Gérer son stress pour mieux réussir

cerveau3 mars 2014

Dans le texte qui ouvre le dossier spécial consacré à la gestion du stress paru dans La Presse+ mardi dernier, Sylvia Galipeau qualifie le stress de « question de l’heure ». On ne vous apprendra rien en vous disant que bien gérer le stress dès le plus jeune âge permet aux enfants de garder leur motivation à l’école et de pérsévérer. Petit portrait éclair et non-exhaustif de ressources portant sur la gestion du stress qui méritent votre attention.

Dans le dernier numéro du bimensuel français Cerveau et Psycho, la psychiatre Gisèle George affirme que le stress à l’école est devenu un phénomène de masse. La spécialiste explique clairement la façon dont le stress mine de plus en plus d’enfants qui sont victimes d’intimidation ou qui sont surchargés par le travail qu’on leur fait faire. À noter que le numéro est consacré aux effets sur le cerveau de l’accélération de notre mode de vie. Une lecture qui risque d’être salutaire autant pour les enfants que pour les adultes!

Un passionnant article du New York Times publié en février 2013 explique pourquoi certains élèves répondent positivement au stress alors que d’autres y sont plus vulnérables. Comme l’affirme l’une des spécialistes interrogées dans l’article, le stress inonderait le cortex préfontal de dopamine. C’est grâce à cette aire du cerveau qu’on peut coordonner plusieurs tâches à la fois, qu’on planifie et qu’on prend des décisions. Certains individus bénéficient d’un type d’enzyme contenu dans leurs gênes qui permet d’éliminer rapidement les quantités excessives de dopamine. C’est ce qui fait que le stress contribue à leur réussite. La bonne nouvelle, c’est que ceux qui n’ont pas hérité de ce privilège de la nature peuvent apprendre à gérer leur stress en « s’entraînant », c’est-à-dire en participant à des épreuves qui ne sont pas hors de leur portée.

Finalement, la série Les Persévérants diffusée les lundis à 20h sur les ondes de RDI depuis le 24 février dernier suit l’évolution de 9 jeunes qui ont des difficultés à l’école, difficultés qui proviennent soit d’un manque d’estime de soi ou de véritables troubles d’apprentissage. Ces jeunes sont suivis pendant treize semaines par un groupe d’experts (mentionnons la présence de Marielle Potvin qui avait participé au séminaire Web organisé par Succès Scolaire l’automne dernier) qui tentent de leur inculquer de saines habitudes de vie tout en les aidant bâtir une confiance qui leur permettra de persévérer et de réussir. La prochaine émission se penche sur la gestion du stress. Ça promet!

 

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.