vous en ont fait voir de toutes les couleurs? Votre petit dernier a hurlé une partie de la nuit parce qu’il perce une dent? Vous avez attendu deux heures chez le dentiste? Il ne faut pas que ça paraisse. Présentez-vous au parent avec le sourire et soyez à l’écoute. C’est la meilleure façon de le mettre à l’aise.

  1. Respectez votre horaire (pour les enseignants du primaire)

Chaque rencontre dure généralement 15 minutes. Si un parent demande plus de temps, prenez plutôt un autre rendez-vous avez lui. Expliquez-lui que vous avez un horaire à respecter et que vous ne voulez pas faire attendre tous les autres parents après lui.

  1. Écoutez, écoutez, puis écoutez encore

Encouragez les parents à vous parler, puis écoutez ce qu’ils ont à dire, ce qui ne signifie en aucun cas leur donner le droit de vous sermonner.

  1. Annoncez une mauvaise nouvelle avec douceur

Annoncer à un parent que quelque chose ne va pas avec son enfant, ce n’est jamais plaisant. Vous le savez que ce sera pénible pour lui. C’est pourquoi vous devez tout faire pour le rassurer. La clé : soyez en mode solution et collaboration :

  • Encouragez-le en mettant de l’avant les éléments positifs : l’enfant est sociable, respecte les consignes, pose des questions, etc.;
  • Dites-lui que vous êtes son allié et que vous ne cherchez que le bien de son enfant;
  • Assurez-vous qu’il comprend les enjeux;
  • Fixez ensemble les objectifs à atteindre;
  • Convenez ensemble d’un plan d’action;
  • Référez-le à un professionnel (orthopédagogue, psychologue, etc.), au besoin;
  • Organisez, si nécessaire, un autre rendez-vous pour poursuivre la discussion.

Enfin, pour favoriser un climat de collaboration avec un parent, il est essentiel de mettre l’accent sur le positif et de l’assurer que vous travaillez à aider son enfant à s’améliorer et à se développer.

1, 2, 3, respirez… Vous êtes prêts au marathon de rencontres qui vous attend.

Publié dans Nouvelles, Trucs pour enseignants - directions | Laisser un commentaire

Un REEE pour mon ado ? Il est encore temps d’en profiter !

  Collaboration spéciale

Votre enfant a bien grandi et vous commencez à envisager sa scolarité sur le long terme. Quelles études poursuivra-t-il ? Quelle profession choisira-t-il ? Vous vous demandez aussi s’il est encore temps de lui ouvrir un REEE. La réponse est oui : il n’est jamais trop tard ! Non seulement il est toujours possible de profiter des avantages du REEE mais vous pourriez rattraper un montant substantiel en subventions non utilisées pour les études postsecondaires de votre enfant !

 Découvrir que l’on a manqué une opportunité simplement parce que l’on n’avait pas reçu l’information, voilà qui est décevant. C’est malheureusement ce qui arrive à de nombreux parents québécois qui apprennent tardivement l’existence des généreuses subventions gouvernementales disponibles pour encourager l’épargne-études. Si vous n’étiez pas au courant : rassurez-vous ! Il n’est pas trop tard pour en profiter.

Qui peut recevoir les subventions gouvernementales ?

Pour bénéficier des subventions gouvernementales, un régime enregistré d’épargne-études (REEE) doit être ouvert au nom d’un enfant bénéficiaire et il faut y effectuer des cotisations. Nul besoin d’être le parent, car un oncle, une tante, un ami de la famille peut aussi souscrire pour un enfant qui lui est cher.

Dès la naissance d’un enfant, les gouvernements prévoient des montants susceptibles de lui être versés, sous réserve de certaines conditions :

  • L’enfant doit être résident Canadien; et
  • Un REEE doit être ouvert à son nom pour que les subventions gouvernementales y soient versées; et
  • Il faut compléter les formulaires de demandes de subventions, tout simplement !

Le REEE demeure pourtant un outil méconnu, car seulement 45,2 % des enfants admissibles aux subventions gouvernementales au Québec* sont bénéficiaires d’un REEE.

Résumé des subventions gouvernementales au Québec

La Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) et l’Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) de base viennent respectivement bonifier de 20 % et 10 % les premiers 2 500 $ cotisés dans un REEE dans une année. Tout le monde y a droit !

La SCEE supplémentaire et l’IQEE supplémentaire viennent respectivement bonifier jusqu’à 20 % et jusqu’à 10 % supplémentaires (selon votre revenu net familial rajusté) les premiers 500 $ versés dans une année.

Pour plus de détails sur les subventions gouvernementales, visitez la page qui leur est dédiée sur notre site universitas.ca.

L’important est de comprendre qu’en cotisant 2 500 $ par an dans un REEE pour un enfant, on obtient le maximum des subventions possible pour l’année !

Peut-on ouvrir un REEE pour son ado ?

On peut ouvrir un REEE pour un enfant de tout âge, mais le gros avantage du REEE, ce sont les subventions gouvernementales qui y sont versées. Pour être admissible aux subventions, vous devez commencer à épargner dans le REEE de votre enfant avant la fin de l’année civile où il atteint l’âge de 15 ans.

Rappelons que les subventions sont versées jusqu’à la fin de l’année civile où l’enfant atteint l’âge de 17 ans.

Pour plus de renseignements sur les options qui s’offrent pour les enfants de 16 ou 17 ans, consultez le site du Gouvernement du Canada.

Alors n’attendez plus !

Peut-on rattraper des subventions d’années antérieures ?

Oui, un rattrapage des subventions non utilisées par le passé est possible! Par contre, pour ce faire, il faut procéder progressivement, car tout n’est pas accessible d’un coup.

Comme nous l’expliquions précédemment, chaque année, les gouvernements viennent bonifier les premiers 2500 $ de vos cotisations dans un REEE. Dans le cas où des subventions non-utilisées des années antérieures sont disponibles, il est possible d’aller en rattraper, un an à la fois.

Ainsi, il est possible de cotiser jusqu’à 5 000 $ par année dans un REEE, permettant ainsi d’obtenir à la fois les subventions pour l’année en cours mais aussi de rattraper une année de subventions non utilisées.

En procédant de la sorte chaque année, on maximise l’année en cours et on rattrape une année passée de subventions non utilisées.

Pour comprendre le fonctionnement, prenons l’exemple d’un parent qui ouvre un REEE pour son enfant de 4 ans. Pendant 4 ans, il va investir la somme de 5 000 $ par an dans le REEE de son enfant. Il touchera ainsi à la fois les subventions maximales pour ces 4 années de cotisations mais il viendra aussi rattraper l’équivalent de 4 années de subventions. Une coquette somme de 3 000 $ en maximisant les subventions et de 3 000 $ additionnels, rattrapés en subventions non utilisées !

Mieux vaut tard que jamais : maintenant vous savez tout ! Si vous n’avez pas ouvert de REEE pour vos enfants, renseignez-vous sans tarder auprès d’un représentant en plans de bourses d’études.

Un texte d’Universitas

 

Untitled

 

 

 

________

* Source : Rapport statistique annuel 2014 du PCEE http://www.edsc.gc.ca/fr/rapports/pcpe_pcee/pcee_2014.page

  1. Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) de 20 % à 40 %. Selon le revenu net familial rajusté. Le montant maximum versé en SCEE est fixé par le gouvernement fédéral. Maximum annuel de 600 $. Maximum total par bénéficiaire à vie de 7 200 $. Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) de 10 % à 20 %. Selon le revenu net familial rajusté. Le montant maximum versé en IQEE est fixé par le gouvernement provincial. Maximum annuel de 300 $ en IQEE. Maximum total par bénéficiaire à vie de 3 600 $ en IQEE. Certaines conditions s’appliquent. Consultez le prospectus d’Universitas disponible à universitas.ca.
Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Témoignage du mois de septembre 2015

Je tenais dans un premier temps à vous transmettre cette lettre d’appréciation pour les services rendus par Andrea. Lysanne a fait des pas de géant en anglais. Andrea est une personne qui sait rendre accessibles à une adolescente les subtilités de l’anglais. Elle a su lui insuffler une énergie nouvelle et lui redonner confiance en ses moyens. Trucs pratiques, encouragements constants et écoute active ont fait des merveilles. Les notes générales de Lysanne ont augmenté de façon significative, ce qui est encourageant.Je recommande donc chaleureusement les services de madame Kondo.Je vous suis reconnaissante d’avoir su créer un jumelage aussi réussi.

Merci et bonne soirée,

Nathalie R., maman de Lysanne

Publié dans Témoignages du mois | Laisser un commentaire

OFFRE D’EMPLOI : Support administratif

Succès Scolaire est une entreprise jeune et dynamique qui offre des services d’éducation spécialisée à domicile, dans son centre ou directement dans les établissements scolaires. L’entreprise dessert l’ensemble de la province de Québec.

La personne en question devra assurer le lien entre différents départements. Succès Scolaire est une équipe de 15 personnes à la recherche d’un nouveau membre afin de mieux venir en aide à des milliers de jeunes du primaire au collégial. Nous recherchons un(e) candidat(e) jeune et dynamique qui saura bien s’intégrer à l’équipe.

Principales tâches :

  • Service à la clientèle (prise d’appels, lien entre tuteurs, parent et équipe interne);
  • Prise en charge des nouveaux clients;
  • Participation aux brainstormings, aux différents projets à venir (participation active à la lutte au décrochage scolaire, développement du tutorat en ligne, etc.);
  • Flexibilité dans les tâches à accomplir selon les intérêts du candidat (à discuter).

Exigences:

  • Un minimum d’un an dans le service à la clientèle est exigé;
  • Grand sens des priorités;
  • Capacité à gérer des périodes de pointe;
  • Dynamisme, entregent;
  • Bilinguisme (anglais: intermédiaire ou avancé);
  • Autonomie;
  • Connaissance de la suite MS Office (word, excel, etc.).

Lieu de travail :
6750 Hutchison, bur. 201
Montréal, Qc
H3N 1Y4

À 5min. de marche du Métro Parc.

Conditions de travail :

  • Lundi au vendredi, entre 8h et 18h (variable);
  • Taux horaire : entre 13 et 16$/h (selon expérience);
  • Travail permanent, à temps plein (35-40 heures/semaine selon la période de l’année);
  • Contrat d’un an, avec option de renouvellement (trois mois de probation);
  • Deux semaines de vacances par année pour les deux premières années et trois semaines par la suite;
  • Entrée à la fin octobre.

Pour répondre à cette offre, merci de faire parvenir votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : emploi@successcolaire.ca

Veuillez noter que seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contactés.

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Revue de presse

  1. Alors que l’utilisation des tablettes est de plus en plus répandue dans les salles de classe des écoles du Québec, un article du qutodidien The Independant nous apprend que le ministre de l’éducation anglais songe à les bannir (ainsi que les téléphones intelligents).
  2. Vous avez de la difficulté avec la discipline de votre enfant ou de vos élèves? Des recherches en neuroscience nous donne désormais des connaissances scientifiques pour peaufiner votre autorité. Un article du quotidien français  Le Figaro.

 

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Est-ce que votre école est formidable?

Dans le tumulte du métier de directeur d’école, on s’attarde la plupart du temps à régler des problèmes. Chaque journée amène son lot d’imprévus auxquels on doit trouver des solutions. En ce début d’année scolaire, Succès Scolaire vous invite à observer votre environnement de travail, votre école quoi, sous un autre angle. Une école, ça peut être un milieu où l’on capte des événements touchants, inspirants, attendrissants. Suffit d’ouvrir l’oeil. Le site consacré au monde de l’éducation Education World nous propose pour la rentrée 50 signes que votre école est formidable. Vous trouverez ici quelques exemples de scènes qui vous permettront d’être plus attentif à ce qui se passe dans votre quotidien ou mieux encore, des idées que vous pourrez utiliser.

-Les enseignants de votre établissement se concertent pour aider un nouveau collègue à s’installer.

-Des élèves sont fiers et sourient en voyant leur nom affiché sur le tableau d’honneur/des lecteurs assidus.

-Un enseignant prend la peine de dîner avec un de ses élèves de temps à autre. Les deux échangent sur leurs forces et leurs faiblesses réciproques.

-Un enseignant et un élève partageant une passion commune pour le roman policier s’échangent des livres et discutent ensemble de ce qu’ils ont lu.

-Un enseignant souligne le comportement exemplaire d’un élève en lui accordant un prix ou un petit privilège.

-Un enseignant prend un moment devant sa classe pour souligner les efforts d’un élève ayant eu des difficultés qui s’est beaucoup amélioré.

-Le personnel enseignant, les parents et les enfants s’unissent le temps d’une journée pour planter des arbres sur le site de l’école ou faire un grand ménage.

-Deux enfants discutent entre eux à propos du dernier livre qu’ils ont eu à lire.

 

Sur ce, bonne rentrée à tous!

 

nancie-atwell-2

 

 

 

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

À la recherche d’un rédacteur web!

Succès Scolaire est à la recherche d’un rédacteur web! En tant que rédacteur web, vous vous occuperez du blogue de l’entreprise, de la rédaction de l’infolettre ainsi que des textes pour des sites avec qui Succès Scolaire a établi un partenariat (Yoopa, Maman pour la vie, Canoe, Infobourg, etc.)

Vous vous adresserez la plupart du temps à des parents, et parfois aux tuteurs et aux directeurs d’institutions secondaires et primaires. Votre rôle consistera à écrire des textes sur des sujets variés ayant tous un lien avec le monde de l’éducation en général et les activités de l’entreprise.

Afin de voir si vous avez les compétences que l’on recherche, on vous met au défi d’écrire un texte de 350 mots sur le thème suivant:

3 trucs pour gérer le stress de votre enfant

Nous contacterons uniquement les candidats qui seront retenus.

Veuillez envoyer votre texte et votre CV à redaction@successcolaire.ca

Il s’agit d’un travail nécessitant 10 à 15 heures par semaines. La rémunération est à discuter.

page-blanche

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

Témoignage du mois d’août 2015

Bonjour,

Mon fils, qui est en 6e année, a toujours eu de la difficulté en mathématiques. À la première étape cet automne, il a obtenu une note de 67 % en mathématiques, alors que les résultats de ses autres matières se tiennent en haut de 80 %. Nous avons donc décidé de trouver une personne pour l’aider à améliorer ses maths avant son entrée au secondaire. Après plusieurs recherches sur Internet, j’ai trouvé votre site Internet. J’ai posé mes questions et rapidement, j’ai obtenu des réponses. Depuis janvier dernier, mon fils travaille avec une tutrice provenant de Succès scolaire. Valérie est vraiment excellente. Elle a su rapidement créer une relation de confiance avec mon fils et trouver des exercices et des activités ludiques afin de lui faire comprendre certaines notions. Elle est toujours ponctuelle, préparée pour ses rencontres, très positive et toujours de bonne humeur ce qui amène un climat agréable et de confiance lors des séances.

Le bulletin de deuxième étape a démontré que l’aide d’une tutrice apporte vraiment des résultats concrets, il a obtenu 82 % en mathématiques, et cela avec de l’aide d’un peu moins de 3 mois! En plus, cette semaine, nous avons eu la nouvelle qu’il faisait partie des récipiendaires pour le brunch annuel des méritants pour ses progrès et sa persévérance en mathématiques.  Nous étions pas mal fiers de lui et lui-même nous a dit qu’il était fier d’avoir obtenu des si bons résultats scolaires !

Nous sommes donc plus que satisfaits des progrès qu’il a faits tout au long de l’année scolaire grâce aux conseils et exercices préparés par Valérie.

Merci encore d’avoir mis sur pied un service aussi important pour la réussite de nos jeunes. Je n’hésiterai pas à faire de nouveau appel à vous si mon fils éprouve encore des difficultés au niveau secondaire.

Au plaisir!

Marylène D., parent

 

Publié dans Nouvelles, Témoignages du mois | Laisser un commentaire

Orthopédagogues recherchés!

Pourquoi choisir Succès Scolaire?

Succès Scolaire est une entreprise jeune et dynamique qui offre des services d’éducation spécialisée depuis près de dix ans partout au Québec.

Réputée pour ses services en éducation, l’équipe de Succès Scolaire s’efforce de trouver les meilleurs professionnels pour servir ses clients, que ce soit à domicile, dans son centre ou directement dans les établissements scolaires.

Succès Scolaire cherche présentement à élargir son équipe de professionnels en orthopédagogie. Que ce soit à temps plein ou temps partiel, notre équipe gère une variété de contrats à combler pour la prochaine année scolaire, et ce, dans la grande région métropolitaine.

Profil recherché

  • Msc en orthopédagogie en cours ou complétée;
  • Bilinguisme: un atout;
  • Expérience de travail (ou de bénévolat) avec des enfants de moins de 18 ans;
  • Horaire variable (temps plein ou temps partiel);
  • Membre en règle de votre association ou ordre professionnel et avoir une assurance professionnelle comme travailleur autonome.

Capacités requises

  • Utiliser les outils nécessaires pour identifier les besoins de l’élève dans son domaine d’intervention;
  • Identifier et cibler l’approche, les méthodes, les outils et stratégies efficaces permettant de répondre aux besoins particuliers de l’élève;
  • Établir et maintenir de bonnes relations avec les parents, les tuteurs et autres intervenants dans l’intérêt de l’élève;
  • Faire preuve d’organisation dans son travail et appliquer les procédures administratives dans les délais et de manière efficace;
  • Faire preuve de professionnalisme et respecter les règles associées à sa profession.

Prochaine étape

Déposez votre candidature par courriel professionnel@successcolaire.ca. Au plaisir de faire votre connaissance!

Veuillez noter que seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contactés.

 

Publié dans Offres d'emploi | Laisser un commentaire