Comment bien se préparer à la première rencontre avec votre tuteur

Lors d’une première rencontre, c’est à chaque fois la même fébrilité: si on a une vague idée de la façon dont cela devrait se dérouler, on ne sait jamais exactement à quoi s’attendre! Surtout, on espère intérieurement que tout ira bien et que tous s’entendront à merveille. Nous vous donnons ici quelques conseils utiles qui vous aideront à bien briser la glace entre votre enfant, son nouveau tuteur et vous!

Avant la rencontre

S’informer auprès du principal concerné Avant la première rencontre, il est déjà possible pour vous de préparer le terrain. Vous pouvez d’abord consulter votre enfant pour savoir comment il envisage le tutorat. Vit-il de l’insécurité par rapport à ses mauvaises notes? Est-il motivé à réussir? Si votre enfant éprouve des réticences à voir un tuteur, soyez rassurant en lui expliquant que le tutorat lui servira d’accompagnement pour mieux comprendre la matière et l’aider à réussir dans ses études.

Favoriser la communication entre les différents intervenants Entrer en contact avec l’enseignant au préalable serait aussi très utile pour le tuteur: vous pouvez inviter le professeur à un éventuel échange entre le futur tuteur et lui, ce qui pourra assurer un meilleur suivi et un bon encadrement académique. Nous pouvons aussi faire remplir au professeur une grille d’évaluation, qui dresse un portrait de la situation scolaire de votre enfant et qui sera par la suite remise au tuteur.

Réunir les documents scolaires disponibles Dans la mesure du possible, préparez tous les documents pertinents à l’usage du tuteur: bulletins scolaires de l’année en cours, devoirs, examens et évaluations antérieures (d’ancien(s) tuteur(s), de son enseignant, de l’orthopédagogue, etc.). Cette documentation permettra à votre tuteur d’avoir une vue d’ensemble sur la matière abordée en classe et il pourra également cibler les difficultés rencontrées par votre enfant, dans le but de dresser un meilleur portrait de sa situation.

Déterminer une plage horaire adéquate pour les séances Bien choisir le moment où se dérouleront les séances est un élément important. Si les rencontres après l’école ou en soirée pendant la semaine sont courantes, il ne faut cependant pas négliger la capacité de concentration de votre enfant. Par exemple, planifier une séance après une grosse journée d’école ou à la suite d’un entraînement sportif pourrait ne pas être tellement fructueux et votre enfant risque d’être trop fatigué pour fournir davantage d’efforts. Les rencontres de fins de semaine peuvent être très efficaces, puisque les élèves sont plus reposés et donc, plus réceptifs. Ce moment donne aussi l’occasion au tuteur de faire une révision de la matière vue en classe pendant la semaine et s’appliquer sur ce qui aurait été moins compris.

Bien choisir le lieu où se dérouleront les séances L’endroit où faire les rencontres ne doit pas non plus être laissé au hasard. Vous souhaitez faire les rencontres à la maison? Voici quelques suggestions pour aménager un coin dédié à étude. Si vous souhaitez qu’elles se déroulent dans un lieu plus neutre, nous vous suggérons la bibliothèque municipale près de chez vous, un café tranquille dans votre quartier ou encore, à notre centre d’apprentissage de Côte-des-Neiges.

Pendant la rencontre

Faire connaissance À son arrivée, prenez un moment pour faire connaissance avec le tuteur. Avant de s’investir directement dans la matière, il est normal que le tuteur veuille d’abord briser la glace, autant pour mieux connaître votre enfant que pour détendre l’atmosphère. Une bonne chimie entre eux est souhaitable pour que  le tutorat soit efficace et laissez-les un peu mieux faire connaissance avant qu’ils n’entrent dans le vif du sujet.

Instaurer le calme dans la maison Pendant le déroulement de la rencontre, essayez d’éviter les sources de distraction et de bruit: télévision et musique trop forte, conversations animées, etc. Autant que possible, il est mieux que votre domicile reste paisible pendant le déroulement des séances pour favoriser la concentration de votre enfant.

Suivant la rencontre

Au besoin, organiser un plan de match pour les rencontres à venir Une fois la rencontre terminée, consultez le tuteur à savoir s’il y a lieu d’établir des objectifs ou un plan d’action pour le bon déroulement des prochaines séances. C’est le bon moment aussi pour planifier la prochaine séance et  réévaluer si la fréquences ou la durée des rencontres sont toujours appropriées.

S’assurer du suivi entre les rencontres Pendant la semaine, entre deux rencontres, veillez à ce que votre enfant fasse bien ses travaux et validez auprès de lui s’il applique les méthodes abordées avec le tuteur. C’est une bonne façon de s’assurer qu’il y a une progression dans les résultats de votre enfant. Par la suite, faites part des bons coups au tuteur comme des difficultés rencontrées.

Que faire si la chimie n’opère pas entre votre enfant et le tuteur? Quelques fois, les personnalités peuvent en effet être incompatibles. Il faudrait tout d’abord vérifier de part et d’autre, autant auprès de votre enfant que du tuteur, pour avoir un bon compte-rendu sur la situation. Par la suite, contactez Succès Scolaire et nous remédierons à la situation rapidement. Une bonne entente est indispensable pour tirer pleinement profit du tutorat;  nous nous appliquerons en conséquence pour trouver un tuteur dont l’approche et la personnalité répondront plus précisément aux besoins de votre enfant.

 

Ce contenu a été publié dans Trucs pour parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.